Tour de France - Roglic, Pogacar... nos favoris du 109e Tour de France !
Tour de France
Photo : Sirotti

Tour de France - Roglic, Pogacar... nos favoris du 109e Tour de France !

Publié le par Cyclism'Actu

Qui va succéder à Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) ? Peut-être lui-même... Vainqueur des deux précédentes éditions (2020 et 2021), le Slovène brigue ainsi une troisième couronne consécutive sur le Tour de France. Une chose est sûre : le coureur d'UAE Team Emirates se présente comme LE grand favori au départ de cette 109e édition qui aura lieu du 1er au 24 juillet. D'autant qu'il a pratiquement rien laissé sur son passage à ses adversaires en 2022. Mais même s'il est considéré comme intouchable par certains observateurs, le natif de Komenda devra néanmoins se méfier des nombreux pièges du parcours. Il devra surtout le dessus sur une horde de prétendants, à commencer par son compatriote Primoz Roglic (Jumbo-Visma).

Vidéo - Tadej Pogacar va-t-il réaliser la passe de trois ?

 

Bardet, Vingegaard, Vlasov... ils sont prêts à se mêler à la lutte !

Vainqueur de Paris-Nice et du Critérium du Dauphiné 2022, l'ancien sauteur à ski a ainsi conjuré le sort sur le territoire français. De bon augure pour juillet ? Les deux Slovènes ne seront pas les seuls à briguer les premiers rôles sur la 109e édition de la Grande Boucle. Romain Bardet (Team DSM), Daniel Felipe Martinez (INEOS Grenadiers), Enric Mas (Movistar Team), Ben O'Connor (AG2R Citroën), Nairo Quintana (Team Arkéa-Samsic), Geraint Thomas (INEOS Grenadiers), Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma), Aleksandr Vlasov (BORA-Hansgrohe)... ils sont également prêts à se mêler à la lutte pour la célèbre tunique jaune. Le sort en est jeté... rendez-vous le 24 juillet prochain !

 

Qui est votre favori pour le 109e Tour de France ?

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

Les dix favoris du Tour de France 2022

Romain Bardet (Team DSM / 31 ans)

Nombre de participations (avant celle de 2022) : 8 (2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019, 2020)

Meilleur résultat : 2e en 2016

À force de ne pas y arriver, Romain Bardet a fini par abandonner l'idée de gagner le Tour de France. Mais cette année, il s'est redécouvert une force qui peut lui permettre de rêver à un nouveau podium. Le vainqueur du Tour des Alpes pensait mettre à profit cette rédemption sur le Tour d'Italie, et effectivement le natif de Brioude y a montré qu'il restait un sérieux rival. Sauf que, malade, il a quitté la course au bout du treizième jour. Une occasion en or, peut-être, de briller sur un Tour de France qu'il n'était pas censé faire. Son bon temps sur le premier chrono du Giro est sans doute le meilleur indicateur de celui qui n'affectionne pas cet exercice.

Cependant, Romain Bardet fait partie de ces coureurs qui doivent partager leur équipe avec un autre leader, le sprinteur Alberto Dainese en l'occurrence. Mais est-ce véritablement un problème, lorsqu'on a tout de même quatre grimpeurs avec soi (Andreas Leknessund, Kevin Vermaerke, Chris Hamilton et Martijn Tusveld) ? Est-ce un problème lorsque les deux coureurs dévoués à Dainese, Nils Eekhoff et John Degenkolb, sont aussi des hommes de classiques à même d'aider le Français dans la première semaine ? Une chose est sûre : l'Auvergnat fait partie des nombreux prétendants.

 

Daniel Felipe Martinez (INEOS Grenadiers / 26 ans)

Nombre de participations : 2 (2018, 2020)

Meilleur résultat : 28e en 2020

Il sera l'un des trois leaders de l'équipe britannique : Daniel Felipe Martinez (INEOS Grenadiers) partagera ainsi le leadership avec Geraint Thomas et Adam Yates. Bon en montagne et possédant des qualités dans l'exercice chronométré, le grimpeur colombien de 26 ans, qui n'a jamais fait un top 10 sur le Tour de France en deux participations (28e place comme meilleur résultat en 2020), a les moyens nécessaires pour jouer le podium, voire mieux sur la Grande Boucle 2022.

En 2022, le natif de Soacha a démontré toutes ses qualités en performant à de nombreuses reprises : lauréat du Tour du Pays basque, 3e de Paris-Nice, 4e de Liège-Bastogne-Liège ou encore 5e de La Flèche Wallonne. Généralement équipier de luxe sur les épreuves de trois semaines, notamment pour Egan Bernal, comme à l'occasion du Tour d'Italie 2021 où il avait fini à la 5e place (son meilleur résultat sur les Grands Tours), le Colombien peut enfin s'imposer comme l'un des leaders emblématiques d'INEOS Grenadiers. Reste désormais à connaître la stratégie de la formation britannique pour la 109e Grande Boucle...

