Paris-Roubaix - Le triomphe de Van der Poel, Philipsen 2e, Van Aert 3e

Par Clément LABAT-GEST le 09/04/2023 à 17:00

Paris-Roubaix - Le triomphe de Van der Poel, Philipsen 2e, Van Aert 3e
Photo : @parisroubaix

Une course exceptionnelle pour un vainqueur exceptionnel ! Magnifiquement épaulé par son équipe Alpecin-DeceuncinkMathieu van der Poel a remporté en solitaire la 120e édition de Paris-Roubaix ce dimanche, la plus rapide de l'Histoire à 46.841 km/h de moyenne - explosant le record de 2022. Le Néerlandais s'offre ainsi un deuxième Monument en 2023 et devient le quatrième coureur à réaliser le doublé Milan-Sanremo / Paris-Roubaix dans la même saison. La fête est totale au sein de la formation belge puisque l'énorme Jasper Philipsen est venu battre au sprint un Wout Van Aert malchanceux pour la deuxième place dans le Vélodrome. Le Belge de la Jumbo-Visma était pourtant fort mais a dû laisser partir son rival néerlandais à 15 km de l'arrivée suite à une crevaison dans le Carrefour de l'Arbre. Le top 5 est complété par Mads Pedersen (Trek-Segafredo) et Stefan Küng (Groupama-FDJ). Victime de plusieurs crevaisons, Christophe Laporte (Jumbo-Visma) n'a pas pu jouer la gagne mais finit premier Français à la 10e place.

Vidéo - Mathieu van der Poel s'est imposé en solitaire à Roubaix !

 

Qui a été LE coureur de ces classiques pavées ?

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

 

Un début de course très rapide, quatre coureurs à l'avant, le peloton attentif

Pour certains coureurs et observateurs, c'est LE grand moment de la saison : Paris-Roubaix ! La "reine des Classiques" revient pour une 120e édition qui s'annonçait très indécise, intéressante à suivre et ouverte, comme cela a pu être le cas sur Paris-Roubaix Femmes avec Zwift, la veille. C'est sûrement pour ça que le début de course est animé. Plusieurs coureurs espérant un scénaro similaire pour l'épreuve masculine souhaitent former l'échappée du jour. Oliver Naesen (AG2R Citroën Team), Edvald Boasson Hagen (Team TotalEnergies), Sjoerd Bax (UAE Team Emirates), Cees Bol (Astana Qazaqstan Team), Julias van den Berg (EF Education-EasyPost), le champion de France Florian Sénéchal (Soudal-Quick-Step), Silvan Dillier (Alpecin-Deceuninck)... ils font partie des coureurs qui essayent de sortir.

Mais sans réussite. Comme sur le Tour des Flandres la semaine dernière, on roule très vite dans cette première heure de course (51,5km/h de moyenne !)Le peloton reste groupé à l'approche du premier secteur pavé, celui de Troisvilles à Inchy (2,2 km). Il faut ainsi attendre de nombreux kilomètres pour voir l'échappée se former. Quatre coureurs sont parvenus à s'extirper : Sjoerd BaxJonas Koch (BORA-hansgrohe), Derek Gee (Israel-Premier Tech) et Juri Hollmann (Movistar Team). Pointé à plus d'une minute, le peloton laisse filer, alors que Nils Eekhoff (Team DSM) est en chasse patate derrière l'échappée. Le groupe de tête aborde le premier secteur pavé de Paris-Roubaix 2023 en tête. Le peloton est à plus d'une minute de l'échappée.

 

Des chutes et des dégâts dans le peloton, les favoris épargnés

Le Danois Kasper Asgreen (Soudal-Quick Step), vainqueur du Tour des Flandres 2021 et cité parmi les prétendants à la victoire, crève dès l'entrée du secteur pavé. Quelques kilomètres plus loin, Peter Sagan (Team TotalEnergies), qui dispute son dernier Paris-Roubaix, tombe et se retrouve dans un fossé. Une nouvelle chute intervient dans le peloton. Luke Rowe (INEOS Grenadiers) va à la faute et entraîne un équipier avec lui. Les Jumbo-Visma accélèrent dans la foulée sur un secteur pavé suivant. Quelques minutes après la crevaison d'Asgreen, un autre membre du Wolfpack est victime d'un problème mécanique. Il s'agit du Français Florian SénéchalAvant le secteur 25, celui de Vertain à Saint-Martin-sur-Écaillon, le quatuor de tête possède toujours plus d'une minute d'avance sur un peloton qui a perdu de nombreux éléments. Un second peloton vient d'effectuer la jonction, tandis que les deux favoris - Mathieu van der Poel (Alpecin-Deceuninck) et Wout Van Aert (Team Jumbo-Visma) - sont eux bien à l'avant du peloton.

