Tour d'Émilie - Primoz Roglic gagne devant Almeida et Woods, Evenepoel 5e
Tour d'Émilie
Photo : @JumboVismaRoad

Tour d'Émilie - Primoz Roglic gagne devant Almeida et Woods, Evenepoel 5e

Pour la deuxième fois de sa carrière (après 2019), Primoz Roglic (Jumbo-Visma) a remporté le Tour d'Émilie. Au terme d'une course palpitante et extrêmement exigeante, le Slovène s'est imposé en prenant le meilleur sur ses compagnons d'échappée dans les derniers mètres de la bosse finale. Il a devancé sur la ligne Joao Almeida (Deceuninck-Quick Step), 2e comme l'an passé, Michael Woods (Israel Start-Up Nation), Adam Yates (INEOS Grenadiers) et Remco Evenepoel (Deceuninck-Quick Step). Roglic succède au palmarès à Aleksandr Vlasov et montre qu'il sera l'un des grands favoris du Tour de Lombardie samedi prochain.

Vidéo - Primoz Roglic triple vainqueur de La Vuelta

 

Les favoris attendent le circuit final

Une échappée d'une dizaine de coureurs se forme en début de course avec notamment Ide Schelling (Bora-Hansgrohe), Giovanni Carboni, Andrea Garosio (Bardiani-CSF-Faizanè) et Davide Bais (Eolo-Kometa). Le peloton gère dans la première difficulté du jour mais également dans l'ascension de la Medelana, pourtant très difficile. Les favoris attendent clairement le circuit final pour lancer les hostilités et le rythme s'accélère vraiment en entrant dans les 40 derniers kilomètres, alors que les fuyards comptent désormais moins de 2 minutes d'avance.

 

Evenepoel met le feu aux poudres

La course s'emballe dès la première des cinq ascensions de la côte de San Luca. Remco Evenepoel (Deeuninck-Quick Step) attaque au sommet et sort en compagnie de son coéquipier Fausto Masnada, Adam Yates (INEOS Grenadiers), Primoz Roglic et Sepp Kuss (Jumbo-Visma). Ces cinq hommes reviennent sur Garosio et Carboni, les deux derniers rescapés de l'échappée du jour, mais le peloton n'est pas très loin. Les coureurs n'ont pas le temps de souffler qu'ils entament la deuxième ascension de San Luca, et Garosio et Carboni sont logiquement distancés, tout comme Kuss et Almeida. À l'inverse, plusieurs coureurs font le jump : Michael Woods (Israel Start-Up Nation), David Gaudu (Groupama-FDJ), Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma), Joao Almeida (Deceuninck-Quick Step) et Clément Champoussin (AG2R Citroën). Pavel Sivakov (INEOS Grenadiers) était lui aussi revenu, mais il a cédé du terrain à l'approche du sommet.

 

Gaudu crève, Champoussin craque

Rien n'est encore fait, mais le peloton a complètement explosé suite aux différentes attaques, et derrière les huit hommes de tête, il y a des coureurs de partout. Devant, Almeida et Vingegaard arrivent ensuite à sortir, mais ils sont repris quelques instants plus tard par le groupe Roglic, au sein duquel Gaudu est victime d'une crevaison ! Le Français est obligé de s'arrêter mais sa voiture est très loin, et il doit donc attendre longtemps avant d'être dépanné. À 20 kilomètres de l'arrivée, les 7 hommes de tête comptent une quinzaine de secondes sur leurs plus proches poursuivants. Dans la bosse qui suit, Almeida et Evenepoel attaquent à tour de rôle, mais ils sont bien marqués par Vingegaard et Roglic, qui ne les laissent pas filer. Cependant, ces accélérations sont fatales à Champoussin, et il n'y a donc plus que 6 coureurs en tête à 15 kilomètres de l'arrivée. L'écart est fait avec les poursuivants qui sont à 30'', et le vainqueur se trouve parmi ces 6 hommes.

 

Primoz Roglic le plus fort

Almeida accélère dans l'avant-dernière ascension de San Luca, ce qui met en difficulté Vingegaard... mais aussi son coéquipier Evenepoel. Ces derniers reviennent ensuite, mais ils sont clairement les moins forts du groupe de tête. Cependant, malgré ça, Evenepoel montre qu'il a un coeur énorme en attaquant dans la descente, et cette fois-ci, Vingegaard explose complètement. Tout va se jouer dans l'ascension finale entre les 5 hommes de tête. Evenepoel sacrifie ses chances en emmenant au pied, puis Almeida attaue sous la flamme rouge. Tout le monde suit, sauf Evenepoel. Yates contre ensuite mais une fois encore, Almeida, Roglic et Woods suivent.

Les quatre coureurs sont du même niveau et ils sont toujours ensemble à 500 mètres de la ligne. Cependant, ils se regardent complètement, ce qui permet le retour d'Evenepoel qui attaque immédiatement. Roglic ne se laisse pas piéger et suit avant de placer un contre énorme dans la foulée. Almeida essaie bien de le suivre, mais le Slovène est trop fort et fait craquer le Portugais. Roglic s'impose finalement devant Almeida, Woods, Yates et Evenepoel.

Classement général

1SLOROGLIC PrimozTeam Jumbo-Visma4h54'26''
2PORALMEIDA JoaoDeceuninck-Quick Step+ 3''
3CANWOODS MichaelIsrael Start-Up Nation+ 5''
4GBRYATES AdamINEOS Grenadiers+ 9''
5BELEVENEPOEL RemcoDeceuninck-Quick Step+ 28''
6IRLMARTIN DanielIsrael Start-Up Nation+ 1'23''
7NEDMOLLEMA BaukeTrek-Segafredo+ 1'45''
8ITAULISSI DiegoUAE Team Emirates+ 1'46''
9BELHERMANS BenIsrael Start-Up Nation+ 1'50''
10COLQUINTANA ROJAS Nairo AlexanderArkea - Samsic+ 1'59''
Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par François BONNEFOY

logo Unibet
logo Unibet
Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité


News

Transferts

TRANSFERTS
2021 - 2022
Publicité

Sondage

Quel coureur va gagner son premier Grand Tour ?



















Partenaires

Publicité
Publicité