Tour de France
Tour de France - Les Champs-Élysées à Greipel, Froome sacré Photo : Capture d'écran

Tour de France - Les Champs-Élysées à Greipel, Froome sacré

 

André Greipel s'impose au sprint sur les Champs-Élysées

Au lendemain du triomphe d'Ion Izagirre à Morzine et de la mainmise de Chris Froome au général, la 21e étape du Tour de France ressemblait plus à un défilé qu'à une véritable course. Même si le général et les classements annexes étaient joués, il restait une victoire de prestige, sur la plus belle avenue du monde, à aller chercher pour les sprinteurs.

 

Chantilly pour fêter la fin du Tour

Lors des 15 kilomètres séparant Chantilly du départ réel de l'étape, longue de 113 kilomètres, le peloton a roulé à faible allure. Les esprits marqués par la veille, la fatigue se faisant sentir, les coureurs ont préféré poser pour les photographes. Chris Froome a, lui, trinqué le champagne avec ses coéquipiers et leur a offert une tournée de bières. Au moment du départ réel, aucun homme n'a souhaité s'échapper d'un peloton en fête. Il aura fallu attendre l'unique côte du jour pour voir la première (courte) offensive. Roman Kreuziger (Tinkoff) a attaqué peu avant le sommet de la Côte de l'Ermitage, suivi par Nairo Quintana (Movistar). Roman Kreuziger a récolté un point d'honneur pour le classement de la montagne. Les deux hommes sont néanmoins repris dans la descente. Un peloton groupé a donc évolué en procession jusqu'aux portes de la capitale française. La Team Sky, Froome en tête, a imposé le rythme à l'entrée du circuit final. Joaquim Rodriguez, dont c'est le dernier Tour, s'est offert le premier passage sur la ligne en solitaire. Le peloton lui a laissé quelques mètres avant de reprendre l'Espagnol de Katusha.

 

La course s'anime sur les Champs-Élysées

Au 2e tour de circuit, huit coureurs ont placé une attaque : Alexis Gougeard (AG2R La Mondiale), Lawson Craddock (Cannondale), Marcus Burghardt (BMC), Daniel Teklehaimanot (Dimension Data), Jérémy Roy (FDJ), Rui Costa (Lampre-Merida), Brice Feillu (Fortuneo - Vital Concept) et Jan Barta (Bora-Argon 18). Derrière, Marcel Kittel (Etixx-Quick-Step) a crevé et a dû lutter pour rentrer. Ce fut chose faite après plusieurs kilomètres. Le peloton, sous l'impulsion des Direct EnergieLotto Soudal et Etixx-Quick-Step, s'est mis dès lors à augmenter l'allure. À 19 kilomètres du but, deux coureurs du Team Sky, Luke Rowe et Wout Poels, sont partis en contre. Tous les attaquants ont fini par être repris à 13 bornes de la ligne. Alexey Lutsenko (Astana) et Greg van Avermaet (BMC), déjà vainqueur d'une étape au Lioran, ont à leur tour tenté de tromper la vigilance des sprinteurs. En vain. Les deux échappés sont successivement repris à 7 kilomètres de la ligne.

 

André Greipel le plus fort au sprint

Les équipes IAM Cycling, Trek-Segafredo, Etixx-Quick-Step, Direct Energie, Orica-GreenEDGE et Tinkoff ont alors abattu leurs dernières cartes pour aider leur sprinteur. Chris Froome est resté à l'arrière du peloton par précaution. Bryan Coquard (Direct Energie) a lui joué de malchance en crevant à 2,5 kilomètres de l'arrivée. Il ne remportera pas une victoire sur le Tour 2016. Les Lotto Soudal ont désormais pris la tête du peloton, menant un train d'enfer pour André Greipel. Peter Sagan (Tinkoff) a sauté dans la roue de l'Allemand. André Greipel a lancé le sprint. Il a lutté férocement avec Alexander Kristoff. Le Gorille de Rostock a finalement résisté et s'est imposé une 2e fois sur les Champs-Élysées après 2015. Il a devancé Peter Sagan (Tinkoff) et Alexander Kristoff (Katusha). Finissant dans le même temps que le vainqueur du jour, Chris Froome s'est donc offert une 3e victoire au classement général du Tour de France. Au palmarès, le Britannique du Team Sky est désormais à la hauteur de Philippe Thys, Louison Bobet et Greg LeMond.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Mathieu RODUIT

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité

L'actu en vidéo par Cyclism'Actu



News

Transferts

Publicité

Sondage

Romain Bardet doit-il quitter AG2R La Mondiale à la fin de la saison ?







Publicité

Partenaires

Publicité