Tour de France - Mohoric remporte la 19e étape, Christophe Laporte 2e
Tour de France
Photo : @LeTour

Tour de France - Mohoric remporte la 19e étape, Christophe Laporte 2e

On attendait un sprint massif, mais la victoire est finalement revenue à un coureur échappé sur la 19e étape du Tour de France. Et au terme d'une course très usante, c'est Matej Mohoric (Bahrain-Victorious), déjà vainqueur au Creusot il y a deux semaines, qui l'a emporté en solitaire, signant ainsi son deuxième succès sur cette Grande Boucle. Présent à l'avant dès le départ ou presque, le Slovène est sorti du groupe de tête à environ 25 kilomètres de l'arrivée et a de suite creusé l'écart sur ses concurrents. Il s'est finalement imposé avec près d'une minute d'avance sur Christophe Laporte (Cofidis), qui était l'un des plus forts dans l'échappée mais qui n'a pas réussi à suivre Mohoric au moment décisif. Le podium du jour est complété par Casper Pedersen (Team DSM).

Vidéo - Tour de France - Matej Mohoric vainqueur de la 19e étape

 

Retrouvez les classements sur le site officiel du Tour de France en cliquant ICI

 

Les Français placés, journée tranquille pour les leaders

Mis à part Laporte, d'autres coureurs français ont animé cette 19e étape, à commencer par le vaillant Franck Bonnamour. Une nouvelle fois à l'avant, le coureur de l'équipe B&B Hotels a craqué dans le final et a fini 19e, mais il a encore marqué les esprits et pourrait bien être élu super combatif du Tour. Également présents dans la bonne échappée, Anthony Turgis (Team TotalEnergies), Julien Bernard (Trek-Segafredo) et Élie Gesbert (Arkéa-Samsic) n'ont pas démérité mais ont finalement terminé respectivement 9e, 11e et 16e. De leurs côtés, les leaders du classement général ont passé une journée plutôt tranquille à la veille du contre-la-montre. Une fois le bon coup sorti de manière définitive, le peloton s'est complètement relevé et a coupé la ligne avec plus de 20 minutes de retard.

 

Chute dans le peloton, 6 hommes en tête

Le début de course est marqué par de nombreuses attaques, mais aussi par une grosse chute collective provoquée par Brent Van Moer (Lotto Soudal), qui est tombé après avoir mis les roues dans l'herbe. Heureusement, tous les coureurs repartent, mais certains ont beaucoup de mal à rentrer sur le peloton car les attaques continuent de fuser. Un petit groupe parvient à sortir, mais d'autres coureurs essaient d'accélérer, ce qui provoque la colère de Tadej Pogacar qui saute dans les roues et sermonne les contre-attaquants. Suite à cet épisode, le peloton temporise et laisse filer les six coureurs qui avaient réussi à sortir précédemment : Matej Mohoric (Bahrain-Victorious), Franck Bonnamour (B&B Hotels), Julien Bernard (Trek-Segafredo), Jonas Rutsch (EF Education-Nippo), Georg Zimmermann (Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux) et Simon Clarke (Qhubeka NextHash).

L'échappée prend rapidement 4 minutes d'avance et derrière, ce n'est pas la Deceuninck - Quick Step mais l'équipe Alpecin-Fenix qui prend en main la poursuite. Une autre chute survient ensuite dans le peloton et de nombreux coureurs sont retardés, mais tout rentre à nouveau dans l'ordre. Arrive ensuite le sprint intermédiaire remporté par Zimmermann dans l'échappée, tandis que derrière, Matthews reprend quelques points à Cavendish, qui ne fait pas l'effort.

 

La course s'anime, un groupe de costauds en contre

Les choses s'animent après ce sprint intermédiaire puisque de nombreux coureurs essaient de former un contre derrière l'échappée. Après plusieurs attaques, un groupe de 20 se constitue avec Teunissen, Stuyven, Theuns, Ballerini, Arcas, Garcia Cortina, Valverde, Politt, Laporte, Dillier, Valgren, Van Avermaet, Gesbert, C. Pedersen, Van Moer, Fraile, Gruzdev, Izagirre, Walscheid et Turgis. Un bras de fer s'installe alors entre ce groupe et le peloton, qui est emmené par les équipes Bahrain-Victorious, INEOS Grenadiers, B&B Hotels, Team BikeExchange et Israel Start-Up Nation.

