Route - Bilan - Bahrain Victorious en 2023... Gino Mäder doit être fier

Par Nicolas GAUTHIER le 26/12/2023 à 20:00. Mis à jour le 30/12/2023 à 22:41.
Route - Bilan
Photo : Sirotti / @BHRVictorious

Si elle n'a pas réussi à retrouver la place dans le top 5 du classement UCI qu'elle occupait à la fin de la saison 2021, la Bahrain Victorious s'en est sérieusement rapprochée en 2023 ! Sixième meilleure équipe du dernier exercice, la formation bahreïnie a gagné deux places par rapport à l'an dernier grâce aux performances de ses valeurs sûres que sont Pello Bilbao, Mikel Landa, Damiano Caruso et Matej Mohoric, mais aussi grâce aux gros progrès montrés par les jeunes Santiago Buitrago et Jonathan Milan. Victorieuse de six étapes sur les trois Grands Tours en 2023, dont trois sur le Tour de France, la Bahrain Victorious peut être très satisfaite de ce qu'elle a réalisé cette saison.. mais c'est toujours avec un immense sentiment de tristesse qu'elle se souviendra de celle-ci, aucune victoire ou podium sur une grande course ne pouvant le vide laissé par Gino Mäder, décédé tragiquement sur le Tour de Suisse en juin dernier...

Vidéo - L'hommage du peloton du Tour de Suisse à Gino Mäder

 

Gino Mäder, un coureur talentueux et attachant parti beaucoup trop vite...

Le 14 juin dernier, dans la descente vertigineuse de l'Albulapass, à quelques kilomètres de l'arrivée de la 5e étape du Tour de Suisse, le cyclisme a vécu l'un de ses épisodes les plus dramatiques du 21e siècle ! Tombé dans un ravin après avoir manqué un virage, Gino Mäder est tragiquement décédé des suites de ses blessures. À 26 ans et demi, le Suisse avait sa carrière et sa vie devant lui, et sa mort a véritablement bouleversé le monde du cyclisme, et plus particulièrement son équipe Bahrain Victorious, avec laquelle il avait notamment remporté une étape du Tour d'Italie et terminé cinquième du Tour d'Espagne en 2021. Après ce drame, ses coéquipiers avaient bien évidemment à coeur de lui rendre hommage et de lui dédier les plus belles victoires possibles... et c'est ce qu'ils ont plutôt très bien fait de juillet à octobre.

 

Le magnifique bilan de la Bahrain Victorious sur les Grands Tours

Avec six étapes remportées sur les trois Grands Tours de la saison 2023, la Bahrain Victorious a égalé son record qui datait de 2021 ! Tout avait commencé en mai sur le Tour d'Italie, avec les succès du sprinteur Jonathan Milan à San Salvo dès le deuxième jour et du grimpeur Santiago Buitrago aux Trois Cimes de Lavaredo à 48 heures de l'arrivée finale à Rome. Quelques semaines plus tard, sur le Tour de France, l'équipe managée par Milan Erzen faisait encore mieux puisque Pello Bilbao, Wout Poels et Matej Mohoric levaient respectivement les bras à Issoire, Saint Gervais Mont-Blanc et Poligny.

Restait à finir en beauté sur le Tour d'Espagne, ce qui a été fait la veille de l'arrivée finale à Madrid par l'intermédiaire de Wout Poels (encore lui !) vainqueur à Guadarrama devant Remco Evenepoel (Soudal Quick-Step) et privant ainsi ce dernier d'un quatrième succès d'étape. Mais la réussite de la Bahrain Victorious ne se résume pas qu'aux étapes puisqu'elle a également performé sur les classements généraux. Respectivement quatrième du Tour d'Italie, sixième du Tour de France et cinquième du Tour d'Espagne, Damiano Caruso, Pello Bilbao et Mikel Landa ont joué avec les meilleurs durant trois semaines et ont permis à leur formation, avec l'aide de leurs coéquipiers, de remporter le classement par équipes sur le Giro, de finir quatrième de celui du Tour et de finir deuxième de celui de La Vuelta.

 

Bilbao, Landa, Mohoric, Poels... les tauliers ont répondu présent !

Les trentenaires (ou presque) de la Bahrain Victorious ont assumé leur statut en 2023. Gagnants ou placés, les Pello Bilbao, Matej Mohoric, Mikel Landa, Wout Poels, Damiano Caruso ou encore Jack Haig ont fait du bon travail tout au long de la saison et grandement participé au bel exercice effectué par leur équipe. D'une régularité à toute épreuve, Pello Bilbao a terminé dans le top 5 de quatre des cinq courses par étapes qu'il a terminées en 2023. Sur le podium sur le Santos Tour Down Under (3e), il a ensuite pris la quatrième place du Tour de la Communauté de Valence et de l'UAE Tour, avant de terminer sixième du Tour quelques mois plus tard. Une deuxième place sur la Clasica San Sebastian et une septième sur les Strade Bianche sont également à mettre au crédit du Basque.

