Route - Les 2 positions sur le vélo interdites par l'UCI au 1er avril
Route
Photo : Sirotti

Route - Les 2 positions sur le vélo interdites par l'UCI au 1er avril

Conformément à ce qu'elle avait annoncé il y a quelques jours, l'Union Cycliste Internationale (UCI) a décidé de modifier des points de règlement afin de garantir une meilleure sécurité en course. Portant à débat depuis le milieu de semaine dernière - des coureurs comme Michal Kwiatkowski ou Egan Bernal (INEOS Grenadiers) ont notamment fait part de leur mécontentement - ces nouvelles mesures, qui vont entrer en vigueur à partir du 1er avril prochain, ont été détaillées par la Fédération internationale sur son site internet. Et force est de constater que ces changements vont continuer à faire du bruit...

Vidéo - L'UCI a décidé d'interdire le super-tuck !

 

Des sanctions exemplaires !

En effet, outre l'interdiction d'adopter la position super-tuck dans les descentes - celle-ci consistant à se pencher en avant et à s'asseoir sur son cadre afin de gagner en aérodynamisme - l'UCI a également décidé de prohiber lors des courses en ligne "l'usage des avant-bras comme d’un point d’appui sur le guidon". Considérées comme dangereuses et donnant un mauvais exemple aux jeunes pratiquants, ces positions ne pourront donc plus être adoptées par les coureurs professionnels, sous peine de prendre une amende, de perdre des points au classement UCI et, surtout, d'être mis hors course ou disqualifié !

 

Les jets de déchets également très encadrés

Par ailleurs, pour ce qui est du sujet du développement durable, les coureurs n'auront également plus le droit "se débarrasser d’aliments, de musettes, de bidons, de vêtements... en dehors des zones de déchets mises en place par l’organisateur. Le coureur doit déposer ses déchets en toute sécurité exclusivement dans les zones de déchets mises en place par l’organisateur, en se rapprochant des bas-côtés de la chaussée. Le coureur ne peut rien jeter sur la chaussée." Là aussi, les sanctions seront exemplaires puisqu'une mise hors-course sur les épreuves d'un jour et des pénalités en temps sur les courses par étapes - qui se transformeraient en disqualification ou mise hors-course au bout de trois infractions -  seront utilisés. Retrouvez ci-dessous le règlement qui sera appliqué à partir du 1er avril 2021, des nouvelles normes concernant le barriérage ayant également été introduites.

 

Dispositions générales

Organisation - Sécurité

Une zone d'au moins 300 mètres avant et 100 mètres après la ligne d'arrivée sera protégée par des barrières. Toute situation dans laquelle il est impossible de respecter la distance des 100 mètres après l’arrivée sans pour autant affecter matériellement la sécurité, notamment lors d’une arrivée au sommet, requiert de l’organisateur qu’il installe le nombre de barrières maximum possible selon la topographie des lieux. Cette décision est prise sous la responsabilité de l’organisateur. Par ailleurs, cette zone de 400 mètres est accessible exclusivement aux responsables de l'organisation, aux coureurs, aux assistants paramédicaux, directeurs sportifs et personnes de presse accréditées. Les 400 mètres de barrières ainsi formés doivent être continus et les barrières solidement attachées les unes aux autres. Aucun espace n’est autorisé (en particulier au niveau de la ligne d’arrivée).

Un système de porte, situé au minimum 100 mètres après la ligne d’arrivée, doit être mis en place afin de permettre le franchissement du barriérage par le personnel de l’organisation. L’usage de barrières légères (par exemple en plastique) est interdit pour délimiter le parcours d’une épreuve, y compris après le franchissement de la ligne d’arrivée. Les barrières doivent être lestées afin de ne pas bouger en cas de vent fort, de pression des spectateurs ou autre force exercée sur les barrières.Le responsable sécurité de l’épreuve portera une attention particulière au final de l’épreuve et s’assurera que les conditions de sécurité sont réunies, tout particulièrements’agissant des derniers hectomètres avant l’arrivée et d’autant plus en cas d’arrivée au sprint massif.

