Tour de France - Jumbo-Visma et Primoz Roglic... une malédiction à briser
Tour de France
Photo : Sirotti

Tour de France - Jumbo-Visma et Primoz Roglic... une malédiction à briser

Publié le par Clément LABAT-GEST

Il a pratiquement tout remporté dans sa carrière. La Vuelta, Liège-Bastogne-Liège, Paris-Nice... Primoz Roglic (32 ans) gagne partout où il passe. Tel un ouragan. Un ogre. Un Cannibale. Mais une course se refuse toujours à lui : le Tour de France. En quatre participations à la Grande Boucle, l'ancien sauteur à ski a tout connu sauf la victoire : vainqueur d'étape surprise en 2017, révélation l'année d'après en terminant à la 4e place du général, puis dauphin malheureux en 2020 et enfin un abandon l'an dernier. Désormais, le Slovène, en confiance avec son succès sur le Critérium du Dauphiné, vise la victoire, ce qui constituerait également et étrangement une première pour son équipe, Jumbo-Visma.

Vidéo - Primoz Roglic est "prêt" pour le Tour de France 2022 !

 

Primoz Roglic : un roi sans couronne !

L'image qui nous vient directement en tête lorsqu'on évoque Primoz Roglic et le Tour de France, c'est ce fameux contre-la-montre de La Planche des Belles Filles à l'occasion de la Grande Boucle 2020. Alors en tête du classement général, avec une belle avance de 57 secondes, le natif de Trbovlje n'est pas parvenu à résister à l'ouragan Pogacar et a craqué sur l'avant-dernière étape. L'ancien champion de Slovénie a ainsi vu s'envoler ses espoirs de monter sur la plus haute marche du podium qui lui tendait pourtant les bras après avoir maîtrisé la course du début jusqu'à la (presque) fin.

Celui qui s'était pratiquement découvert une passion pour la montagne en remportant une étape sur le Tour 2017 parvenait tout de même à accrocher une belle 2e place, ce qui constituait pour lui un premier podium sur la Grande Boucle. Mais il lui a fallu du temps pour digérer cet échec. D'autant que l'année dernière, Primoz Roglic n'avait pas pu défendre ses chances en raison d'une chute survenue lors de la 3e étape. Il avait ainsi abandonné quelques jours plus tard, laissant le champ libre à Tadej Pogacar (UAE-Team Emirates) de remporter un deuxième Tour de France.

 

À l'occasion de la 109e édition, le triple vainqueur de La Vuelta, qui avait pris la 4e place du classement général en 2018, devra de nouveau se mesurer à son compatriote. Mais comme un signe du destin. En 2022, le leader de Jumbo-Visma a remporté deux courses françaises majeures du calendrier : Paris-Nice et le Critérium du Dauphiné. Ces deux courses se refusaient à lui depuis quelques années. Peut-être le symbole que la chance va enfin basculer en sa faveur. Que la roue va tourner du bon côté...

Une chose est sûre : l'ancien sauteur à ski, qui complète ainsi son incroyable palmarès (Liège-Bastogne-Liège, Tour du Pays-basque, Tirreno-Adriatico...), croit en ses chances de succès sur la plus grande épreuve du monde. "Finalement, je gagne en France !  On peut voir que les choses vont dans la bonne direction, nous pouvons être confiants pour la suite. Il reste maintenant encore un peu de travail à faire pour être prêt pour le Tour", déclarait Primoz Roglic après sa victoire finale sur le Critérium du Dauphiné. Le Slovène pourra également compter sur une équipe solide pour (enfin) avoir sa couronne sur le Tour de France.

 

Jumbo-Visma, une anomalie à réparer...

Aussi étonnant que cela puisse paraître, l'équipe Jumbo-Visma, créée en 1984 (anciennement Rabobank ou Belkin), n'a jamais réussi à placer un coureur sur la plus haute marche du podium de la Grande Boucle. Denis Menchov, Bauke MollemaRobert Gesink, Steven KruijswijkPrimoz Roglic... ils ont tous essayé mais personne n'est parvenu à réparer cette anomalie. 2022 sera-t-elle la bonne année pour l'écurie néerlandaise qui compte cinq victoires sur les épreuves de trois semaines ? À en croire les récents résultats obtenus sur le Tour de France (un coureur placé sur le podium lors des trois dernières éditions), la formation du World Tour se rapproche de ce jour de gloire.