 

Enric Mas (Movistar Team / 27 ans)

Nombre de participations : 3 (2019, 2020, 2021)

Meilleur résultat : 5e en 2020

Finie, l'équipe Movistar et ses trois leaders sur le Tour de France, avec une stratégie d'une subtilité telle qu'elle échappe souvent aux observateurs aguerris. Cette année, la tactique de la formation espagnole est beaucoup plus limpide à lire : il y a un leader, et c'est Enric Mas. Mas a un potentiel énorme en montagne, il peut véritablement chahuter les meilleurs lorsqu'il est dans un grand jour. Il sait limiter la casse sur le contre-la-montre aussi, quoiqu'il risque de laisser quelques plumes sur les 53 kilomètres proposés cette année. 

Le problème, c'est que tout le bien qu'on peut dire de lui se base sur des résultats antérieurs à 2022. Cette année, il a fait 4e du Tour de Valence, 9e du Tour du Pays basque, mais c'est tout, et ça ne fait pas beaucoup pour un prétendant au podium. Au sein de son équipe, il y a un autre coureur à surveiller, l'Américain Matteo Jorgenson, qui aura 23 ans à Copenhague. C'est un bon rouleur, avec des qualités de rouleur, qui aime se frotter aux courses par étapes. Il sera avant tout un équipier précieux pour Enric Mas, mais qui sait ce qui peut arriver ?

 

Ben O'Connor (AG2R Citroën Team / 26 ans)

Nombre de participations : 1 (2021)

Meilleur résultat : 4e en 2021

Course par étape après course par étape, l'Australien n'a fait que progresser depuis le mois de février. Il a aussi montré qu'il était capable de lever les bras, notamment sur le Tour de Catalogne. C'est avant tout un grimpeur, le genre qu'on ne distance pas comme ça. Sur le Critérium du Dauphiné, il était le plus sérieux rival de Jonas Vingegaard et de Primoz Roglic. Mais il n'est pas non plus un mauvais rouleur, même si ce n'est pas son exercice préféré, ce qui lui permet d'envisager sérieusement le podium final. 

À ceci près qu'on ne lui fera pas cadeau de plusieurs minutes comme ça avait été le cas l'an dernier, car maintenant ses adversaires connaissent sa valeur. Une valeur qui repose notamment sur sa régularité : 7e, 6e, 5e et 3e, tels sont ses résultats sur les courses par étapes en 2022, exception faite de son abandon sur Paris-Nice. Ben O'Connor aura par ailleurs une équipe complètement dévouée à sa cause, avec notamment Geoffrey Bouchard et le revenant Bob Jungels

 

Tadej Pogacar (UAE Team Emirates / 23 ans)

Nombre de participations : 2 (2020, 2021)

Meilleur résultat : deux victoires en 2020 et 2021

Indéniablement l'homme à battre. Face à lui, même Primoz Roglic a l'air d'un humain, tellement il écrase la concurrence partout où il se présente. En dehors de sa campagne de Classiques ratée (5e de Milan-San Remo et 4e du Tour des Flandres, malgré tout), il a tout gagné, comme l'an dernier : l'UAE Tour, Tirreno-Adriatico et le Tour de Slovénie, sur une jambe. Petit bonus par rapport à 2021, les Strade Bianche. Le vainqueur des deux derniers Tour de France, maillots blancs et à pois à la clé à chaque fois, est un ogre. Et tout le monde veut sa peau, ce qui peut lui porter préjudice.

Passons brièvement ses compétences en revue : Pogacar est peut-être le meilleur grimpeur du monde. Il est aussi capable de rivaliser avec Filippo Ganna (INEOS Grenadiers) ou Remco Evenepoel (Quick-Step Alpha Vinyl) sur un contre-la-montre, il a du punch, une bonne pointe de vitesse, il ne tremble pas dans les descentes et il ne sent pas les pavés sous ses roues. En plus, UAE Team Emirates, son équipe, a bâti en deux ou trois années une équipe redoutable, avec Rafal Majka, Matteo Trentin, Brandon McNulty, George Bennett... Bref, pour le benjamin de nos favoris, tous les voyants sont au vert.

