ITW - Hinault : «David Gaudu ne doit pas s'occuper du général du Tour»
ITW
Photo : @Cyclismactu / @GroupamaFDJ

ITW - Hinault : «David Gaudu ne doit pas s'occuper du général du Tour»

À quelques jours du début du Tour d'Italie et à un peu moins de deux mois du Grand Départ du Tour de France à Brest, Cyclism'Actu a souhaité converser avec Bernard Hinault, le quintuple vainqueur de la Grande Boucle. De son regard sur ces trois premiers mois de la saison 2021 à ses impressions quant aux grandes courses par étapes à venir, en passant par les difficultés du Britannique Chris Froome (Israel Start-Up Nation) - 96e du classement final du Tour de Romandie à plus d'une heure de Geraint Thomas (INEOS Grenadiers) - et la santé d'un cyclisme tricolore qui attend une victoire finale sur le Tour de France depuis 36 ans, le Breton n'a éludé aucun sujet. Entretien avec Bernard Hinault, le Blaireau.

Vidéo - Bernard Hinault : "Montrer qu'on existe pour les Français"

 

"On ne peut pas dire aujourd'hui qui est le favori du Giro"

Bernard Hinault, que retenez-vous principalement de ce début de saison ?

Une chose est certaine, c'est qu'on n'a pas lieu d'être déçu. Globalement, on retrouve à peu près les mêmes coureurs que les années précédentes. Côté français, Julian Alaphilippe a réalisé un bon début de saison, avec cette victoire à la Flèche Walllonne et la deuxième place à Liège-Bastogne-Liège, où il se fait battre par un coureur plus puissant (Tadej Pogacar, ndlr). On peut également constater qu'INEOS Grenadiers revient en force, ils font de belles performances. On sent que lorsque la grosse armada est présente, ils refont un peu la loi. Après, on n'est pas encore au départ du Tour, donc il ne faut pas s'affoler tout de suite. Ce n'est qu'après le Tour d'Italie et le Critérium du Dauphiné que l'on pourra vraiment tirer des conclusions.

 

À une semaine du Tour d'Italie, avez-vous un favori pour ce 104e Giro ?

C'est difficile d'avoir un favori avant le départ. Un garçon comme Remco Evenepoel n'a pas couru, Egan Bernal a à peine couru, donc on ne peut pas dire aujourd'hui qui est le favori. C'est au fur et à mesure de la course que l'on verra certains coureurs se détacher et peut-être un coureur dominer les autres, que ce soit sur les arrivées au sommet ou dans les contre-la-montre. Mais pour le moment, aucun élément ne permet de dire qu'il y a un favori pour ce Tour d'Italie. Il y a plusieurs prétendants.

 

"Qu'est-ce qu'on peut dire sur Thibaut Pinot ? Il n'y a pas grand chose à dire"

Un Français tentera de bien figurer au classement général du Giro, c'est Romain Bardet. Comment le voyez-vous sur ce Tour d'Italie 2021 ?

C'est difficile à dire. Je pense que Romain Bardet doit faire sa course comme il l'entend, et on verra le résultat à la sortie du Tour d'Italie. Jusque-là, on ne l'a pas vraiment vu, donc c'est difficile de dire s'il va être là ou pas là. Surtout qu'il a changé d'équipe et de méthode d'entraînement. Personne ne peut donc savoir ce qu'il va faire, il n'y a que lui qui sait. On verra alors si le fait de changer d'équipe lui a fait du bien ou pas.

 

Un autre coureur français aurait pu briguer la victoire ou un podium sur le Tour d'Italie , il s'agit de Thibaut Pinot. De l'extérieur et avec votre expérience, comment percevez-vous sa blessure et tout ce qu'il se passe autour de lui ?

Qu'est-ce qu'on peut dire sur Thibaut Pinot ? Il n'y a pas grand chose à dire. C'est le problème du coureur et de son équipe. Un dysfonctionnement ? N'étant pas dans l'équipe, je ne peux pas dire s'il y a eu un problème, s'ils ont mal travaillé ou s'ils n'ont pas fait ce qu'il faut. La médecine d'aujourd'hui est tout de même bien plus performante que celle d'il y a 40 ans, donc on va voir ce qu'il va se passer dans le futur. C'est en tout cas dommage qu'il renonce encore à une très belle course comme le Tour d'Italie. S'il a la possibilité de se refaire la santé pour être au départ du Tour, ce serait pas mal.

 

Justement, par rapport à ce Tour de France, un grand favori se dégage-t-il selon vous ?

Cette année, pour le Tour, il y a encore moins un grand favori que les années précédentes. Avant, on était quasiment certain que ça allait être un INEOS qui allait gagner, mais là... Qui aurait pu prédire que Tadej Pogacar allait remporter le Tour 2020 ? C'est pour ça qu'il est impossible de dire aujourd'hui ce qu'il va se passer en juillet.

 

"Si je suis le directeur sportif de David Gaudu, je lui dis de ne pas s'occuper du général"

Les années précédentes, des coureurs comme Romain Bardet et Thibaut Pinot portaient les espoirs du cyclisme français pour le classement général. Cette année, on a l'impression que cela va être très compliqué pour les tricolores dans ce domaine ?