Son compatriote Mikel Landa a aussi réalisé une belle saison, malgré un passage à vide en juin et juillet, deux mois lors desquels il est passé à côté de son Critérium du Dauphiné (22e) et de son Tour de France (19e). Ses trois grosses à performance à retenir sont ses podiums sur le Tour du Pays basque (2e) et la Flèche Wallonne (3e), ainsi que sa cinquième place sur le Tour d'Espagne, son meilleur résultat en sept participations à La Vuelta. Même s'il n'a pas gagné un Monument comme en 2022 (Milan-San Remo), Matej Mohoric n'oubliera toutefois pas cet exercice 2023, qui l'a vu remporter une nouvelle étape du Tour de France, gagner le Tour de Pologne (+ une étape) et devenir champion du monde de gravel. Avec six victoires obtenues sur la route - il s'est aussi offert une étape sur le Tour de Slovénie, le Renewi Tour et la CRO Race - le Slovène a tout simplement signé sa saison la plus prolifique.

 

À 36 ans, Wout Poels a quant à lui connu une seconde jeunesse en levant les bras à deux reprises sur les Grands Tours, ce qu'il n'avait jamais réussi à faire depuis ses débuts pros en 2009 ! Transparent ou presque durant les quatorze premières étapes du Tour de France, le Néerlandais a surgi de sa boîte dans les Alpes, faisant sienne l'étape qui arrivait à Saint-Gervais Mont-Blanc. Quelques semaines plus tard, il concluait en beauté son bon Tour d'Espagne en s'imposant à Guadarrama. Son objectif en 2024 sera de s'offrir une étape du Tour d'Italie pour rentrer dans les cercle des vainqueurs sur les trois Grands Tours. S'ils n'ont pas gagné en 2023, Damiano Caruso et Jack Haig se sont également illustrés. Tandis que le premier est monté sur la troisième marche du podium du Tour de Romandie et a fini au pied de celui du Tour d'Italie, le second a pris place dans le top 5 du Critérium du Dauphiné (5e) et dans le top 10 de Paris-Nice (10e).

 

Jonathan Milan, Santiago Buitrago et Antonio Tiberi : les jeunes qui montent

Après le Canadien Derek Gee (Israel-Premier Tech), Jonathan Milan est le coureur du top 100 du classement UCI qui a le plus gagné de places en 2023. Classé 696e fin 2022, le jeune sprinteur italien de 23 ans a fini l'année 2023 à la 77e place ! Une progression rendue possible grâce notamment à ses trois victoires obtenues cette saison, la plus marquant étant bien sûr son succès obtenu à San Salvo sur le Tour d'Italie. Deuxième de quatre autres étapes sur ce Giro, Jonathan Milan a par ailleurs ramené le maillot cyclamen à Rome, et ce alors qu'il disputait le premier Grand Tour de sa carrière. À partie de 2024, il exprimera ses immenses qualités sous les couleurs de la Lidl-Trek.

Santiago Buitrago restera quant à lui chez Bahrain Victorious, et c'est une très bonne nouvelle pour cette dernière ! Meilleur coureur colombien en 2023, le grimpeur de 24 ans a incontestablement franchi un palier cette saison. À nouveau vainqueur sur les routes du Tour d'Italie, le natif de Bogota a obtenu son premier top 10 sur le classement général d'un Grand Tour en prenant en septembre la dixième place du Tour d'Espagne. Mais ce qu'on retiendra surtout de l'exercice 2023 de Santiago Buitrago, c'est qu'il est devenu, en avril dernier, le premier Colombien à monter sur le podium de Liège-Bastogne-Liège (3e).

 

Troisième et dernier jeune coureur de la Bahrain Victorious à avoir montré de très belles choses ces derniers mois, Antonio Tiberi a su vite rebondir après sa rupture de contrat avec la Trek-Segafredo suite à l'affaire de la carabine à air comprimé et du chat. Le jeune Italien de 22 ans a notamment réalisé un solide Tour d'Espagne, qu'il a conclu à la 18e place du classement général tout en aidant ses leaders Mikel Landa et Santiago Buitrago lors des étapes les plus importantes de cette Vuelta 2023.

 

Phil Bauhaus en manque de victoires, Fred Wright n'a pas confirmé

Sprinteur numéro un de la Bahrain Victorious en début de saison, Phil Bauhaus a vécu un acte 2023 frustrant. Tout avait pourtant parfaitement commencé pour l'Allemand, qui mettait au fond dès son deuxième jour de course à l'occasion du Santos Tour Down Under. La suite ? Beaucoup de places d'honneur (dont cinq deuxièmes places et trois troisièmes places), un beau Tour de France (trois podiums)... mais plus un seul succès ! Avec seulement trois victoires lors des deux dernières saisons, Phil Bauhaus ne gagne incontestablement pas assez et va devoir très vite remédier à cela.