 

Nairo Quintana (Team Arkéa-Samsic / 32 ans)

Nombre de participations : 8 (2013, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019, 2020, 2021)

Meilleur résultat : 2e en 2013 et 2015

Que peut-on encore espérer de Nairo Quintana ? Sa saison 2022 ressemble furieusement à 2020, avec deux victoires dès le début sur le Tour de la Provence et le Tour des Alpes-maritimes et du Var, suivies d'une lente régression. 7e de la Route d'Occitanie, il ne s'est pas rassuré sur sa dernière compétition pré-Tour de France. Mais on parle de Quintana, tout de même ! Le vainqueur du Tour d'Italie 2014 et du Tour d'Espagne 2016 reste un grimpeur redoutable, quoique pas le plus régulier de tous. Il peut mettre tout le monde dans le vent et ce, d'autant plus facilement qu'il n'a pas une tès grosse pancarte. 

Quintana a aussi cet avantage qu'il est relativement à l'aise sur les pavés, même s'il n'en a pas souvent vu, et qu'il ne se laisse jamais piéger dans les bordures. Du reste, c'est un honnête descendeur. Il n'aime pas les contre-la-montres, mais il a fait quelques progrès au fil des années qui lui permettent de limiter la casse. Yvon Caer, son directeur sportif, a pensé à tout : "Nous avons sélectionné un pôle de grimpeurs qui sera en soutien autour de Nairo Quintana en montagne et des coureurs qui ont l'habitude de frotter, de se placer sur les classiques, les bordures pour l'accompagner au mieux".

 

Primoz Roglic (Jumbo-Visma / 32 ans)

Nombre de participations : 4 (2017, 2018, 2020, 2021)

Meilleur résultat : 2e en 2020

Il a pratiquement tout remporté dans sa carrière. La VueltaLiège-Bastogne-LiègeParis-Nice... Primoz Roglic (32 ans) gagne partout où il passe. Tel un ouragan. Un ogre. Un Cannibale. Mais une course se refuse toujours à lui : le Tour de France. En quatre participations à la Grande Boucle, l'ancien sauteur à ski a tout connu sauf la victoire : vainqueur d'étape surprise en 2017, révélation l'année d'après en terminant à la 4e place du général, puis dauphin malheureux en 2020 et enfin un abandon l'an dernier. Désormais, le Slovène, en confiance avec son succès sur le Critérium du Dauphiné, vise la victoire.

Une chose est sûre : l'ancien champion de Slovénie, qui a ainsi complété son incroyable palmarès, croit en ses chances de succès sur la plus grande épreuve du monde. "Finalement, je gagne en France !  On peut voir que les choses vont dans la bonne direction, nous pouvons être confiants pour la suite. Il reste maintenant encore un peu de travail à faire pour être prêt pour le Tour", déclarait Primoz Roglic après sa victoire finale sur le Critérium du Dauphiné. Le Slovène pourra également compter sur une équipe solide pour (enfin) avoir sa couronne sur le Tour de France.

 

Geraint Thomas (INEOS Grenadiers / 36 ans)

Nombre de participations : 11 (2007, 2010, 2011, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019, 2021)

Meilleur résultat : vainqueur en 2018

Le Gallois monte en pression depuis le début de la saison, passant d'une 62e place au Tour de l'Algarve à une victoire sur le Tour de Suisse. Le vainqueur du Tour de France 2018, ancien lieutenant de Chris Froome et fidèle parmi les fidèles chez INEOS Grenadiers a l'avantage de la polyvalence. Non seulement c'est un excellent grimpeur, capable de rivaliser avec les meilleurs lorsqu'il est en forme, mais aussi un rouleur de premier ordre. Issu de la piste, Geraint Thomas sait également frotter, il a une petite pointe de vitesse, et sa victoire sur l'E3 Classic en 2015 montre que les pavés ne lui font pas peur. 

Le principal ennui pour ce coureur de 36 vient donc de sa propre équipe, au sein de laquelle il n'est pas désigné comme le leader, ou en tout cas pas comme le plan A. Ce plan A, c'est Adam Yates, dont le talent n'a pas besoin d'être présenté. Sauf que le jumeau de Simon a connu une trajectoire contraire à celle de son aîné en 2022, avec un excellent début de saison puis une perte de vitesse qui l'a conduit à abandonner le Tour du Pays-Basque et le Tour de Suisse. Récemment touché par le Covid-19, il manque de repères. En somme, INEOS Grenadiers va devoir trouver son leader, mais la première semaine du Tour pourrait bien faire le choix.

 

Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma / 25 ans)

Nombre de participations : 1 (2021)

Meilleur résultat : 2e en 2021

Son pire est ennemi, et celui dont il est le pire ennemi, c'est peut-être son coéquipier, Primoz Roglic. Le Danois partira de son pays dans un rôle de co-leader en bonne partie construit lors de son podium sur le Tour de France 2021, mais aussi sur le Critérium du Dauphiné 2022 où il a montré qu'il était très fort, peut-être même plus que le Slovène. Pour le duo, il y a une équation à résoudre : comment battre Tadej Pogacar ? Une équation à deux inconnues qu'il s'agira de résoudre au plus vite, car il serait dommage que les deux hommes ne tirent pas le meilleur parti de leur union.

