Route/Bilan
Photo : Sirotti

Route/Bilan - Une saison 2022 presque parfaite pour la Jumbo-Visma

Publié le par Titouan LABOURIE

Créée en 1990, la structure néerlandaise Buckler - Colnago - Decca, devenue Rabobank et maintenant Jumbo-Visma, aspirait au plus grand des succès, une victoire sur le Tour de France, et 32 après, ce triomphe est enfin arrivé. Après des années à toucher cet objectif de près, avec trois podiums sur les trois dernières éditions, "les abeilles" ont enfin réussi leur coup, grâce à un Jonas Vingegaard intouchable, et des coéquipiers d'un niveau rarement vu. Ce succès valide de nombreuses années de travail, ainsi qu'un professionnalisme extrême. Et ce n'est pas la seule victoire retentissante de la Jumbo-Visma puisque les hommes de Merijn Zeeman ont également remporté Paris-Nice, le Critérium du Dauphiné, l'E3 Saxo Bank Classic, l'Omloop Het Nieuwsblad... Un total de 49 victoires, ce qui les place en première position au nombre de succès et également au classement UCI.

Vidéo - Vingegaard a gagné le Tour, le 1er de l'histoire de l'équipe

 

Un Tour de France rêvé

Après de nombreuses années d'échecs, la Jumbo-Visma est arrivée sur le Tour 2022 avec une nouvelle stratégie à deux leaders, avec les deux derniers deuxièmes des Tour de France 2020 et 2021, Primoz Roglic et Jonas Vingegaard. Une tactique qui a payé lors de la 11e étape, celle du Col du Granon, quand les deux leaders ont attaqué à tour de rôle Tadej Pogacar (UAE Team Emirates), le faisant finalement craquer. Par la suite, malgré l'abandon de Roglic, Jonas Vingegaard s'est montré intouchable. Aidé par une équipe extraordinaire dans tous les domaines, le Danois a dominé chaque étape de montagne sur ce Tour de France, pour enfin aller décrocher ce fameux succès sur la plus grande course du monde.

Et il n'est pas le seul à avoir brillé, puisque Wout Van Aert a lui aussi rempli ses objectifs personnels avec le maillot vert et trois victoires d'étapes. Le Belge a démontré un niveau rarement dans le cyclisme moderne, et ce en montagne, sur les sprints, sur les contre-la-montre... La Jumbo-Visma a fini ce Tour avec six succès sur des étapes (trois de Van Aert, deux de Vingegaard et un de Christophe Laporte), le maillot jaune et à pois pour Jonas Vingegaard et le maillot vert pour Wout Van Aert : une masterclass !

 

Un Giro et une Vuelta compliqués

Si le Tour de France a été une franche réussite pour la formation néerlandaise, les deux autres Grands Tours ont été plus délicats. Sur le Tour d'Italie , l'équipe se présentait au départ dans le but d'aller chercher un bon classement général, avec le vainqueur de l'épreuve en 2017, Tom Dumoulin, mais aussi Tobias Foss et Sam Oomen. Mais dès la première étape de montagne, ces plans ont été battus en brèche avec une contre-performance de ces trois coureurs. Heureusement pour les hommes de Merijn Zeeman, Koen Bouwman a réalisé un excellent Giro, en allant chercher deux victoires d'étapes et le maillot bleu de meilleur grimpeur.

Sur La Vuelta, l'équipe était concentrée autour de Primoz Roglic, qui venait tout juste de se remettre des blessures subies sur le Tour de France et qui n'était pas à 100%. Et alors qu'il était toujours dans le match pour la victoire finale à quelques jours de l'arrivée, une chute va venir saboter tous ses espoirs et le forcer a abandonner. Les deux victoires d'étapes acquises sur le contre-la-montre par équipes et sur la 4e étape ne viendront pas atténuer la déception du Slovène.

 

Les Monuments, les classiques, Paris-Nice... que faut-il retenir du début de saison ?

Le début de saison de la Jumbo-Visma, avait tout d'un rêve, victoire sur Paris-Nice de Primoz Roglic avec trois étapes, victoires de Wout Van Aert sur l'Omloop Het Nieuwsblad et l'E3 SaxoBank Classic, Jonas Vingegaard 2e de Tirreno-Adriatico... Mais là, deux éléments sont venus gâcher la fête pour "les abeilles", la blessure de Primoz Roglic l'empêchant de participer aux classiques ardennaises, qui étaient son gros objectif du début de saison, et Wout Van Aert qui a attrapé le Covid-19 juste avant le Tour des Flandres. Malgré sa participation a Milan-SanRemo et à Paris-Roubaix, le Belge n'a pas pu défendre ses chances à 100% sur ses objectifs de la première partie de saison.

Toutefois, de bons enseignements sont à tirer de ces classiques flandriennes, la Jumbo-Visma s'est largement amélioré par rapport aux années précédentes. Les arrivées notamment de Christophe Laporte et de Tiesj Benoot ont permis à la formation néerlandaise de compter l'un des, si ce n'est le, collectif(s) le(s) plus solide(s) sur ces courses.

