Paris-Roubaix
Photo : @INEOSGrenadiers

Paris-Roubaix - Dylan Van Baarle était trop fort ! Van Aert 2e, Küng 3e !

Publié le par Nicolas GAUTHIER

Deuxième du Tour des Flandres il y a deux semaines, Dylan van Baarle (INEOS Grenadiers) a franchi une marche supplémentaire ce dimanche en remportant la 119e édition de Paris-Roubaix, s'offrant ainsi le premier Monument de sa carrière ! À l'issue d'une course animée de bout en bout et extrêmement rapide - 45,79 km/h, soit la meilleure moyenne de l'histoire de l'Enfer du Nord - le Néerlandais s'est imposé en solitaire sur le vélodrome de Roubaix après avoir fait la différence sur ses rivaux dans l'enchaînement des secteurs de Camphin-en-Pévèle et du Carrefour de l'Arbre. Au-dessus du lot en fin de course, le Batave a devancé de près de 2 minutes Wout Van Aert (Team Jumbo-Visma) - en bien meilleure forme qu'on ne le pensait - et Stefan Küng (Groupama-FDJ), qui l'accompagnent sur le podium.

Vidéo - "MVDP" ne sera pas le 11e à gagner Ronde et Paris-Roubaix !

 

Adrien Petit et Laurent Pichon dans le top 10, Mathieu van der Poel seulement neuvième

Très longtemps en tête de la course, le Belge Tom Devriendt (Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux) et le Slovène Matej Mohoric (Bahrain Victorious) ont complété le top 5, tandis que le premier Français du jour, le Nordiste Adrien Petit (Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux), a pris une très belle sixième place, soit deux rangs devant le Breton Laurent Pichon (Team Arkéa-Samsic), qui a anticipé la grosse bagarre et a été admirable de courage tout au long de la journée. Pas dans une grande journée, Mathieu van der Poel (Alpecin-Fenix) a craqué à 20 kilomètres de l'arrivée, ne prenant au final que la neuvième place, à 2'34" du héros du jour, son compatriote Dylan van Baarle.

 

Un début de course classique... puis la tornade INEOS Grenadiers !

Après de multiples tentatives - Mathias Norsgaard (Movistar Team), Ludovic Robeet, Stanislaw Aniolkowski (Bingoal Pauwels Sauces WB), Tom Scully (EF Education-EasyPost)... - trois hommes parviennent à prendre 30 secondes d'avance sur le peloton : Laurent Pichon (Team Arkéa-Samsic), Owain Doull (EF Education-EasyPost) et Alexandr Riabushenko (Astana Qazaqstan Team). Malheureusement pour eux, un coup de bordure s'opère au sein du peloton après une petite cinquantaine de kilomètres. Comptant tous ses coureurs à l'avant, l'équipe INEOS Grenadiers fait un gros forcing, et pour cause : Mathieu van der Poel (Alpecin-Fenix), Wout Van Aert, Christophe Laporte (Team Jumbo-Visma), Mads Pedersen, Jasper Stuyven (Trek-Segafredo), Stefan Küng, Valentin Madouas (Groupama-FDJ) et Kasper Asgreen (Quick-Step Alpha Vinyl Team) sont piégés !

Au sein d'un premier groupe composé d'environ 70 coureurs, d'autres formations se mettent à rouler avec les INEOS Grenadiers, et notamment la Quick-Step Alpha Vinyl Team - Florian Sénéchal et Yves Lampaert sont dans le bon groupe - le Team TotalEnergies d'Anthony Turgis et la BORA-hansgrohe de Nils Politt. À 200 bornes du but, l'écart est de 1'15" entre les deux groupes, les équipe Alpecin-Fenix, Trek-Segafredo et Groupama-FDJ ayant pris les choses en main à l'arrière. Les deux pelotons font jeu égal pendant de nombreux kilomètres, et c'est avec cet écart que le premier secteur pavé est abordé, celui de Troisvilles.

 

Ganna crève, Turgis chute, les piégés se rapprochent... puis reperdent du temps !

Juste avant, une chute intervient au sein du second peloton, jetant à terre notamment Mads Pedersen et Kasper Asgreen. À la sortie du deuxième secteur, Filippo Ganna (INEOS Grenadiers) est victime d'une crevaison, ce qui désorganise le premier groupe et permet au groupe Van der Poel- Van Aert de se rapprocher un peu. Apparaisssant très fort, Ganna revient à l'avant de la course dans la portion pavée suivante, puis une chute se produit au sein du groupe de tête, dans laquelle sont impliqués Anthony Turgis - salement touché à l'épaule gauche et qui doit abandonner - et Magnus Sheffield (INEOS Grenadiers).