 

Déroulement de l'épreuve - Comportement des coureurs

Il est interdit aux coureurs de se débarrasser d’aliments, de musettes, de bidons, de vêtements etc. en dehors des zones de déchets mises en place par l’organisateur. Le coureur doit déposer ses déchets en toute sécurité exclusivement dans les zones de déchets mises en place par l’organisateur, en se rapprochant des bas-côtés de la chaussée. Le coureur ne peut rien jeter sur la chaussée même. Le coureur peut également déposer bidons ou vêtements auprès des voitures des équipes ou de l’organisation ou auprès du personnel des équipes en charge du ravitaillement.

En cas de canicule, des mesures exceptionnelles peuvent être mises en place par le président du collège des commissaires en concertation avec l’organisateur. Le port et l’usage d’objets en verre sont interdits. Il est interdit aux coureurs de se tenir accrochés à un véhicule ou d’utiliser un véhicule comme point de propulsion afin d’en tirer un avantage significatif. En plus de la sanction prévue à l’article 2.12.007, la commission disciplinaire pourra en outre imposer une suspension d’un mois au plus, ainsi qu’une amende de 200 à 5 000 francs suisses.

 

Déroulement de l'épreuve - Utilisation de trottoirs, chemins, pistes cyclables et accotements

Il est interdit d’utiliser trottoirs, chemins et pistes cyclables se trouvant en dehors du parcours tel que défini à l’article 2.2.015, séparés par une bordure, un accotement, une dénivellation ou toute autre caractéristique physique distinctive. Si l’emprunt d’une telle voie crée une situation dangereuse, notamment pour les autres coureurs, le public ou le personnel de l’organisation ou si cette manœuvre procure un avantage significatif sur les autres coureurs, le coureur sera sanctionné conformément à l’article 2.12.007.

 

Déroulement de l'épreuve - Position sur la bicyclette

Le coureur doit respecter la position conventionnelle telle que définie à l’article 1.3.008. Par ailleurs, l’usage du tube supérieur horizontal de la bicyclette comme point d’assise est interdit. De la même manière l’usage des avants bras comme d’un point d’appui sur le guidon est interdit sauf lors des épreuves contre-la-montre.

 

Zones de ravitaillement signalées par l'organisateur

Dans les épreuves d’une journée ou par étapes les organisateurs peuvent prévoir des zones réservées au ravitaillement des coureurs par le personnel des équipes. Les zones de ravitaillement seront alors signalées. Elles seront suffisamment longues pour permettre un bon déroulement des opérations et d’au minimum 50 mètres par équipe. Les zones de ravitaillement seront positionnées en faux plat montant et dans la mesure du possible en dehors des zones urbaines.

Les ravitaillements seront effectués pied à terre, par le personnel d’accompagnement des équipes à l’exclusion de toute autre personne. Le personnel effectuant le ravitaillement portera obligatoirement les vêtements de l’équipe et se tiendra au maximum à un mètre du bord de la chaussée. Le ravitaillement aura lieu d’un seul côté de la chaussée, obligatoirement du côté du sens de la circulation routière du pays. Chaque zone de ravitaillement sera jouxtée d’une zone de déchets située juste avant et juste après la zone de ravitaillement dans laquelle les coureurs auront la possibilité de se débarrasser de leurs déchets.

 

Zones de déchets

Les organisateurs doivent prévoir plusieurs zones de déchets de longueur convenable située tout au long du parcours de l’épreuve ou de l’étape, tous les 30 à 40 kilomètres. Une dernière zone de déchets sera organisée dans les derniers kilomètres et avant le final d’une épreuve ou étape. Les zones de déchets permettent aux coureurs de se débarrasser de leurs déchets dans des conditions conformes au respect de l’environnement. L’organisateur s’assurera de la récupération des déchets et du nettoyage des différentes zones après le passage de la course.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Nicolas GAUTHIER

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Quel coureur va remporter le 104e Tour d'Italie ?



















Partenaires

Publicité
Publicité