JO Tokyo - Richard Carapaz titré devant Van Aert et Pogacar, Gaudu 7e
JO Tokyo
Photo : Sirotti

JO Tokyo - Richard Carapaz titré devant Van Aert et Pogacar, Gaudu 7e

À 28 ans, Richard Carapaz a remporté l'une des plus grandes victoires de sa carrière en devenant champion olympique ce samedi ! Au terme d'une course d'une extrême difficulté, le troisième du dernier Tour de France s'est imposé en solitaire, devenant ainsi le deuxième Équatorien a remporté une médaille d'or olympique après le marcheur Jefferson Perez. Derrière, Wout Van Aert (Belgique), qui aura couru quasiment seul contre tous durant une grande partie de la course, a pris la médaille d'argent en réglant au sprint un groupe d'une petite dizaine de coureurs devant Tadej Pogacar (Slovénie), qui s'empare du bronze.

Vidéo - Richard Carapaz remporte le titre olympique !

 

Van Avermaet en personne roule derrière les échappés

Une échappée se forme dès le départ avec huit coureurs : Orluis Aular (Venezuela), Nic Dlamini (Afrique du Sud), Eduard Grosu (Roumanie), Elchin Asadov (Azerbaidjan), Juraj Sagan (Slovaquie), Polychronis Tzortzakis (Grèce), Paul Daumont (Burkina Faso) et Michael Kukrle (République Tchèque). Le peloton laisse filer et ces hommes vont prendre jusqu'à 20 minutes d'avance ! Derrière, c'est tout simplement le champion sortant Greg Van Avermaet (Belgique) qui mène la chasse, et l'écart commence à se réduire. Devant, Asadov est rapidement distancé, tout comme Daumont et Grosu quelques instants plus tard, tandis que derrière, plusieurs favoris sont victimes d'une chute : Geraint Thomas et Tao Geoghegan Hart (Grande-Bretagne), Giulio Ciccone (Italie) et Gregor Mühlberger (Autriche), mais tout le monde repart.

 

Une course par élimination

Il n'y a donc plus que 5 hommes en tête au moment d'aborder l'ascension du Mont Fuji, et derrière c'est toujours Van Avermaet qui imprime le tempo. Le Belge est ensuite relayé par Jan Tratnik (Slovénie) et l'écart fond avec les échappés, tandis que plusieurs coureurs sont en difficulté dans le peloton, et pas des moindres : Geraint Thomas, Omar Fraile ou encore Alejandro Valverde (Espagne). Si ce dernier parvient à revenir, Thomas est contraint à l'abandon quelques instants plus tard. Pendant ce temps-là, l'écart avec les hommes de tête est passé sous les 5 minutes, toujours sous l'impulsion de Tratnik, et il n'est même plus que de 2 minutes à 55 kilomètres de l'arrivée, alors que se profile le terrible Mikuni Pass.

 

Tadej Pogacar à l'attaque !

Cependant, la route est loin d'être plate avant cette ascension et la course s'anime dans le peloton. Plusieurs coureurs tentent leur chance comme Damiano Caruso (Italie), Wilco Kelderman (Pays-Bas) et même Remco Evenepoel (Belgique) ! Ce dernier arrive à sortir en compagnie de Vincenzo Nibali (Italie) et Eddie Dunbar (Irlande), mais ils sont repris quelques instants plus tard. En tout cas, toutes ces accélérations sont fatales aux échappés, qui sont tous repris juste avant le Mikuni Pass. L'Italie accélère le rythme peu avant la difficulté, puis ce sont les Belges qui prennent les choses en main dans l'ascension. Ça monte au train, et comme depuis le départ, la sélection se fait par l'arrière. À 5 kilomètres du sommet, il ne reste plus qu'une vingtaine de coureurs dans le peloton, moment choisi par Tadej Pogacar (Slovénie) pour passer à l'attaque ! Le vainqueur du dernier Tour de France est suivi par Brandon McNulty (USA) et Michael Woods (Canada) tandis que derrière, Wout Van Aert (Belgique) essaie de revenir au train, mais les hommes dans sa roue - Bettiol, Carapaz, Uran, Fuglsang, Gaudu, Kwiatkowski, Mollema, Yates, Schachmann, Moscon - hésitent à le relayer.

 

13 hommes pour 3 médailles

Le trio de tête n'arrive pas à creuser l'écart sur les poursuivants, où c'est toujours Van Aert qui fait la quasi totalité du travail. Michal Kwiatkowski (Pologne) décide alors d'accélérer avec dans sa roue Richard Carapaz (Equateur), Rigoberto Uran (Colombie) et Alberto Bettiol (Italie), et ils reviennent sur le groupe Pogacar. On retrouve donc 7 hommes en tête, mais l'entente n'est pas bonne et cela permet le retour de Van Aert, Gaudu, Fuglsang et Mollema peu avant le sommet. Maximilian Schachmann (Allemagne) et Adam Yates (Grande-Bretagne) reviennent eux aussi dans la descente, et on retrouve donc 13 coureurs en tête à 30 kilomètres de l'arrivée.