 

Le peloton abdique, 20 hommes en tête

Après quelques minutes, le groupe Laporte se scinde en deux et sont notamment piégés les trois coureurs de la Movistar (Valverde, Arcas et Garcia Cortina) mais aussi Fraile et Gruzdev (Astana-Premier Tech) ainsi que Van Avermaet (AG2R Citroën). Il ne reste donc plus que 14 coureurs dans la contre-attaque, et la collaboration est très bonne, ce qui fait qu'ils résistent très bien face au peloton - qui navigue à 30'' environ - mais reviennent aussi très vite sur les six hommes de tête. Ces derniers sont repris à 100 kilomètres de l'arrivée, et le peloton - qui continuait à perdre du temps - abdique quelques instants plus tard. L'écart monte rapidement et la victoire va donc se jouer entre les 20 hommes à l'avant !

 

C'est la guerre à l'avant, Mohoric part seul

À 50 kilomètres de l'arrivée, les hommes de tête ont plus de 10 minutes d'avance, et on assiste aux premières attaques, mais personne ne parvient à faire la différence. À 37 kilomètres de l'arrivée, Bonnamour profite d'une petite bosse pour sortir avec Rutsch et Gesbert, mais ça revient après quelques minutes. Cependant, trois coureurs ont été lâchés dans l'affaire : Clarke, Walscheid et Van Moer, qui était tombé en début d'étape. Les attaques se succèdent ensuite et d'autres coureurs sont distancés : Ballerini, Izagirre, Bernard, Gesbert et Dillier, et il n'y a donc plus que 12 coureurs devant alors qu'il reste 27 kilomètres à parcourir.

C'est une véritable guerre que se livrent les hommes de tête et Rutsch explose à son tour. À 25 kilomètres du but, Mohoric arrive à sortir seul et crée un bel écart. Il est pris en chasse par Laporte, mais le Français coince et ne parvient pas à rattraper le champion de Slovénie. Le groupe de contre - avec Turgis, Zimmermann, Stuyven, Theuns, Izagirre, Bonnamour, Teunissen, Pedersen, Valgren, Politt et Laporte, qui a été repris - s'organise bien pour revenir sur Mohoric, mais le Slovène creuse pourtant l'écart avec un braquet énorme.

 

Mohoric vainqueur, une deuxième place frustrante pour Laporte

À 10 kilomètres de l'arrivée, Mohoric compte toujours 40'' d'avance sur ses poursuivants, qui ont perdu le courageux Bonnamour. Ça ne s'entend plus dans ce groupe et on court désormais pour la place de deuxième. Devant, Mohoric ne se pose pas de questions et s'impose en solitaire à Libourne. Derrière, Casper Pedersen parvient à prendre quelques mètres d'avance dans le final, mais il est rejoint par Christophe Laporte qui le devance au sprint. Teunissen termine 4e devant Politt, Theuns, Valgren, Zimmermann et Anthony Turgis, qui signe un beau top 10.

 

Retrouvez les classements sur le site officiel du Tour de France en cliquant ICI

 