 

Le peloton temporise... mais Wout Van Aert décante la situation !

L'écart avec le peloton remonte pour les quatre hommes de tête - Sjoerd BaxJonas KochDerek Gee et Juri Hollmann (Movistar Team) -, alors que Stefan Küng (Groupama-FDJ), 3e l'an dernier et qui fait partie des outsiders du jour derrière Van der Poel et Van Aert, est victime d'un problème mécanique. Mais, sans paniquer, le Suisse parvient à faire son retour dans le peloton, tout comme Florian Sénéchal et Kasper Asgreen qui profitent d'un moment de répit. Le peloton temporise avant la célèbre Trouée d'Arenberg (2,3 km), ce qui permet à certains coureurs de sortir comme Anthony Turgis (Team TotalEnergies) ou Luke Durbridge (Team Jayco-AlUla).

Ces derniers veulent prendre du temps pour ne pas subir les assauts des favoris. C'est Wout Van Aert qui décante la situation à plus de 100 kilomètres de l'arrivée. L'ancien champion de Belgique provoque la sélection, bien suivi par Mathieu van der Poel. Il se découvre donc avant la Trouée d'Arenberg. Le Français Christophe Laporte (Team Jumbo-Visma) est présent, tout comme Stefan Küng. John Degenkolb (Team DSM), lauréat de la "reine des Classiques" en 2015, fait également partie de ce groupe qui crée un écart avec les autres prétendants (Mads Pedersen, Filippo Ganna, Dylan van Baarle, Matej Mohoric, Greg Van Avermaet, Alexander Kristoff, Matteo Trentin...).

 

Un groupe important se détache, Christophe Laporte malchanceux

Dans la Trouée d'Arenberg, le groupe Van Aert - Van der Poel est revenu sur la tête de course alors que Mads Pedersen (Trek-Segafredo) fait l'effort derrière, avec Filippo Ganna (INEOS Grenadiers) en chasse. Dans le peloton, plusieurs coureurs sont tombés. Présent dans le groupe de tête, le Français Christophe Laporte est victime d'une crevaison. Pedersen réalise un gros effort pour rentrer, tout comme le groupe Ganna revient à son tour dans le secteur 18. Ils sont treize à l'avant dont trois Alpecin-Deceuninck : Mathieu van der Poel est accompagé de Jasper Philipsen et Gianni Vermeersch.

Parmi les autres membres du groupe de tête : Wout Van Aert, Stefan Küng, Filippo Ganna, Mads Pedersen, John DegenkolbSjoerd BaxJonas KochJuri Hollmann, Max Walscheid (Cofidis) et Laurenz Rex (Intermarché-Circus-Wanty). Un groupe important avec les favoris de cette 120e édition. Christophe Laporte est seul derrière et continue à perdre du temps. Le peloton est pratiquement hors-course, d'autant que Van der Poel profite du soutien de deux coéquipiers (Philipsen et Vermeerch) pour les mettre à contribution dans le secteur 16. Les deux membres de l'échappée matinale - Jonas Koch et Juri Hollmann - n'arrivent plus à suivre le rythme des favoris et cèdent du terrain.

 

Van der Poel place plusieurs attaques, un groupe de sept XXL en tête pour la gagne

Au sein du peloton, la Jumbo-Visma tente de relancer la course. Nathan Van Hooydonck et Christohpe Laporte accélèrent et se détachent en compagnie du deuxième de Paris-Roubaix 2021, Florian Vermeersch (Lotto Dstny). Un beau trio qui se lance dans une poursuite désespérée à plus de 60 km de l'arrivée. L'entente est bonne et leur permet de revenir à près de 50 secondes de la tête. Malheureusement pour eux, dans le secteur 12, celui d'Auchy-lez-Orchies à Bersée, Van der Poel décide d'en placer une ! Le Néerlandais fait mal à tout le monde, mais le groupe finit par se reformer, sans Vermeersch ni Bax. Profitant d'une temporisation, Max Walscheid tente alors de partir seul et aborde avec quelques secondes d'avance l'un des secteurs les plus durs de la journée : Mons-en-Pévèle.