Quelques instants plus tard, Niki Terpstra (Team TotalEnergies) passe à l'attaque et s'isole à l'avant. Seul en tête pendant une dizaine de kilomètres, il est ensuite repris par un groupe d'une vingtaine de coureurs, dans lequel on retrouve notamment Filippo Ganna, Dylan van Baarle (INEOS Grenadiers), Stefan Bissegger, Sebastian Langeveld (EF Education-EasyPost), Florian Sénéchal, Yves Lampaert (Quick-Step Alpha Vinyl Team) ou encore Timo Roosen et Mike Teunissen (Team Jumbo-Visma). Tous ces hommes sont ensuite rattrapés par un groupe d'une trentaine de coureurs, tandis que le groupe des piégés perd du temps et navigue désormais à 1'30" des coureurs de tête.

 

Un nouveau pépin pour Ganna, les piégés font leur retour à 100 bornes de Roubaix !

À 125 kilomètres de l'arrivée, Jens Reynders tente sa chance et se retrouve à son tour seul en tête. Le coureur de la Sport Vlaanderen-Baloise entre sur le secteur 23 avec une petite trentaine de secondes de marge sur les poursuivants. Dans cette difficulté, Filippo Ganna est de nouveau victime d'un ennui mécanique, l'Italien devant de nouveau s'infliger une course-poursuite. Au moment où il parvient à rentrer, l'homme de tête est quant à lui obligé de s'arrêter dans le secteur suivant en raison d'une crevaison. Le Belge voit les poursuivants le dépasser à toute allure, tandis qu'à l'arrière, dans le groupe des piéges, Gianni Vermeersch et Guillaume Van Keirsbulck, les coéquipiers de Mathieu van der Poel, ainsi qu'Olivier Le Gac (Groupama-FDJ), ont sensiblement augmenté le rythme, ce qui permet de faire passer l'écart sous la minute.

Un groupe composé de Matej Mohoric (Bahrain Victorious), Davide Ballerini (Quick-Step Alpha Vinyl Team), Laurent Pichon (Team Arkéa-Samsic), Tom Devriendt (Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux) et Casper Pedersen (Team DSM) s'extrait ensuite du premier groupe et entame le difficile enchaînement Haveluy - Arenberg avec 35 secondes d'avance sur Nils Politt (BORA-hansgrohe) et Connor Swift (Team Arkéa-Samsic), partis en contre, et 1'05" sur un peloton dans lequel sont revenus les Van Aert, Van der Poel, Küng et autre Asgreen. Une nouvelle course peut commencer !

 

Un problème pour Van Aert dans Arenberg, le Belge revient, un trio en tête

À l'entrée de la trouée d'Arenberg, le quintette de tête possède 50 secondes d'avance sur Politt et Swift, tandis que le peloton est à 1'45". À l'avant, Davide Ballerini est victime d'une crevaison et doit laisser filer ses quatre compagnons de fugue. Dans le peloton, Wout Van Aert est victime d'un incident mécanique et doit reculer, tout comme son coéquipier Christophe Laporte, qui paye de son côté les efforts faits plutôt dans la course suite à une crevaison. À la sortie d'Arenberg, la situation est la suivante : le quatuor possède 1'10" de marge sur un duo composé de Ballerini et Swift, et 2'20" sur un peloton qui a fortement maigri et dans lequel on retrouve les Ganna, Van der Poel, Van Baarle, Küng, Asgreen, Lampaert et autre Sénéchal.

À 85 bornes de Roubaix, le peloton fait une petite pause, ce qui fait les affaires de Wout Van Aert, qui fait la jonction en compagnie d'une quinzaine de coureurs. Devant, ils ne sont plus que trois, Casper Pedersen ayant été distancé sur crevaison. Durant les 20 kilomètres suivants, quelques coureurs tentent de s'extraire du peloton, mais personne n'arrive à sortir. De son côté, le trio de tête ne faiblit pas, l'écart étant toujours de 2 minutes à 60 kilomètres de l'arrivée. C'est à ce moment que Wout Van Aert - bien mieux qu'attendu - décide de réagir et de faire rouler son coéquipier Nathan Van Hooydonck.

