Bilan - Bernal, Gaudu, Pogacar... qui est le meilleur grimpeur de 2021 ?
Bilan
Photo : @INEOSGrenadiers/Cyclismactu/@GroupamaFDJ

Bilan - Bernal, Gaudu, Pogacar... qui est le meilleur grimpeur de 2021 ?

En cette fin d'année 2021, Cyclism'Actu vous met à contribution afin d'élire les plus grands champions de la saison, et ce dans sept catégories différentes ! Parmi les dix nommés - déterminés par la rédaction de Cyclism'Actu à l'issue d'un vote - dans chacune des spécialités, il va ainsi falloir choisir celui qui, selon vous, a été en 2021 : le meilleur coureur, la meilleure équipe, le meilleur sprinteur, le meilleur rouleur, le meilleur grimpeur, le meilleur puncheur et le meilleur baroudeur. Mais comme tous les coureurs n'ont pas réussi leur saison, il vous faudra également élire le plus gros flop de la saison 2021. Cette semaine, place à la catégorie du grimpeur de l'année. Les nommés sont...

Vidéo - Egan Bernal, lauréat du Tour d'Italie 2021

Quel est le meilleur grimpeur de la saison 2021 ?

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

1. Egan Bernal (COL/INEOS Grenadiers, 24 ans)

Classement UCI : 5e

3 victoires : 9e, 16e étapes et classement général du Tour d'Italie

Autres résultats marquants : 3e des Strade Bianche, 4e de Tirreno-Adriatico, 6e du Tour d'Espagne

Gêné par des problèmes de dos depuis la fin de saison 2020, Egan Bernal (INEOS Grenadiers) a tout de même retrouvé des couleurs cette année. Absent du Tour de France, le Colombien s'est montré largement le plus fort sur le Tour d'Italie, qu'il a remporté pour sa première participation. Il a notamment remporté deux étapes montagneuses (la 9e et la 16e), lui permettant de faire des écarts décisifs au classement général sur ses rivaux. Il s'est également distingué plus tôt dans la saison, en terminant notamment 2e du Trophée Laigueglia et 4e de Tirreno-Adriatico. En deuxième partie de saison, en raison d'une chute survenue sur le Tour de Burgos, Bernal n'a pas été très en vue sur le Tour d'Espagne, qu'il a achevé au sixième rang au classement général final.

 

2. Richard Carapaz (EQU/INEOS Grenadiers, 28 ans)

Classement UCI : 10e

3 victoires : 5e étape et classement général du Tour de Suisse, course en ligne des Jeux Olympiques de Tokyo

Autres résultats marquants : 3e du Tour de France, 9e de La Flèche Wallonne 

Même s'il n'a pas levé les bras très souvent cette saison, le coureur équatorien Richard Carapaz a connu une saison très solide. Grâce à ses qualités de grimpeur, il s'est montré le plus costaud sur le Tour de Suisse, en s'adjugeant la 5e étape avant de décrocher le classement général final de l'épreuve. Il a ensuite disputé le Tour de France dans un rôle de co-leader avec Geraint Thomas au départ. Très solide en montagne, notamment dans les étapes pyréenéennes, il n'a toutefois rien pu faire face à Tadej Pogacar et a décroché la 3e place finale sur les Champs-Elysées. Une semaine après, il a surpris la plupart des favoris annoncés pour remporter la course en ligne des Jeux Olympiques de Tokyo après un numéro en solitaire, sur un parcours une nouvelle fois très montagneux. Une performance aboutie qui confirme que le natif d'El Carmelo fait bien partie des meilleurs grimpeurs de la saison. 

 

3. Damiano Caruso (ITA/Bahrain-Victorious, 34 ans)

Classement UCI : 37e

2 victoires : 20e étape du Tour d'Italie et 9e étape du Tour d'Espagne

Autres résultats marquants : 2e du Tour d'Italie, 7e de l'UAE Tour, 9e du Tour de Romandie

Habituellement équipier de luxe pour ses leaders en montagne, l'expérimenté italien de la Bahrain-Victorious a crevé l'écran cette saison, au point de figurer parmi les meilleurs grimpeurs de l'année. En l'absence prématurée de Mikel Landa sur chute (5e étape), c'est le natif de Ragusa qui a pris le leadership de l'équipe sur le Tour d'Italie. S'il n'a jamais pu mettre en difficulté le vainqueur Egan Bernal (INEOS Grenadiers), il s'est montré très régulier en montagne et s'est offert un succès de prestige sur la 20e étape à l'arrivée de l'Alpe Motta et une deuxième place au classement général final à Milan. Dans la deuxième partie de saison, le Transalpin a à nouveau levé les bras sur le Tour d'Espagne, au sommet de l'Alto de Velefique.

