Mondiaux - REPLAY : Evenepoel, champion... Laporte 2e et Matthews 3e !

Par Clément LABAT-GEST le 25/09/2022 à 20:11

Photo : @UCI_cycling / @GettySports

L'avènement d'un futur roi est confirmé. Vainqueur de Liège-Bastogne-Liège et de La Vuelta cette saison, Remco Evenepoel (Belgique / Quick-Step Alpha Vinyl Team) sublime un peu plus son année en remportant le titre mondial sur la course en ligne des championnats du monde, ce dimanche, à Wollongong (Australie). Impérial, au-dessus de ses adversaires, le pensionnaire du Wolfpack s'est envolé à 26 kilomètres de l'arrivée en plaçant une attaque dans l'avant-dernière ascension du Mont Pleasant. Le coureur de 22 ans, qui avait pris la 3e place à l'occasion du contre-la-montre, dimanche dernier, permet ainsi à la Belgique de retrouver le maillot arc-en-ciel, dix ans après le sacre de Philippe Gilbert (2012 à Valkenburg, Pays-Bas).

Vidéo - Remco Evenepoel, nouveau champion du monde 2022 !

 

Christophe Laporte prend la médaille d'argent, Wout Van Aert 4e !

Alors qu'on pensait que les autres médailles allaient revenir au groupe de poursuivants (Alexey Lutsenko, Mauro Schmid, Lorenzo Rota...), le peloton des favoris, qui a longtemps été hors course, fait finalement son retour dans les derniers kilomètres et opère ainsi la jonction avec ce groupe. Christophe Laporte (France / Jumbo-Visma) règle le sprint du peloton et permet à la France - qui n'a vraiment été dans le coup tactiquement ce dimanche - de décrocher une belle médaille d'argent, juste devant Michael Matthews (Australie / Team BikeExchange-Jayco) qui devance LE grand favori Wout Van Aert (Belgique / Jumbo-Visma). Mais le Belge se consolera (peut-être) avec la victoire de son compatriote Remco Evenepoel qui succède à Julian Alaphilippe (France / Quick-Step Alpha Vinyl Team). Le maillot arc-en-ciel reste ainsi au sein du Wolfpack.

 

Une échappée de onze coureurs, Van der Poel abandonne, les Français accélèrent !

Le grand moment est arrivé : la course en ligne des championnats du monde ! Pratiquement toutes les stars du peloton ont fait le déplacement jusqu'en Australie, plus précisément à Wollongong, pour tenter de décrocher le maillot arc-en-ciel. Disputée sur un parcours de 266,9 kilomètres, la course en ligne des Mondiaux devrait néanmoins un sprinteur possédant également un bon punch pour résister à la côte du Mont Pleasant, une montée de 1,1 km à 7,7% de moyenne avec des passages à près de 13%. Mais avant de connaître le nom du futur champion du monde, plusieurs coureurs ont tenté de formé l'échappée. Mais malgré quelques mouvements de course, le groupe de tête n'est pas encore constitué. Il faut attendre plusieurs kilomètres avant de voir un premier groupe se détacher alors que le rythme reste très élevé.

On retrouve onze coureurs en tête dont Emils Liepins (Lettonie / Trek-Segafredo) et Lukasz Owsian (Pologne / Team Arkéa-Samsic). Mais premier coup de théâtre dans cette course en ligne, Mathieu van der Poel (Pays-Bas / Alpecin-Deceuninck), considéré comme l'un des favoris, abandonne la course quelques kilomètres après le départ. Cela n'empêche pas la course de se décanter. Dans l'ascension du mont Keira, Pavel Sivakov (France / INEOS Grenadiers) accélère. Le Français essaye de mettre du rythme à plus de 200 kilomètres de l'arrivée. Les Français prennent ainsi déjà les choses en main dans ce Mondial. Des accélérations qui font dégâts dans le peloton puisqu'il ne reste plus que 30 coureurs dans le peloton principal.

Sivakov et O'Connor rejoignent l'échappée, Pogacar teste ses adversaires, l'écart diminue

Après ce moment fou, à 200 kilomètres de l'arrivée, le peloton se scinde en plusieurs morceaux, mais tout rentrera dans l'ordre au fil des kilomètres. Derrière la tête de course, on retrouve un groupe de cinq hommes avec Pavel Sivakov, Ben O'Connor (Australie / AG2R Citroën Team), Luke Plapp (Australie / INEOS Grenadiers), Pieter Serry (Belgique / Quick-Step Alpha Vinyl Team) et Samuele Battistella (Italie / Astana Qazaqstan Team). On retrouve désormais un groupe de seize coureurs à l'avant de la course. Dans l'une des premières ascensions du Mont Pleasant (1,1 km à 7,7%), Tadej Pogacar (Slovénie / UAE Team Emirates) place une grosse accélération et teste ainsi ses adversaires. Après cette attaque, on assiste à un moment d'accalmie. L'échappée parvient à prendre le large et possède plus de 7 minutes d'avance sur le peloton à 150 kilomètres de l'arrivée.