 

Wout Van Aert fait le ménage, les cadors se rapprochent de Mohoric

Suite à cette accélération, un groupe de douze coureurs parvient à se détacher. On y retrouve Van Aert, Van der Poel, Van Keirsbulck, Stuyven, Van Baarle, Lampaert, Sénéchal, Küng, Taco van der Hoorn, Adrien Petit (Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux), Ben Turner (INEOS Grenadiers) et Matteo Trentin (UAE Team Emirates). Dans le secteur d'Auchy-lez-Orchies, Mohoric appuye à l'avant, mais Devriendt et Pichon résistent au courage. Dans cette même difficulté, Dylan van Baarle prend ses distances avec le reste du groupe des favoris - auquel n'appartiennent plus Van der Hoorn, Trentin et Van Keirsbulck - et aborde le terrible secteur de Mons-en-Pévèle avec quelques secondes d'avance sur ses adversaires.

Dans le dur depuis de nombreux kilomètres, Laurent Pichon perd le contact avec Matej Mohoric et Tom Devriendt dans ce secteur 11. Derrière, Van Aert prend ses responsabilités et place une grosse attaque. Un temps distancés, Mathieu van der Poel et Stefan Küng parviennent à revenir sur le champion de Belgique à la sortie de Mons-en-Pévèle. Revenu à 40 secondes des deux hommes de tête, ce trio revient rapidement sur Pichon et Van Baarle, tandis qu'Adrien Petit, Ben TurnerYves Lampaert et Jasper Stuyven ne sont pas très loin. Ces derniers recollent peu de temps après, et c'est donc un groupe de neuf coureurs qui se retrouve au deuxième échelon de la course.

 

Matej Mohoric crève... puis repart à l'attaque, Mathieu van der Poel n'en peut plus !

Une crevaison de la roue arrière pénalise ensuite Van Aert, ce qui l'oblige de nouveau à faire de gros efforts pour rentrer. C'est ensuite Mohoric qui est victime d'un ennui mécanique, le Slovène se faisant reprendre par le groupe des poursuivants. À 30 bornes de Roubaix, Mohoric - qui a encore des forces - et Lampaert se font la malle et sortent du groupe des cadors. Ils reviennent rapidement sur Tom Devriendt, tandis que Van Baarle, sorti en contre, navigue à quelques secondes. Le Néerlandais parvient à revenir quelques instants plus tard, un quatuor étant désormais aux avant-postes.

Alors que l'avance de ce groupe s'élève à 35 secondes, Jasper Stuyven accélère, puis voit le retour de Wout Van Aert et de Stefan Küng... mais pas de Mathieu van der Poel, à bout de forces et irrémédiablement distancé ! Malchanceux, Stuyven est victime d'une crevaison à 20 kilomètres de l'arrivée, juste avant le secteur de Camphin-en-Pévèle. Dans ce dernier, Van Baarle prend les choses en main à l'avant et prend quelques longueurs d'avance sur Mohoric et Lampaert, tandis que Devriendt craque. Malgré tous leurs efforts, Küng et Van Aert piochent derrière et sont pointés à 40 secondes à la sortie de Camphin-en-Pévèle.

 

Van Baarle fonce vers Roubaix, la grosse chute de Lampaert, Van Aert et Küng sur le podium

Dans le secteur suivant, le fameux Carrefour de l'Arbre, Van Baarle creuse l'écart sur Mohoric et Lampaert, le Slovène et le Belge n'étant toutefois pas très loin du Néerlandais. De leur côté, Van Aert et Küng rattrapent Devriendt, mais le Belge et le Suisse sont toujours très loin de l'homme de tête et semblent désomais avoir course perdue. Devant, Dylan van Baarle est trop fort en cette fin de course et ne cesse de creuser l'écart sur le duo des poursuivants, désormais sous la menace du retour de Van Aert, Küng et Devriendt

Dans l'avant-dernier secteur pavé, Yves Lampaert est victime d'une terrible chute après avoir touché un spectateur, le Belge perdant alors toutes ses chances de podium. De son côté, Mohoric est repris par le groupe Van Aert à un peu plus de 5 kilomètres de l'arrivée, et ils sont donc quatre pour deux places sur le podium. Avec plus d'une minute de marge sur ses poursuivants immédiats, Van Baarle peut savourer son succès, le septième d'un Néerlandais sur l'Enfer du Nord. Plus frais que Mohoric et Devriendt, Van Aert et Küng s'expliquent pour la deuxième place, qui revient finalement au champion de Belgique, le Suisse devant se contenter de la troisième place.

