Liège-Bastogne-Liège
Liège-Bastogne-Liège - Primoz Roglic saute Alaphilippe sur la ligne ! Photo : @LiegeBastogneL

Liège-Bastogne-Liège - Primoz Roglic saute Alaphilippe sur la ligne !

Au terme d'un final de folie, Primoz Roglic (Jumbo-Visma) a remporté la 106e édition de Liège-Bastogne-Liège. Le Slovène s'est imposé au sprint en sautant sur le fil Julian Alaphilippe (Deceuninck - Quick Step), qui a levé les bras une dizaine de mètres avant la ligne en pensant avoir gagné ! Cependant, le Français pourrait être déclassé car il a fait une vague dans le sprint qui a failli faire tomber Marc Hirschi (Sunweb), qui a finalement pris la 3e place devant Tadej Pogacar (UAE Team Emirates).

Vidéo - Primoz Roglic remporte Liège-Bastogne-Liège 2020

Alaphilippe, Roglic, Pogacar et Hirschi se sont échappés à une quinzaine de kilomètres de l'arrivée dans la côte de la Roche-aux-Faucons. Ils ont parfaitement collaboré jusque dans le dernier kilomètre avant de se regarder, ce qui a permis le retour de l'arrière de Matej Mohoric (Bahrain-McLaren), même si ça n'a pas changé grand-chose. La victoire s'est jouée au sprint, Alaphilippe a lancé avec Hirschi dans sa roue, mais le Français a fait une vague qui a presque fait chuter le Suisse et Pogacar. Alaphilippe pensait ensuite avoir gagné, mais il s'est fait sauter sur la ligne par Roglic.

 

9 coureurs à l'avant

Une échappée de 9 coureurs se forme en début de course. Devant, on retrouve Iñigo Elosegui (Movistar), Kobe Goossens (Lotto-Soudal), Michael Schär (CCC), Kenny Molly et Mathijs Paaschens (Bingoal WB), Omer Goldstein (Israel Start-Up Nation), Valentin Ferron et Paul Ourselin (Total Direct Energie) ainsi que Gino Mäder (NTT). L'avance des hommes de tête ne va jamais dépasser les 6 minutes, et elle n'est même plus que de 3 minutes à l'entame des 100 derniers kilomètres, alors que le rythme du peloton commence à s'accélérer notamment sous l'impulsion de la Deceuninck - Quick Step.

 

De nombreux favoris chutent, les soucis d'Alaphilippe

Victime d'une lourde chute en compagnie de Jay McCarthy (Bora-Hansgrohe), Greg Van Avermaet (CCC) est contraint à l'abandon, tout comme Adam Yates (Mitchelton-Scott) quelques instants plus tard. Les difficultés s'enchaînent et des coureurs sont distancés dans l'échappée. À 80 kilomètres de l'arrivée, une chute importante survient à l'avant du peloton, et de nombreux favoris se retrouvent à terre : Julian Alaphilippe (Deceuninck - Quick Step) et Marc Hirschi (Sunweb) sont impliqués mais repartent rapidement, ce qui n'est pas le cas de Warren Barguil (Arkéa-Samsic) et Damiano Caruso (Bahrain-McLaren). Le Breton repart difficilement, tandis que l'Italien abandonne, tout comme Michael Valgren (NTT). Dans les kilomètres suivants, Alaphilippe s'arrête plusieurs fois pour changer de vélo et de chaussures, mais il n'y a pas d'affolement chez le Français. Pendant ce temps-là, les hommes de tête, qui ne sont plus que deux - les Suisses Schär et Mäder - ont profité de toutes ces péripéties pour reprendre 3' d'avance sur le peloton.

 

Le travail de sape de Dries Devenyns

À 63 kilomètres de l'arrivée, Schär se débarrasse de Mäder qui est victime d'une fringale. Derrière, le peloton se remet à nouveau en ordre de marche sous l'impulsion de l'équipe Trek-Segafredo puis de la Deceuninck - Quick Step, qui accélère à l'approche de la côte de la Redoute. Même si Schär résiste bien, son avance sur le peloton fond et il est repris dès le pied de la bosse. Dries Devenyns (Deceuninck - Quick Step) imprime un gros tempo dans cette difficulté et fait mal à tout le monde, mais il reste encore de nombreux coureurs présents dans le peloton au sommet.