 

Carapaz et McNulty sortent, Van Aert seul contre tous

Les attaques se succèdent dans le groupe de tête, mais à chaque fois Van Aert ramène tout le monde, parfois aidé par Pogacar. Cependant, le Belge ne peut pas tout faire tout seul, et McNulty et Carapaz profitent d'un moment de flottement pour sortir. Derrière, ça se regarde et les deux hommes creusent l'écart dans la dernière difficulté. Ils passent au sommet avec presque 30'' d'avance, alors qu'il reste un peu plus de 20 kilomètres à parcourir. À 12 kilomètres du but, l'écart est même de 45'' sur les poursuivants, qui ont perdu Bettiol, victime de crampes. Mais ce n'est pas encore fini, car Van Aert accélère dans une petite bosse et l'écart redescend à moins de 20'' ! L'attaque du Belge - qui est phénoménal depuis le départ - a été fatale à Fuglsang et Kwiatkowski, mais encore une fois, à part Pogacar, personne ne collabore avec lui en poursuite, et l'écart remonte légèrement.

 

Carapaz titré, Pogacar et Van Aert sur le podium

À 6 kilomètres de l'arrivée, Carapaz distance McNulty dans une montée et semble filer vers le titre. Derrière, l'Américain se bat pour conserver la deuxième place, mais il est repris et dépassé par les poursuivants. À 2 kilomètres du but, Carapaz a course gagnée, et les poursuivants vont se battre pour le podium. L'Équatorien franchit la ligne en vainqueur et devient seulement le deuxième homme de son pays a remporté une médaille aux JO après le marcheur Jefferson Perez. Derrière, le podium se joue au sprint et c'est finalement Van Aert qui se montre le plus rapide juste devant Pogacar. Les deux hommes récoltent donc une médaille, et c'est mérité tant ils ont été les coureurs les plus actifs de la course. Mal placé lors du sprint, David Gaudu termine finalement 7e.

Classement général

1EQUCARAPAZ RichardINEOS Grenadiers6h05'26''
2BELVAN AERT WoutTeam Jumbo-Visma+ 1'07''
3SLOPOGACAR TadejUAE Team Emiratesm.t.
4NEDMOLLEMA BaukeTrek-Segafredom.t.
5CANWOODS MichaelIsrael Start-Up Nationm.t.
6USAMCNULTY BrandonUAE Team Emiratesm.t.
7FRAGAUDU David Groupama-FDJm.t.
8COLURAN RigobertoEF Education-Nippom.t.
9GBRYATES AdamINEOS Grenadiersm.t.
10ALLSCHACHMANN MaximilianBora-Hansgrohem.t.
11POLKWIATKOWSKI MichalINEOS Grenadiers+ 1'35''
12DANFUGLSANG JakobAstana-Premier Tech+ 2'43''
13PORALMEIDA JoaoDeceuninck-Quick Step+ 3'38''
14ITABETTIOL AlbertoEF Education-Nippom.t.
15NEDVAN BAARLE DylanINEOS Grenadiersm.t.
16IRLMARTIN DanielIsrael Start-Up Nationm.t.
17GBRYATES SimonTeam BikeExchangem.t.
18AUTKONRAD PatrickBora-Hansgrohem.t.
19POLMAJKA RafalUAE Team Emirates+ 3'40''
20ITAMOSCON GianniINEOS Grenadiersm.t.
Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par François BONNEFOY

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

20:59 Mondiaux Benoît Cosnefroy : "C'est un parcours vraiment pas commun" 20:55 Cyclo Le festival Sea Otter Europe avec ses 154 stands et 195 marques ! 20:43 Mondiaux Tout savoir sur la course en ligne élites femmes ce samedi 20:18 Mondiaux Olav Kooij, 3e : "On espérait sprinter pour la victoire" 20:04 Mondiaux L'Érythréen Biniam Girmay, 2e : "Je suis fier de mon pays" 19:45 Cyclo-cross Les mondiaux auront lieu à Hulst en 2026 et Ostende en 2027 19:32 Mondiaux Filippo Baroncini : "C'est un rêve, je n'ai pas de mots" 19:05 Transfert La Caja Rural-Seguros RGA engage le Tchèque Michal Schlegel 18:31 Transfert Vincenzo Nibali est de retour chez Astana, c'est officiel ! 18:21 UCI Cyclo-cross, VTT, Gravel... les annonces de l'UCI pour 2022 ! 18:10 Paris-Chauny Nacer Bouhanni reprend la compétition sur Paris-Chauny 17:47 Route Lizzie Deignan : "On ne s'intéresse pas à Patrick Lefevere... " 17:37 Mondiaux - U23 Filippo Baroncini en Or, Binian Girmay 2e, Olav Kooij 3e 17:35 Cyclo Le démobike, voilà L'attraction du festival Sea Otter Europe ! 17:30 Mondiaux Le calvaire de Cian Uijtdebroeks... deux chutes, un vélo cassé 17:19 Mondiaux Lluis Mas appelé pour remplacer Soto dans l'équipe d'Espagne 17:11 Piste La manche de Ligue des Champions de Saint-Quentin est annulée 17:00 Mondiaux Van Aert : "Il y a de la pression mais aussi du bon stress..." 16:48 Paris-Tours 22 équipes au départ de Paris-Tours, le 10 octobre prochain 16:45 Divers Sans rival, David Lappartient réélu à la Présidence de l'UCI
Publicité

Sondage

Qui va devenir champion du monde sur route ?



















Partenaires

Publicité
Publicité