Paris-Roubaix - Classement général

1NEDDylan VAN BAARLEINEOS Grenadiers5h37'00"
2BELWout VAN AERTTeam Jumbo-Visma+ 1'47"
3SUIStefan KUNGGroupama-FDJ+ 1'47"
4BELTom DEVRIENDTIntermarche-Circus-Wanty+ 1'47"
5SLOMatej MOHORICBahrain Victorious+ 1'47"
6FRAAdrien PETITIntermarche-Circus-Wanty+ 2'27"
7BELJasper STUYVENTrek-Segafredo+ 2'27"
8FRALaurent PICHONTeam Arkea-Samsic+ 2'27"
9NEDMathieu VAN DER POELAlpecin-Deceuninck+ 2'34"
10BELYves LAMPAERTSoudal Quick-Step+ 2'59"
11GBRBen TURNERINEOS Grenadiers+ 4'30"
12NORAlexander KRISTOFFIntermarche-Circus-Wanty+ 4'33"
13FRAFlorian SENECHALSoudal Quick-Step+ 4'36"
14BELJordi MEEUSBORA-hansgrohe+ 4'47"
15FRAMatis LOUVELTeam Arkea-Samsic+ 4'47"
16NEDTaco VAN DER HOORNIntermarche-Circus-Wanty+ 4'47"
17BELGreg VAN AVERMAETBMC Racing Team+ 4'47"
18ALLJohn DEGENKOLBTeam DSM+ 4'47"
19ITAAndrea PASQUALONIntermarche-Circus-Wanty+ 4'47"
20NEDMike TEUNISSENTeam Jumbo-Visma+ 4'47"
Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

A LIRE AUSSI

PARIS-ROUBAIX

24 équipes sur la course féminine et 25 chez les Hommes

PARIS-ROUBAIX

La Jumbo-Visma en reconnaissance, et avec un nouveau vélo

Publicité

L'info en continu

15:29 Route Marianne Vos prolonge avec Jumbo-Visma : "Je me sens chez moi" 15:17 Colombie - Route Egan Bernal, incertain : "J'ai toujours mal au genou" 15:08 Média Pour intégrer l'équipe Cyclism'Actu dès le mois de février 15:00 Saudi Tour Ruben Guerreiro : "J'ai su bien gérer dans le final..." 14:54 Média Un document sur le Tour de l'Avenir 2022 est à voir sur GCN+ 14:46 Route Pedro Delgado : "Ce qui arrive à Quintana me rend très triste" 14:37 Milan-San Remo Le départ devrait désormais avoir lieu à Abbiategrasso 14:25 Étoile de Bessèges LIVE VIDÉO, la 2e étape sur La Chaîne L'Équipe 14:20 Agenda Bessèges, Valence, Mondiaux CX... l'agenda de votre semaine 14:07 Saudi Tour Ruben Guerreiro fait coup double sur la 4e étape, Formolo 2e 13:46 Vuelta del Porvenir Hector Exequiel Quintana a remporté la 1ère étape 13:27 Route Ethan Hayter s'est fracturé la clavicule sur la Cadel Evans Race 13:04 Tour de Valence Olav Kooij, 2e : "Biniam Girmay a mérité sa victoire" 12:50 Étoile de Bessèges INSIDE avec le CIC U Nantes Atlantique : "Pas verni" 12:41 Tour de Valence Femmes Koppenburg et Coston pour Cofidis Women Team 12:30 Route L'équipe Go Sport-Roubaix, en danger : "On peut tenir 3 mois" 12:18 Étoile de Bessèges Vauquelin : "Les jambes sont là, c'est le principal" 12:11 UAE Tour 16 World Teams et 4 formations invitées sur la 5e édition 12:00 Cyclo-cross - Mondiaux Les Mondiaux à Hoogerheide... voici le programme 11:47 Média Cyclism'Actu sans PUB et c'est seulement 9,99 euros par an !
fleche bas fleche haut

Transferts

TRANSFERTS
2022 - 2023

Nos Partenaires

pub Velo-Identitypub STOP PUB
Publicité AMS
Publicité RM
Publicité TMZ

Sondage

Qui va devenir champion du monde de cyclo-cross dimanche ?














Publicité
Publicité
-
-