Une chose est certaine : l'équipe Jumbo-Visma sera l'une des plus solides sélections sur le papier. Il suffit juste de regarder la domination des "Abeilles" lors du Dauphiné 2022. Primoz Roglic, Jonas Vingegaard, Wout Van Aert... l'écurie du World Tour pourra s'appuyer sur des coureurs expérimentés et complets. Et même si le premier cité devrait être le leader désigné, le Danois - 2e du Tour de France 2021 - possède également des atouts pour jouer le classement général de la Grande Boucle. En tout cas, il se sent prêt à suppléer son leader comme il l'avait fait l'an dernier. Et avec succès puisqu'il avait notamment fait mal à Tadej Pogacar sur les pentes du Mont Ventoux.

 

"Pour être honnête, ça va être compliqué pour nous de faire 1 et 2 sur le Tour de France, le niveau sera encore plus élevé, mais on va y aller avec l'espoir de voir l'un d'entre nous gagner le Tour", expliquait Jonas Vingegaard à l'issue du Critérium du Dauphiné. Mais même avec une équipe solide, la formation Jumbo-Visma n'est pas à l'abri d'un retournement de situation. Comme en 2020... Un mauvais souvenir que l'écurie de Merijn Zeeman souhaite oublier. Et dès cette année avec une victoire finale pour l'un de ses coureurs, le dimanche 24 juillet sur les Champs-Elysées. Histoire de réparer l'anomalie qui dure depuis près de 40 ans...

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 
logo Unibet
logo Unibet
Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité


L'info en continu

04/10 Cyclism'Actu Toutes vos vidéos de vélo à revoir sur Cyclism'Actu TV 04/10 Route La Cadel Evans Great Ocean Road Race sera de retour en 2023 ! 04/10 Trois Vallées Varésines Alejandro Valverde : "Bravo à Tadej Pogacar !" 04/10 Transfert AG2R Citroën Team nie tout contact avec Nairo Quintana 04/10 Trois Vallées Varésines Sergio Higuita : "Heureux de cette 2e place" 04/10 Jeu Vos pronos des courses UCI WorldTour de cette fin de saison 04/10 Transfert Eleonora Gasparrini a signé chez UAE Team ADQ jusqu'en 2023 04/10 Trois Vallées Varésines Pogacar : "Un bon résultat avant le Lombardie" 04/10 Route Thomas Gachignard va passer professionnel chez St Michel-Auber 93 04/10 Mondiaux - Gravel Mathieu van der Poel aux Mondiaux de Gravel, dimanche 04/10 VTT Le Roc d'Azur souffle ses 38 bougies dès ce mercredi au 9 octobre 04/10 Route Philippe Gilbert : "C'était un beau moment d'émotion... MERCI !" 04/10 Paris-Bourges Sam Bennett, Jordi Meeus... pour la BORA-hansgrohe 04/10 Chronique Daniel Mangeas : "Dommage que la saison 2022 se termine... " 04/10 Route Le calendrier de toutes les courses UCI en France pour 2023 ! 04/10 Binche-Chimay-Binche Laporte : "Je n'imaginais pas une telle année... " 04/10 Route Daniel Martinez : "Des équipes sont intéressés pour 2024 " 04/10 Route Cofidis prolonge Victoire Berteau, Castrique et Pilote-Fortin 04/10 Route Evenepoel : "On ne pouvait pas terminer sur une plus belle note" 04/10 Trois Vallées Varésines Nibali sur la course : "C'était très rapide"
fleche bas fleche haut
100€ OFFERT AVEC logo Unibet
Tour de France 2023
Vingegaard JonasPogacar Tadej
2.52.5
Roglic PrimozEvenepoel Remco
84
Thomas GeraintHindley Jai
3541
Clôture des paris le 23/07 à 17:00

Transferts

TRANSFERTS
2022 - 2023

Partenaires

Publicité
Publicité

Sondage

Nouveau champion du monde, Remco Evenepoel doit-il participer au Tour de France 2023 ?







Publicité
Publicité
-
-