Pour Jumbo-Visma, ça va être un Tour de France très stratégique, car il va falloir trouver le moyen d'utiliser la force des uns et des autres pour aller chercher le maillot jaune. Celle de Vingegaard est avant tout visible en montagne. Lui qui n'avait pas attendu Pogacar l'an dernier sur les pentes du Mont Ventoux a bien été obligé de le faire avec Roglic sur le Plateau de Salaison, il y a peu. Mais c'est également un grand rouleur, capable de finir dans le top 10 d'un chrono de niveau WorldTour. En revanche, il manque d'expérience sur les pavés.

 

Aleksandr Vlasov (BORA-Hansgrohe / 26 ans)

Nombre de participations : Aucune participation

Meilleur résultat : Aucun résultat

Même s'il va prendre le départ de son premier Tour de France, l'ancien champion de Russie ne manque pas d'ambition. D'autant qu'Aleksandr Vlasov (Bora-Hansgrohe) a le profil parfait de l'outsider. Jamais vraiment cité parmi les grands favoris, le coureur de 26 ans dispose de plusieurs qualités qui peuvent lui servir pour briller sur la 109e Grande Boucle, surtout qu'il a déjà fait ses preuves sur une épreuve de trois semaines : 4e du Tour d'Italie 2021. Le natif de Vyborg a passé un nouveau cap en 2022. Il a notamment remporté sa première course par étapes du World Tour, avec son succès sur le Tour de Romandie en avril dernier.

Preuve que le Russe possède un nouveau statut dans le peloton. Leader désigné de sa formation, Aleksandr Vlasov pourra notamment compter sur une équipe totalement dédiée à sa cause, avec des coureurs comme Felix Grossschartner, Lennard Kämna, Patrick Konrad, qui a déjà terminé dans le top 10 d'un Grand Tour (7e du Tour d'Italie 2018), ou encore Maximilian Schachmann. Le coureur de BORA-Hansgrohe pourra également s'inspirer de la performance XXL de son coéquipier Jai Hindley qui a remporté le Giro en mai dernier. Un signe du destin ?

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 
logo Unibet
logo Unibet
Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité


L'info en continu

11:45 Mondiaux - Piste Corentin Ermenault: "Oui, on a eu peur de me perdre !" 11:33 Tour de Lombardie La der de Vincenzo Nibali pour Astana Qazaqstan Team 11:14 Route Geoffrey Soupe a annoncé sa prolongation chez Team TotalEnergies 11:06 Route Anthony Roux en retraite: "Je n'étais plus amoureux de la course" 10:43 Dopage Sept coureurs de l'équipe W52-FC Porto sanctionnés 10:28 Tour de France Jakobsen : "Le Tour en 2023 ? Ça dépendra de Evenepoel" 10:16 Tour de Lombardie Arkéa Samsic avec Kévin Vauquelin et Warren Barguil 09:53 Paris-Bourges Ramon Sinkeldam fait ses adieux à l'équipe Groupama-FDJ 09:45 Tour de Lombardie Valverde : "Je devrais peut-être continuer, non ?" 09:37 Matériel Quand IBM s'investit désormais dans le vélo avec... Sorius ! 09:30 Paris-Bourges Donavan Grondin aura été le seul à tenter dans le final 09:07 Tour de Romandie Féminin Tout sur la grande 1ère du Romandie féminin 09:00 Paris-Bourges Arnaud Démare 2e : "Les mecs ont fait du bon travail"" 08:48 Paris-Tours Benoît Cosnefroy: "Je n'y arrive pas sur le Tour de France" 08:42 Tour de Lombardie Molard, Storer, Pacher... l'équipe Groupama-FDJ 08:31 Agenda Gravel, Paris-Tours, Lombardie... votre fin de semaine vélo ! 08:16 Tour de Lombardie AG2R Citroën Team avec Berthet, Champoussin... 08:01 Tour de Lombardie Bramati: "Alaphilippe, notre leader, on est confiant" 07:53 Transfert Pello Bilbao rempile chez Bahrain-Victorious jusqu'en 2024 07:30 Transfert Alexis Guérin s'est engagé avec Bingoal Pauwels Sauces WB
fleche bas fleche haut
100€ OFFERT AVEC logo Unibet
Tour de Lombardie 2022
Pogacar TadejVingegaard Jonas
3.256
Mas Nicolau EnricValverde Alejandro
6.510
Alaphilippe JulianYates Adam
1717
Clôture des paris le 08/10 à 11:05

Transferts

TRANSFERTS
2022 - 2023

Partenaires

Publicité
Publicité

Sondage

Qui va remporter le Tour de Lombardie 2022 ?














Publicité
Publicité
-
-