 

La France impose un gros tempo, le peloton se casse en deux, Bardet et Evenepoel en tête de course

Après un début de course très intense, le peloton maintient l'écart avec l'échappée autour des six minutes alors qu'il ne reste plus que six tours de circuit à faire. Sous l'impulsion de l'Espagne et des Pays-Bas, l'écart tombe entre les seize hommes de tête et le peloton. Ce dernier n'est plus qu'à quatre minutes de l'échappée. À 85 kilomètres de l'arrivée, l'écart continue de descendre. Dans une nouvelle montée de la côte principale, la France décide d'imposer un gros tempo par l'intermédiaire de Quentin Pacher (Groupama-FDJ). Cette accélération fait casser le peloton. On retrouve notamment Romain Bardet (France / Team DSM), Remco Evenepoel (Belgique / Quick-Step Alpha Vinyl Team) ou encore Alexey Lutsenko (Kazakhstan / Astana Qazaqstan Team) dans le groupe de contre-attaque.

Ce groupe, qui compte une trentaine de coureurs, possède 30 secondes d'avance sur le peloton où y figure de nombreux favoris comme Julian Alaphilippe (France / Quick-Step Alpha Vinyl Team), Wout Van Aert (Belgique / Jumbo-Visma) ou encore Tadej Pogacar (Slovénie / UAE Team Emirates). Au cours d'une nouvelle ascension du Mont Pleasant, le groupe de chasse opère la jonction avec l'échappée. À 59 kilomètres de l'arrivée, Remco Evenepoelvainqueur de Liège-Bastogne-Liège et de La Vuelta cette année, accélère au sommet de cette bosse. Romain Bardet saute notamment dans sa roue. Le groupe de tête compte deux minutes d'avance sur le peloton. Un écart important...

 

Remco Evenepoel attaque et s'envole vers le titre mondial !

En tête de peloton, les Britanniques décident de faire l'effort. Tadej Pogacar place une nouvelle offensive dans le Mont Pleasant, mais le double vainqueur du Tour de France est notamment suivi par Julian Alaphilippe, Valentin Madouas (France / Groupama-FDJ) ou encore Wout Van Aert. Le peloton se reforme, mais cette attaque fait descendre l'écart autour de la minute surtout que l'équipe de France décide de poursuivre son effort. C'est le moment choisi, à deux tours de l'arrivée, par Remco Evenepoel de porter une attaque. Le Belge décroche tout le monde de sa roue sauf... Alexey Lutsenko qui parvient à s'accrocher. Le duo creuse l'écart sur les autres coureurs présents en tête de course, mais également celui avec le peloton. À 30 kilomètres de l'arrivée, le binôme compte deux minutes d'avance sur le peloton.

Dans le groupe de chasse, on a dû mal à s'organiser et on laisse partir le duo Evenepoel-Lutsenko. Dans l'avant-dernière ascension du Mont Pleasant, à 26 bornes du terme de cette course en ligne des championnats du monde, le récent vainqueur du Tour d'Espagne laisse son compagnon d'échappée sur place et s'envole vers le titre mondial. Personne n'est en mesure de revenir sur le prodige belge que ce soit dans le groupe de chasse ou dans le peloton. À 30 kilomètres du dénouement, à Wollongong (Australie), on connaît déjà le successeur de Julian Alaphilippe. Le pensionnaire de Quick-Step Alpha Vinyl Team s'offre ainsi un dernier tour en guise de tour d'honneur.

 

Remco Evenepoel triomphe... le Belgique retrouve le maillot arc-en-ciel !