 

4. David Gaudu (FRA/Groupama-FDJ, 25 ans)

Classement UCI : 16e

3 victoires : Faun Ardèche Classic, 6e étape du Tour du Pays Basque, 5e étape du Tour de Luxembourg

Autres résultats marquants : 3e de Liège-Bastogne-Liège, 5e du Tour du Pays Basque, 7e de La Flèche Wallonne, 7e du Tour de Lombardie

Le grimpeur français a réalisé la saison le plus aboutie de sa jeune carrière. Nommé co-leader de sa formation, il a pu remporter trois succès cette saison, dont un en WorldTour, la dernière étape du Tour du Pays Basque. Régulier tout au long de la saison, le Breton s'est aussi montré très costaud sur les classiques, où il a décroché un podium de prestige sur Liège-Bastogne-Liège, son premier sur un Monument. Victime d'une défaillance dans l'étape du Mont Ventoux - où il a concédé 25 minutes au général - il a finalement pris la 11e place à l'arrivée du Tour de France, seule épreuve de trois semaines figurant à son calendrier cette saison. David Gaudu a très bien conclu son année en prenant la 7e place du Tour de Lombardie

 

 

5. Enric Mas (ESP/Movistar Team, 26 ans) 

Classement UCI : 25e

1 victoire : 3e étape du Tour de la Communauté de Valence

Autres résultats marquants : 6e du Tour de France, 2e du Tour d'Espagne

Coureur régulier au plus haut niveau, l'Espagnol n'aura pas réussi à décrocher de succès importants cette année sur les courses les plus prestigieuses. En 2021, il s'est à nouveau concentré sur les Grands Tours en enchaînant le doublé Tour de France - Tour d'Espagne. Pas au mieux sur les routes françaises en début d'épreuve, il aura tout de même réussi à monter à la 6e place au classement général à l'arrivée. Plus en forme et profitant des mésaventures de son coéquipier Miguel Angel Lopez, Mas a pris une solide deuxième place sur La Vuelta, même s'il n'a pas été en mesure de faire fléchir le triple vainqueur de la course Primoz Roglic (Jumbo-Visma). Pas toujours le plus spectaculaire en montagne, le pensionnaire de la formation d'Eusebio Unzué s'offre tout de même une place de choix parmi les meilleurs grimpeurs de la saison. 

 

6. Ben O'Connor (AUS/AG2R Citroën Team, 26 ans) 

Classement UCI : 40e

1 victoire : 9e étape du Tour de France 

Autres résultats marquants : 4e du Tour de France, 6e du Tour de Romandie, 8e du Critérium du Dauphiné

Recrue d'AG2R Citroën Team à l'intersaison, l'Australien n'était pas forcément le coureur le plus attendu au sein de la formation française. Il fait partie des révélations de l'année puisqu'il a terminé à une très solide quatrième place au classement général final du Tour de France pour sa première participation à l'épreuve. Il s'est également adjugé la victoire sur la neuvième étape à Tignes en se montrant le plus solide de l'échappée du jour. En dehors de ce rendez-vous, O'Connor a fait preuve d'une grande régularité sur les courses par étapes, comme l'attestent sa sixième place du Tour de Romandie ou le Critérium du Dauphiné qu'il a achevé au huitième rang, en rivalisant avec les meilleurs grimpeurs du monde. Nul doute qu'en 2022 le coureur sera encore plus attendu après une année passée à ce niveau. 

 

7. Tadej Pogacar (SLO/UAE Team Emirates, 23 ans)

Classement UCI : 1er

13 victoires : 3e étape et classement général de l'UAE Tour, 4e étape et classement général de Tirreno-Adriatico, Liège-Bastogne-Liège, 2e étape et général du Tour de Slovénie, 5e, 17e, 18e étapes ét classement général du Tour de France, Tour de Lombardie, 3e étape du Tour du Pays basque 

Autres résultats marquants : 7e des Strade Bianche, 3e du Tour du Pays Basque, 3e de la course en ligne des Jeux Olympiques de Tokyo 

Coureur incontournable de la saison 2021, Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) s'est clairement montré le plus fort dès que la route s'élevait tout au long de l'année. Dès le mois de février, il s'est adjugé le classement général de l'UAE Tour en remportant une des deux arrivées au sommet, à Jebel Hafeet. Il s'est aussi montré particulièrement impressionnant sur les courses au printemps en remportant largement Tirreno-Adriatico grâce à son succès sur l'étape-reine à Prati di Tivo, en finissant 3e du Tour du Pays Basque et en remportant son premier monument, Liège-Bastogne-Liège.

Revenu sur le Tour de France pour défendre son titre obtenu en 2020, le natif de Klanec a dominé l'épreuve de la tête et des épaules, en finissant l'épreuve à plus de 5 minutes de son dauphin ! Le Slovène a une nouvelle fois parler ses qualités dans les ascensions en remportant en costaud les deux arrivées au sommet des étapes pyrénéennes, au Col du Portet et à Luz Ardiden. Après une longue pause, il a clôturé sa saison de la meilleure des manières en remportant son deuxième Monument, le Tour de Lombardie, en attaquant dans la dernière difficulté de la course. 