On entre alors dans les 50 derniers kilomètres, et dans ce secteur 11 classé 5 étoiles, Mathieu van der Poel attaque à nouveau ! Le champion du monde de cyclo-cross est incisif mais Wout Van Aert le suit comme son ombre, le reste des grand favoris revenant également. Seuls Rex et Walscheid sont distancés, laissant les sept costauds s'expliquer pour la victoire. A la sortie de Mons-en-Pévèle, Van der Poel déboite encore une fois dans un faux plat montant, seul Van Aert arrive à le suivre. Les deux hommes semblent les plus forts mais Van Aert ne relaie pas, permettant à Ganna, Küng, Philipsen, Pedersen et Degenkolb de revenir. A près de 40 kms de l'arrivée, on retrouve donc sept coureurs d'une qualité exceptionnelle encore en lice pour s'imposer, le groupe Laporte étant désormais repoussé à 1'40".

 

Round d'observation avant le Carrefour de l'Arbre, Van der Poel fait chuter Degenkolb !

Mathieu van der Poel est décidément déchaîné et repart à l'attaque dans le secteur de Pont-Thibault, encore une fois sans succès. Malgré ces à-coups, le groupe de sept continue de collaborer et de bien s'entendre. Le secteur de Templeuve est franchi sans encombres, on temporise et on prend le temps de souffler dans cette partie relativement moins dense en pavés, avant d'aborder l'enchaînement décisif Camphin-en-Pévèle - Carrefour de l'Arbre dans quelques kilomètres. Alors qu'on entre dans les 30 derniers kilomètres, Jasper Philipsen est victime d'un incident mécanique et doit changer de vélo. Grâce à un dépannage express, le Belge rentre sans soucis. Rien n'est à signaler dans le secteur numéro 7 de Cysoing à Bourghelles. On sent la tension monter à mesure que l'on approche du dénouement de cette course mythique.

A noter que parmi les poursuivants, qui naviquent à près de deux minutes de la tête, la malchance ne quitte pas Christophe Laporte, victime d'une nouvelle crevaison. Dans une ambiance surchauffée, les sept leaders entament le secteur de Camphin-en-Pévèle à 20 bornes de l'entrée sur le Vélodrome. C'est Pedersen qui mène, mais sans changement de rythme notable. La situation commence à être idéale pour Philipsen, de loin le meilleur sprinteur du groupe. On enchaîne très vite avec le Carrefour de l'Arbre. Van der Poel prend beaucoup de risque pour se replacer et manque de peu de partir dans le décor. Les deux Alpecin-Deceuninck font d'ailleurs une vague à l'avant qui provoque la chute de Degenkolb ! L'Allemand est malheureux et perd toute chance de s'imposer.

 

Van Aert attaque puis crève, Van der Poel s'envole vers le sacre ! Philipsen 2e, Van Aert 3e

Dans la foulée de cet incident, Wout Van Aert place une belle acéllération ! Le Belge part seul dans un premier temps, avant d'être rejoint par Van der Poel. Mais incroyable retournement de situation, Van Aert doit lâcher la roue de son rival à cause d'une crevaison ! Van der Poel s'envole suite à ce terrible coup du sort pour le Belge, qui est relégué à près de 30" une fois dépanné et reparti. Revanchard, Van Aert revient sur le reste du groupe qui s'est reconstitué avec Ganna, Küng, Pedersen et Philipsen. La situation de course est limide : Mathieu van der Poel est seul en tête avec 25" d'avance sur ces cinq poursuivants. Même s'il y a de beaux rouleurs à l'arrière, l'entente n'est pas bonne et l'écart passe même au-dessus des 30" à moins de 10 km de la ligne.

Dans l'avant-dernier secteur de Willems à Hem, Van Aert prend ses responsabilités et roule fort. Küng et Ganna en font les frais et ne peuvent suivre le rythme. Van Aert, Pedersen et Philipsen - qui ne prend logiquement aucun relais - sont donc seuls à la poursuite du Néerlandais, bien parti pour aller chercher son deuxième Monument de la saison ! Profitant d'un faux plat montant à 4 km du but, Wout Van Aert attaque encore et décroche cette fois-ci Pedersen. Seul Philipsen continue d'impressionner en accrochant la roue du Belge, toujours pointé à 30" de Van der Poel. Les positions ne vont pas évoluer jusqu'au Vélodrome, Van der Poel peut ainsi pleinement profiter de son triomphe. Philipsen se permet même de lever les bras pour son leader un tour avant d'aligner au sprint Van Aert pour la 2e place.