 

Destins opposés sur la deuxième partie de saison

Comme depuis de nombreuses années, Wout Van Aert a basé son programme d'après Tour sur les Mondiaux, mais c'est encore une fois un échec pour le Belge, qui a vu son compatriote Remco Evenepoel lui voler la vedette. Après sa victoire sur le Critérium du Dauphiné, Roglic a subit une accumulation de malchance avec des abandons sur chutes sur le Tour de France et sur La Vuelta. Cette dernière, lui a même empêché de participer aux classiques italiennes de fin de saison, où un Jonas Vingegaard pas à 100% n'a pas réussi à briller. Une année à oublier pour le Slovène.

En revanche, s'il y en a bien un qui a briller cette saison, c'est le nouveau prodige du sprint, Olav Kooij. A 20 ans, le Néerlandais a explosé tous les compteurs en allant chercher pas moins de 12 victoires cette année. Dont sa première en World Tour, sur le Tour de Pologne. Il s'installe désormais parmis les meilleurs sprinteurs du monde, il faudra sans aucun doute compter sur lui dans les années à venir.

 

Maintenant... place à 2023 !

Que faut-il attendre l'année prochaine ? Une chose est sûre, la conservation du titre sur le Tour de France sera la priorité numéro une. Jonas Vingegaard devrait donc encore une fois faire de la Grande Boucle son objectif principal et devrait toujours être accompagné de Sepp Kuss, Tiesj Benoot, Christophe Laporte, Nathan Van Hooydonck et toute la clique. Quid de Primoz Roglic ? Le Slovène pourrait quant à lui se diriger vers le Giro dans la peau de l'unique leader avant d'aller sur le Tour dans un rôle un peu différent de ces dernières années.

Wout Van Aert devrait encore une fois faire de Paris-Roubaix et du Tour des Flandres ses objectifs de début de saison, lui qui n'a toujours remporté aucun de ces Monuments. La suite de son programme est plus incertaine et un tryptique Giro - Championnats du Monde - Vuelta serait envisageable. Pour finir, malgré la perte de Tom Dumoulin, Mike Teunissen... la formation néerlandaise s'est encore renforcé avec les arrivées du dernier vainqueur de l'Enfer du Nord, Dylan van Baarle, du 3e du Tour d'Italie 2020, Wilco Kelderman, mais aussi de l'expérimenté Jan Tratnik et des jeunes Attila Valter et Thomas Gloag. La Jumbo-Visma sera sans le moindre doute l'équipe à suivre en 2023 !

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

A LIRE AUSSI

ROUTE/BILAN

Yates, Groenewegen.. saison aboutie pour BikeExchange-Jayco

ROUTE/BILAN

Mention passable pour EF Education-EasyPost en 2022 !

ROUTE/BILAN

Un exercice 2022 en demi-teinte pour AG2R Citroën Team

Publicité

L'info en continu

08:14 Média Intégrer Cyclism'Actu dès ce mois de février, c'est possible 08:00 Étoile de Bessèges Marc Madiot : "Thibaut Pinot est dans les temps" 07:53 Piste - Europe Gros, Thomas, Vigier... l'équipe de France à Granges 07:40 Etoile de Bessèges Le Mag Skjelmose-Powless, la seconde qui change tout 07:30 Route Raphaël Parisella courra pour Dinan Sport Cycling cette saison 07:20 Cyclo-cross - Mondiaux Léo Bisiaux : "J'aurai 18 ans le 14 février... " 07:07 Tour de Bretagne Thibault Ferasse sera bénévole sur l'édition 2023 07:00 Cyclo-cross - Mondiaux Mathieu van der Poel : "Difficile de décrire..." 05/02 Média Toutes vos vidéos de vélo se trouvent sur Cyclism'Actu TV 05/02 Route Gougeard : "Revenir chez les pros n'est pas le seul objectif..." 05/02 Cyclo-cross - Mondiaux Wout Van Aert : "Van der Poel m'a impressionné" 05/02 UAE Tour Une 5e édition avec 16 équipes du World Tour et 4 Pro Teams 05/02 Tour de Valence Rui Costa : "C'est un début de saison fantastique !" 05/02 Route Filippo Ganna : "Je ne m'attendais pas à bien commencer 2023" 05/02 Étoile de Bessèges Thibaut Pinot, 6e du général : "Une bonne reprise" 05/02 Route Elizabeth Deignan : "Atteindre mon pic de forme sur le Tour" 05/02 Média Cyclism'Actu sans la Pub et pour seulement 9,99 euros par an 05/02 Étoile de Bessèges Neilson Powless : "Je peux être un leader... " 05/02 Route Aude Biannic, ses deux dernières saisons : "Fin 2024, j'arrête" 05/02 Étoile de Bessèges Mattias Skjelmose : "C'est parfois ça le cyclisme"
fleche bas fleche haut

Nos Partenaires

pub Velo-Identitypub STOP PUB
Publicité AMS
Publicité RM

Transferts

TRANSFERTS
2022 - 2023
Publicité TMZ

Sondage

Qui va devenir champion du monde de cyclo-cross dimanche ?














Publicité
Publicité
-
-