 

8. Primoz Roglic (SLO/Jumbo-Visma, 32 ans)

13 victoires : 4e, 6e et 7e étapes de Paris-Nice, 1ère étape et général du Tour du Pays Basque, contre-la-montre des Jeux Olympiques de Tokyo, 1ère, 11e, 17e, 21e étapes et classement général du Tour d'Espagne, Tour d'Emilie, Milan-Turin

Autres résultats marquants : 2e de La Flèche Wallonne, 4e du Tour de Lombardie

Malgré de la malchance sur des rendez-vous importants de la saison - notamment le Tour de France où il a sévèrement chuté dès la 3e étape - le Slovène a une nouvelle fois montré qu'il était l'un des tous meilleurs grimpeurs au monde. Avec 13 succès obtenus tout au long de la saison, il a encore fait part de sa grande régularité en s'imposant notamment sur 3 étapes de Paris-Nice, sur quatre étapes sur le Tour d'Espagne, ainsi qu'un troisième succès de suite au classement général final du dernier Grand Tour de la saison. Revanchard après beaucoup de déception sur le Tour, il n'a laissé aucune chance à ses adversaires, en dominant tous les rendez-vous montagneux.

Seul bémol pour l'ancien sauteur à ski : il n'aura pas réussi à réediter sa performance de 2020 sur Liège-Bastogne-Liège (13e) ou sur le Tour de Lombardie, où il n'a pas pu monter sur le podium (4e place à l'arrivée à Côme). Dans l'impossibilité de défendre ses chances sur la dernière Grande Boucle, Roglic devrait une nouvelle fois faire figure de grand favori pour remporter le Tour de France en 2022. 

 

9. Jonas Vingegaard (DAN/Jumbo-Visma, 24 ans)

Classement UCI : 18e 

4 victoires : 5e étape de l'UAE Tour, 2 étapes et classement général de la Semaine Coppi & Bartali

Autres résultats marquants : 2e du Tour du Pays Basque, 2e du Tour de France, 8e de la Clasica San Sebastian

Même s'il n'est pas le coureur le plus connu de sa formation, Jonas Vingegaard s'est véritablement révélé cette saison au sein de la Jumbo-Visma. Dès la première partie de saison, le Danois s'est montré à son avantage à plusieurs reprises en remportant une victoire de prestige sur l'UAE Tour à Jebel Jais. Il a remporté avec autorité la Semaine Coppi & Bartali avant de faire forte impression sur le Tour du Pays Basque (2e du général) - face à une grande concurrence - et en soutien de son leader Primoz Roglic

Mais c'est bien sur le Tour de France que le grimpeur a crevé l'écran. Primoz Roglic rapidement hors-jeu pour le classement général, il s'est montré très impressionnant en montagne en étant capable notamment de rivaliser avec Tadej Pogacar sur les étapes pyrénéennes. Malgré un retard conséquent sur le prodige slovène, il a terminé à une excellente deuxième place au classement général final à Paris, une performance majeure étant donné son jeune âge. Par ailleurs, il a également livré des résultats satisfaisants sur les classiques montagneuses de fin de saison : 8e de la Clasica San Sebastian et 14e du Tour de Lombardie. Véritable révélation de l'année, le natif d'Hillerslev fait bel et bien partie des tous meilleurs grimpeurs de la saison. 

 

10. Simon Yates (GBR/Team BikeExchange, 29 ans) 

Classement UCI : 36e 

3 victoires : 2e étape et classement général du Tour des Alpes, 19e étape du Tour d'Italie

Autres résultats marquants : 3e du Tour d'Italie, 10e de Tirreno-Adriatico, 9e du Tour de Catalogne 

Le coureur britannique avait fait du Tour d'Italie à nouveau son grand objectif en 2021. Auparavant, Simon Yates s'est préparé sur des courses d'une semaine lors desquelles il a livré des prestations correctes, comme en témoignent sa 10e place sur Tirreno-Adriatico ou sa 9e place sur le Tour de Catalogne. Pour sa dernière course de préparation avant le Tour d'Italie, le natif de Bury a impressionné tout le monde sur le Tour des Alpes où il a remporté son premier succès de l'année. Pas au mieux en première partie de Giro, il s'est ensuite montré comme l'un des tous meilleurs grimpeurs de la course, en particulier sur les arrivées à Sega di Ala et surtout à l'Alpe di Mera, où il s'est imposé en solitaire sur la 19e étape. 3e au classement général final de la 104e édition du Tour d'Italie, l'Anglais a par la suite été malchanceux en tombant sur le Tour de France (13e étape) et n'a ainsi pas été en mesure de réussir ses objectifs ultérieurs.

 

Ont été également cités par la rédaction de Cyclism'Actu 

Jack Haig (28 ans, Bahrain-Victorious) 

Aleksandr Vlasov (24 ans, Astana-PremierTech)

Joao Almeida (23 ans, Deceuninck Quick-Step) 

Miguel Angel Lopez (27 ans, Astana-PremierTech)

Romain Bardet (30 ans, Team DSM) 

Gino Mäder (24 ans, Bahrain-Victorious) 

Guillaume Martin (28 ans, Cofidis) 

Sepp Kuss (27 ans, Jumbo-Visma) 

Michael Storer (24 ans, Team DSM)

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Waldemar NEY

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité


News

Publicité

Sondage

Quelle est la recrue la plus attendue pour la saison 2022 ?















Partenaires

Publicité
Publicité