Paris-Roubaix - Classement général

1NEDMathieu VAN DER POELAlpecin-Deceuninck5h28'41"
2BELJasper PHILIPSENAlpecin-Deceuninck+ 46"
3BELWout VAN AERTTeam Visma | Lease a Bikem.t.
4DANMads PEDERSENLidl-Trek+ 50"
5SUIStefan KUNGGroupama-FDJm.t.
6ITAFilippo GANNAINEOS Grenadiersm.t.
7ALLJohn DEGENKOLBTeam dsm-firmenich PostNL+ 2'35"
8ALLMax WALSCHEIDCofidis+ 3'31"
9BELLaurenz REXIntermarche-Wanty+ 3'35"
10FRAChristophe LAPORTETeam Visma | Lease a Bike+ 4'11"
11BELGianni VERMEERSCHAlpecin-Deceuninckm.t.
12BELFlorian VERMEERSCHLotto Dstnym.t.
13NEDSjoerd BAXUAE Team Emiratesm.t.
14BELNathan VAN HOOYDONCKTeam Visma | Lease a Bikem.t.
15NORAlexander KRISTOFFUno-X Mobility+ 5'36"
16BELSep VANMARCKEIsrael-Premier Techm.t.
17NEDMike TEUNISSENIntermarche-Wantym.t.
18BELDries VAN GESTELTotalEnergiesm.t.
19ITAMatteo TRENTINUAE Team Emiratesm.t.
20BELJasper STUYVENLidl-Trekm.t.
21ITALuca MOZZATOArkea-B&B Hotelsm.t.
22NORSoren WAERENSKJOLDUno-X Mobilitym.t.
23BELTim MERLIERSoudal Quick-Stepm.t.
24BELYves LAMPAERTSoudal Quick-Stepm.t.
25GBRLewis ASKEYGroupama-FDJm.t.
26KAZYevgeniy FEDOROVAstana Qazaqstan Teamm.t.
27BELCedric BEULLENSLotto Dstnym.t.
28FRAAlexis RENARDCofidism.t.
29SLOMatej MOHORICBahrain Victoriousm.t.
30BELTom VAN ASBROECKIsrael-Premier Techm.t.

A LIRE AUSSI

PARIS-ROUBAIX

Arkéa-B&B Hotels et Florian Sénéchal... leurs excuses !

PARIS-ROUBAIX

Pavés dérobés et détritus... lendemain au Carrefour de l'Arbre

PARIS-ROUBAIX

Elia Viviani : "Mon casque m'a sauvé la vie ! Merci KASK"

L'info en continu

09:36 Route - Slovénie Premier titre sur le contre-la-montre pour Matej Mohoric 09:29 Route - France Kévin Vauquelin : "C'est dur de louper de si peu..." 09:11 Tour de France La nouvelle collection aux sommets... Gamme Maillot Jaune 08:59 Route - France Bruno Armirail : "Je prouve que je peux marcher... " 08:49 Route Une coureure américaine contrainte d'interrompre sa carrière à 29 ans 08:39 Tour de France J-8 avant le Grand Départ à Florence... parcours et profils 08:16 Transfert Axel Zingle absent sur le Tour à cause d'un départ de Cofidis ? 08:01 Route - France Cordon-Ragot : "Elles vont dormir tranquilles maintenant..." 07:43 JO - Paris 2024 Les Pays-Bas en VTT avec Pieterse mais sans Van der Poel 07:10 Tour de France Groenewegen, Yates, Matthews... Solide trio pour Jayco AlUla 07:00 Route Bradley Wiggins sans domicile fixe : "Il ne lui reste plus un centime" 20/06 Mondiaux BigMat sera partenaire des Championnats du Monde UCI jusqu'en 2027 20/06 Transfert Ben O'Connor et un champion olympique chez Jayco AlUla en 2025 ? 20/06 JO - Paris 2024 La Slovénie sans Pogacar ni Roglic sur le chrono 20/06 Route - Suisse Stefan Küng : "Ça fait plaisir de gagner avec le Supersonica" 20/06 Media Web 9,99 euros, 1 an... pour Cyclism'Actu sans pop up et sans pub 20/06 Tour de France Visma | Lease a Bike sur le Tour, avec Vingegaard et Van Aert 20/06 Route - Belgique Tim Wellens, son 1er titre : "J'avais l'ambition de gagner" 20/06 Sportwear La collection Sports d'Époque spécial vélo pour la saison 2024 20/06 Route France, Italie, Belgique, Pays-Bas... tous les champions nationaux
fleche bas fleche haut
Publicité TMZ
Publicité PM

Nos Partenaires

Publicité TMZ
pub STOP PUB

Sondage

Jonas Vingegaard sera-t-il le principal rival de Tadej Pogacar sur le Tour ?







Publicité
Publicité
-
-