Tour des Flandres
Tour des Flandres - Van der Poel : «J'ai appris de mon premier Ronde» Photo : Sirotti

Tour des Flandres - Van der Poel : «J'ai appris de mon premier Ronde»

Grand favori du Tour des Flandres dimanche, Mathieu van der Poel (Alpecin-Fenix) s'est confié auprès de la RTBF sur ses ambitions. "Dans la Flèche Brabançonne et à Gand-Wevelgem, j’ai atteint un bon niveau, affirme le Néerlandais. C’était peut-être un peu moins le cas dans cette dernière course, mais j’ai finalement pu m’améliorer lors des moments cruciaux de la course. Avec la suppression de Paris-Roubaix, le Tour des Flandres est la course la plus importante de ma saison sur route".

Vidéo - Tout sur le parcours du Tour des Flandres 2020

Quatrième l'année dernière, Mathieu van der Poel aura bien évidemment la pancarte au même titre que son principal adversaire Wout Van Aert (Jumbo-Visma). Les deux hommes se sont d'ailleurs expliqués sur le vélo et dans les médias dimanche dernier sur Gand-Wevelgem"Tout est fini pour moi depuis dimanche soir après Gand-Wevelgem, je me concentre maintenant sur le Tour des Flandres", insiste-t-il. Pour le Néerlandais, l'annulation de Paris-Roubaix n'a pas ajouté de pression supplémentaire. "Je ne travaille pas constamment sur le fait que c’est la dernière chance d’attraper un gros poisson. En outre, je me concentre toujours sur les grands objectifs", assure-t-il.

 

"Je me suis laissé emporter par la nervosité lors de ma première participation"

Auteur d'une démonstration sur son championnat national au mois d'août et sur le BinckBank Tour récemment, le champion du monde du cyclo-cross affirme avoir acquis de la maturité et de l'expérience sur la route. "J’ai appris qu’il ne fallait pas prendre trop de risques avant l’arrivée des zones vraiment importantes, détaille-t-il. Je ferais mieux d’aborder le Vieux Quaremont en 30e position plutôt que de chuter parce que je veux me faufiler. Je me suis laissé emporter par la nervosité de ma première participation".

 

"Dans ce Tour des Flandres, de nombreux scénarios sont possibles"

Si l'organisation a déconseillé le public de se rendre au bord des routes, le leader de l'équipe Alpecin-Fenix s'attend à un beau spectacle. "Il est dommage que la course ait été un peu raccourcie cette année. Ils prédisent le beau temps et cela ne me dérange pas. En fait, je suis plus performant par beau temps. Dans ce Tour des Flandres, de nombreux scénarios sont possibles. Regardez Bettiol. Il a filé dans le dernier passage du Vieux Quaremont. Ainsi, vous n’avez pas à attendre le Paterberg ou je ne sais quoi d’autre", conclut-il.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Jules DERENNE

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Qui va remporter La Vuelta le 8 novembre prochain ?



















Partenaires

Publicité
Publicité