L'autre coureur de la Bahrain Victorious dont on attendait plus, c'est Fred Wright ! Après une saison 2022 lors de laquelle il sera passé tout près d'une victoire de prestige à plusieurs reprises, le Britannique de 24 ans devait s'imposer comme l'un des fers de lance de son équipe. On attendait notamment de le voir à l'oeuvre sur les Flandriennes, et même s'il s'est à nouveau offert un top 10 sur le Tour des Flandres (8e après avoir fini 7e l'an passé), il a globalement déçu lors de cette campagne de Classiques. Attendu ensuite dans un rôle d'électron libre sur le Tour de France, on le voyait bien aller chercher une étape, surtout qu'il avait été éblouissant sur les Championnats de Grande-Bretagne, finissant deuxième du contre-la-montre et remportant la course en ligne. Mais comme au printemps, Fred Wright n'a pas marqué la Grande Boucle 2023 de son empreinte. Tombé sur le Renewi Tour fin août, sa saison 2023 s'est conclue sur une fracture de la clavicule.

 

Qu'attendre de la Bahrain Victorious en 2024 ?

Contrairement à beaucoup d'autres équipes, la Bahrain Victorious a misé sur la stabilité durant le mercato 2023-2024. C'est dans la colonnes des départs que les mouvements les plus notables sont à signaler puisque la formation bahreïnie perd Mikel Landa (Soudal Quick-Step) et Jonathan Milan (Lidl-Trek). Si le premier n'a assurément pas été remplacé - le Norvégien Torstein Traeen (Uno-X Pro Cycling Team) est un solide grimpeur, mais il n'a pas la classe du Basque - le jeune et prometteur sprinteur italien Alberto Bruttomesso (Cycling Team Friuli ASD), seulement âgé de 20 ans, va tenter de faire oublier Jonathan Milan dans les futures années. 

Les recrues n'étant pas clinquantes - le jeune Britannique Finlay Pickering (Trinity Racing) est le troisième et dernier arrivant - c'est sur ses cadres et ses jeunes pousses déjà en place que comptera la Bahrain Victorious en 2024. Pello Bilbao, Damiano Caruso, Jack Haig et Santiago Buitrago seront ses cartes maîtresses sur les courses par étapes d'une semaine et les Grands Tours, et on aura un oeil particulier sur le dernier cité qui, s'il progresse encore, pourrait signer de grosses performances. Sur les Classiques et pour aller chercher des victoires d'étapes sur les plus grandes épreuves du calendrier, Matej Mohoric sera l'homme clé de la Bahrain Victorious, avec cette envie chez le Slovène d'aller chercher un deuxième Monument. Fred Wright et Phil Bauhaus auront également un rôle important à endosser en 2024.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

A LIRE AUSSI

ROUTE - BILAN

Le Team TotalEnergies, une année 2023 compliquée

ROUTE - BILAN

Cofidis, elle Lafay sur le Tour et retrouve du crédit

ROUTE - BILAN

Année moyenne pour Groupama-FDJ... du renouveau en 2024 ?

L'info en continu

07:45 Tour de Romandie Diffusion TV : quelle heure, quelle chaîne la 1ère étape ? 07:07 Tour de Turquie Diffusion TV... quelle chaîne et quelle heure la 4e étape ? 23/04 Média Vos vidéos vélo sont sur Dailymotion Cyclism'Actu, abonnez-vous ! 23/04 Route Une équipe autrichienne candidate au statut ProTeam en 2025 ? 23/04 Tour de Romandie Lenny Martinez : "Mes ambitions sont un peu plus hautes" 23/04 Tour de Turquie Giovanni Lonardi: "Van Poppel déclassé ? Une décision juste" 23/04 Transfert Lorena Wiebes prolonge son histoire avec la Team SD Worx-Protime 23/04 Média Cyclism'Actu sans pub, sans pop-up, pour 9,99 euros et pour 1 an 23/04 Route Miguel Indurain : "Tadej Pogacar va essayer Giro et Tour, mais..." 23/04 Tour de France Femmes Lotte Kopecky a choisi... elle ne fera pas le Tour 23/04 Transfert Isaac Del Toro a prolongé avec UAE Team Emirates... jusqu'en 2029 23/04 Classement UCI Demi Vollering détrônée... Bardet de nouveau roi de France ! 23/04 Route Wout van Aert sur son vélo : "Je suis presque à nouveau professionnel" 23/04 Média Cyclism'Actu recherche nouveaux rédacteurs... pourquoi pas vous ? 23/04 Agenda Tour de Romandie, Turquie, Bretagne... le programme cette semaine 23/04 Liège-Bastogne-Liège Pogacar - Evenepoel... record explosé dans La Redoute 23/04 Route Vos pronostics Cyclism'Actu pour les courses WorldTour cette saison 23/04 Tour de Romandie Maikel Zijlaard: "C'est fou, je ne pouvais pas rêver mieux" 23/04 Route L'une des meilleures coureuses du monde sera bientôt de retour 23/04 Tour de Romandie Maikel Zijlaard la surprise du prologue, Alaphilippe podium
fleche bas fleche haut
Publicité TMZ

Nos Partenaires

Publicité AMS

Sondage

Quel Monument de 1ère partie de saison vous a le plus fait vibrer ?









Publicité
Publicité
-
-