Le lieutenant de Julian Alaphilippe continue son travail de sape après la bosse et personne ne tente sa chance si ce n'est le vétéran Michael Albasini (Mitchelton-Scott), mais le Suisse est rapidement repris pra le peloton. Au moment où la jonction est faite, Luis Leon Sanchez (Astana) attaque suivi par Rui Costa (UAE Team Emirates). Alaphilippe sort alors en contre et revient sur ces deux hommes, mais ce qu'il reste du peloton ne laisse pas sortir. Au même instant, Benoît Cosnefroy (AG2R La Mondiale) est victime d'un incident mécanique au pire des moments. Malgré plusieurs attaques, personne ne parvient à faire la différence et c'est un peloton d'une quarantaine d'unités qui se présente au pied de la côte de la Roche-aux-Faucons à 15km du but.

 

Alaphilippe, Hirschi, Roglic, Pogacar : le carré magique

C'est Tom Dumoulin (Jumbo-Visma) qui imprime un gros temps dans la Roche-aux-Faucons, avec Alaphilippe dans sa roue. Comme attendu, le Français place une énorme attaque et seuls Marc Hirschi (Sunweb) et Primoz Roglic (Jumbo-Visma) accrochent sa roue. Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) revient quelques instants plus tard, tout comme Michal Kwiatkowski (INEOS Grenadiers). Michael Woods (EF Pro Cycling) était tout près, mais le Canadien n'a pas réussi à rentrer. À 11km de l'arrivée, Hirschi attaque sur un faux plat montant et s'envole avec Alaphilippe, mais le Français est à la limite. Il a besoin de souffler, ce qui permet aux deux Slovènes de rentrer, alors que Kwiatkowski a explosé. À 10km du but, les quatre hommes de tête possèdent une vingtaine de secondes d'avance sur un groupe d'une quinzaine d'unités où se trouve notamment Mahtieu van der Poel (Alpecin-Fenix), qui fait le forcing et qui est relayé par d'autres coureurs.

 

Un sprint de folie pour conclure La Doyenne

Devant, le quatuor de tête s'entend bien et maintient l'écart avec le groupe Mathieu van der Poel. À 2km du but, il y a toujours plus de 20'' d'avance et la victoire devrait se jouer entre Alaphilippe, Roglic, Pogacar et Hirschi. Cependant, ces quatre hommes se regardent et Matej Mohoric (Bahrain-McLaren) revient de derrière. Il lance le sprint, Alaphilippe accélère et fait une vague devant Hirschi, ce qui déséquilibre le Suisse. Alaphilippe pense alors avoir gagné et lève les bras une dizaine de mètres avant la ligne, mais il se fait sauter sur la ligne par Roglic, qui remporte ce Liège-Bastogne-Liège. Hirschi termine 3e devant Pogacar.

Classement général

1SLOROGLIC PrimozTeam Jumbo-Visma6h32'02''
2SUIHIRSCHI MarcTeam Sunwebm.t.
3SLOPOGACAR TadejUAE Team Emiratesm.t.
4SLOMOHORIC MatejBahrain-McLarenm.t.
5FRAALAPHILIPPE JulianDeceuninck-Quick Stepm.t.
6NEDVAN DER POEL MathieuAlpecin-Fenix+ 14''
7CANWOODS MichaelEF Pro Cyclingm.t.
8BELBENOOT TiesjTeam Sunwebm.t.
9FRABARGUIL WarrenArkea - Samsicm.t.
10POLKWIATKOWSKI MichalINEOS Grenadiersm.t.
11IRLMARTIN DanielIsrael Start-Up Nationm.t.
12NEDDUMOULIN TomTeam Jumbo-Vismam.t.
13FRAMOLARD RudyGroupama-FDJm.t.
14FRAMARTIN GuillaumeCofidis, Solutions Creditsm.t.
15COLURAN RigobertoEF Pro Cyclingm.t.
16AUSPORTE RichieTrek-Segafredom.t.
17ESPIZAGIRRE GorkaAstana Pro Team+ 43''
18FRACOSNEFROY BenoîtAG2R La Mondiale+ 58''
19ESPFRAILE MATARRANZ OmarAstana Pro Teamm.t.
20COLMARTINEZ Daniel FelipeEF Pro Cyclingm.t.
Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par François BONNEFOY

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Qui est le coureur de l'année 2020 ?

















Partenaires

Publicité
Publicité