Quand on voit ceux qu'il y a en face, c'est sûr que ça va être compliqué pour les Français au classement général. Je ne pense pas que Thibaut Pinot sera au départ du Tour, ou alors il faudrait vraiment qu'il mette les bouchées doubles à l'entraînement et qu'il n'ait plus ses soucis de dos. Concernant Romain Bardet, je ne pense pas qu'il fera le doublé, même si on en sait rien encore. 

 

Il resterait David Gaudu pour un bon classement général ?

Mais qu'est-ce qu'un bon classement général ? Il n'y a que la première place qui compte ! Après, il faut gagner des étapes, c'est tout. Je crois qu'il faut savoir faire un choix. Soit je peux gagner le Tour ou être sur le podium, soit je sais que je ne peux pas le faire, donc j'attaque et je gagne des étapes. Ça me désole quand j'entends des coureurs dire qu'ils sont contents d'avoir fait un top 10. C'est quoi un top 10 ? La seule chose qui compte, c'est gagner. Gagner par exemple un 14 juillet en tant que Français, ça reste à vie, alors que faire quatrième du général, tout le monde l'oublie. Il faut montrer qu'on existe.

Les coureurs français doivent donc viser les étapes, voire un maillot vert pour un de nos sprinteurs ou un maillot à pois pour David Gaudu. Si je suis le directeur sportif de ce dernier, je lui dis de ne pas s'occuper du général. Je lui dis de s'amuser, de se faire plaisir, d'attaquer et d'aller chercher les étapes. Prendre de l'expérience ? Ce n'est pas en visant ou en faisant un top 10 qu'on prend de l'expérience. C'est justement en ne faisant pas la course au général qu'on peut peut-être mieux regarder et moins être sous pression.

 

"S'il (Chris Froome) avait dû revenir, il serait déjà revenu"

Et plus globalement, que pensez-vous du niveau affiché par les coureurs français depuis le début de la saison ?

Ça n'a pas vraiment changé, on retrouve les mêmes coureurs... On n'a pas ces jeunes de 20 ans qui se retrouvent, comme Remco Evenepoel, à jouer dans la grande cour. À part David Gaudu et Valentin Madouas, qui ont 24 ans, je n'en vois pas d'autres. Et je ne saurai pas dire pourquoi. Je ne suis pas dans les confidences, je ne suis pas assez souvent dans les courses pour le savoir. Y a-t-il un travail qui est pas assez fait ? Je n'en sais rien.

 

Après avoir marqué les années 2010 de son empreinte, Chris Froome est actuellement en très grande difficulté. Quel regard portez-vous sur la situation du quadruple vainqueur du Tour ?

Selon moi, sa carrière est presque terminée. Il a toujours le moral, mais ce n'est pas évident de récupérer d'une chute comme celle qu'il a subie en 2019. Et on voit bien qu'il n'a pas récupéré et qu'il traîne sa galère. Ça me paraît extrêmement difficile de le revoir à son meilleur niveau. S'il avait dû revenir, il serait déjà revenu. 

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Nicolas GAUTHIER

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

12:41 Mondiaux Verbrugghe: "Je ne vois pas qui pourrait battre Wout Van Aert" 12:31 Mondiaux Le sacre de Bernard Hinault en 1980 à Sallanches : "Jouissif" 12:22 Média Vos vidéos vélo sont à revoir et à voir sur Cyclism'Actu ! 12:15 Route Movistar et Unzué ont annoncé le départ de Miguel Angel Lopez 12:08 Tour de Slovaquie Peter Sagan, le leader : "La course reste ouverte" 12:04 Trophée Matteotti Tout savoir sur le Trophée Matteotti de ce dimanche ! 11:59 Route Cavendish devrait prolonger d'un an avec Deceuninck-Quick Step ! 11:51 Paris-Roubaix À quelle date sera l'édition 2022 de Paris-Roubaix ? 11:43 Mondiaux - CLM Ganna, Van Aert, Küng... le chrono ce dimanche dès 14h40 11:38 Route Tony Martin vers un nouveau contrat avec l'équipe Jumbo-Visma ? 11:15 VTT - CDM Loïc Bruni remporte le général, désillusion pour Nicole 11:02 Média Les championnats du monde en Flandre c'est à suivre sur Eurosport 10:48 Mondiaux - CLM Cancellara : "Stefan Küng a un avantage sur les autres" 10:25 Eschborn-Francfort Tout savoir sur l'Eschborn-Francfort de ce dimanche 10:19 Infirmerie Fracture du tibia et du péroné pour Davide Rebellin 10:05 Route Philippe Gilbert : "Il faut lui laisser du temps à Evenepoel... " 10:00 Mondiaux Van der Poel: "Je veux attendre avant de prendre une décision" 09:55 Mondiaux - CLM Ganna : "Je vais me battre jusqu'au dernier mètre" 09:46 GP Isbergues Merlier, Démare... qui va succéder à Nacer Bouhanni ? 09:38 Mémorial Pantani Colbrelli : "C'était plus difficile que je le pensais"
Publicité

Sondage

Qui va devenir champion du monde sur route ?



















Partenaires

Publicité
Publicité