Dix ans après le sacre de Philippe Gilbert (2012 à Valkenburg, Pays-Bas), Remco Evenepoel, qui avait pris la 3e place du contre-la-montre, dimanche dernier, offre également un nouveau titre à la Belgique. Si on connaît désormais le nom du nouveau champion du monde, on ne sait pas encore qui va l'accompagner sur le podium de ces Mondiaux 2022. Et alors qu'on pensait que les médailles allaient revenir au groupe de poursuivants (Alexey Lutsenko, Mauro Schmid, Lorenzo Rota...), le peloton fait finalement son retour dans les derniers kilomètres et opère ainsi la jonction avec ce groupe. Christophe Laporte (France / Jumbo-Visma) règle le sprint du peloton juste devant Michael Matthews (Australie / Team BikeExchange-Jayco) qui prend la médaille de bronze, à plus de deux minutes du nouveau champion du monde... Remco Evenepoel !

Championnats du monde - Course en ligne Elite Hommes - Classement général

1BELRemco EVENEPOELSoudal Quick-Step6h16'08"
2FRAChristophe LAPORTETeam Visma | Lease a Bike+ 2'21"
3AUSMichael MATTHEWSTeam Jayco AlUlam.t.
4BELWout VAN AERTTeam Visma | Lease a Bikem.t.
5ITAMatteo TRENTINUAE Team Emiratesm.t.
6NORAlexander KRISTOFFIntermarche-Wantym.t.
7SLKPeter SAGANTotalEnergiesm.t.
8ITAAlberto BETTIOLEF Education-EasyPostm.t.
9GBREthan HAYTERINEOS Grenadiersm.t.
10DANMattias SKJELMOSE JENSENLidl-Trekm.t.
11ESPIvan GARCIA CORTINAMovistar Teamm.t.
12SLOJan TRATNIKBahrain Victoriousm.t.
13ITALorenzo ROTAIntermarche-Wantym.t.
14GBRBen TULETTINEOS Grenadiersm.t.
15DANMikkel HONORESoudal Quick-Stepm.t.
16NORRasmus TILLERUno-X Mobilitym.t.
17SUIMauro SCHMIDSoudal Quick-Stepm.t.
18USANeilson POWLESSEF Education-EasyPostm.t.
19SLOTadej POGACARUAE Team Emiratesm.t.
20SUIStefan KUNGGroupama-FDJm.t.
Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

A LIRE AUSSI

MONDIAUX

Format redéfini, Abu Dhabi... Les Mondiaux du Cyclisme Esport 2024

MONDIAUX

MyWhoosh, partenaire principal des Mondiaux UCI pendant 3 ans

L'info en continu

15:55 Tour du Rwanda Pierre Latour : "Le stage a porté ses fruits..." 15:39 Route Anthony Thurgis privé de Classiques et frustré : "Ça fait mal" 15:12 UAE Tour Tim Merlier, sa 2e victoire : "Le train est sur les bons rails..." 15:00 O Gran Camino Les temps du chrono de la 1ère étape gelés à cause de la météo 14:45 CyclismActu Pour 9,99 euros et pour 1 an, CyclismActu.net plus simple à lire 14:20 Tour du Rwanda Pierre Latour le chrono, la 5e étape et libère TotalEnergies 14:07 Média Cyclism'Actu recherche des nouveaux rédacteurs... on vous attend ! 13:50 UAE Tour Le supersonique Tim Merlier s'offre la 4e étape de l'UAE Tour 13:13 Route Valentin Madouas et Stefan Küng... leur calendrier des Classiques 13:00 ITW Léa Curinier : "Il y a tout pour briller dans cette équipe FDJ-SUEZ" 12:30 Omloop Het Nieuwsblad Parcours, profil, favoris... l'Omloop 2024 12:14 Média La femme de Gilbert tacle Marion Rousse: "Tu devrais faire profil bas" 11:20 Route Le Challenge Raymond Poulidor... tous les résultats et classements 11:00 Paris-Nice À J-10 du départ du 82e Paris-Nice... le parcours et profils 10:44 Route Quinty Ton à l'hôpital après une grave chute à l'entraînement 10:30 O Gran Camino Parcours, profils, favoris... l'édition 2024 dès ce jeudi ! 10:24 Omloop Het Nieuwsblad 4 équipes sont invitées... mais pas la TotalEnergies 09:28 Rétro Classiques Le jour où Tom Boonen s'est fait rouler dans la farine 09:05 UAE Tour Adam Yates victime d'une commotion cérébrale après sa chute 08:30 ITW Évita Muzic : "Je ne connais pas le budget de SD Worx, mais..."
fleche bas fleche haut
Publicité RM

Nos Partenaires

Publicité TMZ
pub Velo-Identitypub STOP PUB
Publicité AMS

Sondage

Qui va remporter l'Omloop Het Nieuwsblad ?














Publicité
Publicité
-
-