Classement de la 19è étape

1SLOMOHORIC MatejBahrain Victorious4h19'17"
2FRALAPORTE ChristopheCofidis, Solutions Credits+ 58"
3DANPEDERSEN CasperTeam DSM+ 58"
4NEDTEUNISSEN MikeTeam Jumbo-Visma+ 1'02"
5ALLPOLITT NilsBora-Hansgrohe+ 1'08"
6BELTHEUNS EdwardTrek-Segafredo+ 1'08"
7DANVALGREN MichaelEF Education-Nippo+ 1'08"
8ALLZIMMERMANN GeorgIntermarche-Wanty-Gobert Materiaux+ 1'08"
9FRATURGIS AnthonyTeam TotalEnergies+ 1'10"
10BELSTUYVEN JasperTrek-Segafredo+ 1'10"
11FRABERNARD JulienTrek-Segafredo+ 2'37"
12ALLWALSCHEID MaxTeam Qhubeka NextHash+ 2'37"
13ITABALLERINI DavideDeceuninck-Quick Step+ 2'37"
14SUIDILLIER SilvanAlpecin-Fenix+ 2'37"
15ALLRUTSCH JonasEF Education-Nippo+ 2'37"
16FRAGESBERT ElieArkea - Samsic+ 2'37"
17BELVAN MOER BrentLotto Soudal+ 2'37"
18ESPIZAGIRRE INSAUSTI IonAstana-Premier Tech+ 2'43"
19FRABONNAMOUR Franck B&B Hotels p/b KTM+ 2'57"
20AUSCLARKE SimonTeam Qhubeka NextHash+ 10'05"
21SUIHIRSCHI MarcUAE Team Emirates+ 20'50"
22PORCOSTA FARIA Rui AlbertoUAE Team Emirates+ 20'50"
23POLMAJKA RafalUAE Team Emirates+ 20'50"
24NORLAENGEN Vegard StakeUAE Team Emirates+ 20'50"
25DANBJERG MikkelUAE Team Emirates+ 20'50"
26SLOPOGACAR TadejUAE Team Emirates+ 20'50"
27USAMCNULTY BrandonUAE Team Emirates+ 20'50"
28ITAFORMOLO DavideUAE Team Emirates+ 20'50"
29ESPARCAS JorgeMovistar Team+ 20'50"
30ESPVALVERDE AlejandroMovistar Team+ 20'50"

Classement général provisoire après la 19è étape

1SLOPOGACAR TadejUAE Team Emirates79h40'09"
2DANVINGEGAARD JonasTeam Jumbo-Visma+ 5'45"
3EQUCARAPAZ RichardINEOS Grenadiers+ 5'51"
4AUSO'CONNOR BenAG2R Citroen+ 8'18"
5NEDKELDERMAN WilcoBora-Hansgrohe+ 8'50"
6ESPMAS EnricMovistar Team+ 10'11"
7KAZLUTSENKO AlexeyAstana-Premier Tech+ 11'22"
8FRAMARTIN GuillaumeCofidis, Solutions Credits+ 12'46"
9ESPBILBAO PelloBahrain Victorious+ 13'48"
10COLURAN RigobertoEF Education-Nippo+ 16'25"
11FRAGAUDU David Groupama-FDJ+ 18'42"
12ITACATTANEO MattiaDeceuninck-Quick Step+ 23'36"
13COLCHAVES RUBIO Johan EstebanTeam BikeExchange+ 32'07"
14AFSMEINTJES LouisIntermarche-Wanty-Gobert Materiaux+ 35'55"
15FRAPARET-PEINTRE AurelienAG2R Citroen+ 37'21"
16NEDPOELS WouterBahrain Victorious+ 47'00"
17BELTEUNS DylanBahrain Victorious+ 49'33"
18PORGUERREIRO RubenEF Education-Nippo+ 52'26"
19BELVAN AERT WoutTeam Jumbo-Visma+ 58'09"
20COLHENAO MONTOYA SergioTeam Qhubeka NextHash+ 58'26"
21NEDMOLLEMA BaukeTrek-Segafredo+ 1h00'04"
22FRABONNAMOUR Franck B&B Hotels p/b KTM+ 1h00'21"
23COLHIGUITA Sergio AndresEF Education-Nippo+ 1h03'01"
24ESPVALVERDE AlejandroMovistar Team+ 1h04'24"
25ESPCASTROVIEJO Jonathan NicolasINEOS Grenadiers+ 1h05'30"
26ESPIZAGIRRE INSAUSTI IonAstana-Premier Tech+ 1h20'18"
27AUTKONRAD PatrickBora-Hansgrohe+ 1h22'39"
28COLQUINTANA ROJAS Nairo AlexanderArkea - Samsic+ 1h28'24"
29FRAALAPHILIPPE JulianDeceuninck-Quick Step+ 1h38'29"
30BELMEURISSE XandroAlpecin-Fenix+ 1h39'05"
Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par François BONNEFOY

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité


News

Publicité

Sondage

Qui est la plus grosse déception de la saison 2021 ?















Partenaires

Publicité
Publicité