Route
Route - Anthony Roux et son stage «à la dure» au Teide : «J'adore ça» Photo : @GroupamaFDJ

Route - Anthony Roux et son stage «à la dure» au Teide : «J'adore ça»

Pour la seconde année consécutive, une toute petite partie de la formation Groupama-FDJ se trouve actuellement en stage du côté de Tenerife, et plus particulièrement près du volcan Teide, un endroit devenu très à la mode au sein du peloton. Dans leur élément à plus de 2000 mètres d'altitude et sur les rudes pentes du volcan, Thibaut Pinot, David Gaudu et Rudy Molard sont accompagnés par un coureur beaucoup moins à l'aise qu'eux lorsque la route s'élève, l'ancien champion de France Anthony Roux. Curieux de changer ses habitudes et de découvrir un nouveau lieu d'entraînement, le rouleur de 32 ans s'est porté volontaire pour accompagner ses petits camarades et vient de donner ses premières impressions à l'issue de cette première semaine passée en Espagne.

Anthony Roux après son titre de champion de France en 2018

"Je suis vraiment content de faire ce stage à la dure. J’adore ça ! Ça peut sembler bizarre, mais cette part de souffrance est ce que j’aime avant tout dans le vélo. J’ai beau ne pas être grimpeur, j’ai souvent fait des stages au Ventoux. Je le montais 2-3 fois dans la journée et j’aimais ça. Ca ne me dérange donc pas d’être ici, il n’y a aucun risque que je pète un plomb. Ce n’est pas une partie de plaisir, c’est évident, car c’est très montagneux, mais c’était ma volonté de tenter quelque chose de nouveau. Ce n’est pas dans ma zone de confort que je prends le plus de plaisir. Ce stage doit aussi me permettre de bien lancer ma saison", témoigne Roux sur le site de la Groupama-FDJ.

 

"Il y a un peu de fight sur les parties de Jungle Speed"

Logiquement plus en difficulté que ses compères lorsqu'il faut attaquer l'interminable montée du Teide - "une bonne heure et demie de montée" - le vainqueur d'une étape du Tour d'Espagne en 2009 ne prend pas ombrage de cela et avoue prendre du plaisir à participer à ce stage de début de saison. "Je finis toujours tout seul mais Philippe Mauduit - directeur sportif de la Groupama-FDJou Julien Pinot - l'un des entraîneurs - descendent me voir de temps à autres. J’accepte très bien de ne pas être un Gaudu ou un Molard dans les cols. Je traîne 10 à 15 kilos de plus que les trois mecs qui sont avec moi, et qui sont, accessoirement, dans le top mondial en montagne. Je sais très bien pourquoi je suis là. Sur des grosses sorties, je ne suis arrivé que 10 minutes après eux. On a maintenant fait la moitié du stage et je ne regrette absolument pas d’être là."

Reste ensuite à s'occuper après les sorties d'entraînement lorsque l'on se trouve dans un endroit aussi isolé et éloigné de toutes commodités. Outre Internet - "grâce à la wifi, on arrive à rester connecté…" - les coureurs et le staff de la Groupama-FDJ ont trouvé leur passe-temps préféré du moment. "L’an passé, ils étaient plus tournés Uno. Cette année, on a basculé sur le Jungle Speed. C’est simple et c’est assez marrant. Et bien entendu, il y a un peu de fight ! On fait généralement 3-4 parties tous les soirs et il faut dire que Rudy sort un peu du lot. Les mauvais, c’est Thibaut, son frère Julien, et moi", affirme avec humour Anthony Roux.

 

"J’ai l’impression de vraiment bien travailler"

Alors qu'il lui reste une semaine de stage, le natif de Verdun apprécie réellement d'évoluer en petit comité - "C’est super agréable et plus familial - et sait d'ores et déjà qu'il retirera des bénéfices de tout cela dans les semaines et les mois qui arrivent. "C’est un stage très posé, on peut rester concentré uniquement sur ce qu’on a à faire. C’est vraiment axé sur le travail et la récupération. Nous coureurs, on a juste à penser vélo, massage et bouffe. C’est super reposant et j’ai l’impression de vraiment bien travailler grâce à cela", conclut le troisième de la Clasica San Sebastian 2018.

 

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Nicolas GAUTHIER

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Qui va remporter le Critérium du Dauphiné ?



















Publicité

Partenaires

Publicité