Tour de France - Rabobank, exclusion... Rasmussen revient sur 2007 !
Tour de France
Photo : Sirotti

Tour de France - Rabobank, exclusion... Rasmussen revient sur 2007 !

Treize ans après, Michael Rasmussen n'a pas oublié ! En passe de remporter le Tour de France 2007 à la surprise générale - il possédait 3'10" d'avance sur Alberto Contador, le futur vainqueur, à moins d'une semaine de l'arrivée à Paris -  le Danois de la formation Rabobank avait été exclu par son équipe pour avoir menti sur son lieu d'entraînement avant le Tour de France. Alors qu'il avait indiqué qu'il était au Mexique, le grimpeur était en fait en Italie, ce qu'avait pu constater Davide Cassani, qui avait ensuite affirmé y avoir croisé Rasmussen.

Vidéo - Michael Rasmussen a admis s'être dopé entre 1998 et 2010

 

"En fin de compte, cela se résume à une incroyable malchance"

"J'étais au téléphone avec lui ce soir-là quand ils m'ont emmené de l'hôtel en voiture", a expliqué ce dernier dans une interview accordée à Sporza. "Je pleurais au téléphone et lui aussi. C'était une nuit terrible [...] En fin de compte, cela se résume à une incroyable malchance. Car quelle était la probabilité que Davide Cassani me voie m'entraîner un jour de pluie à 200 km de chez lui ? C'est ça qui a finalement tout précipité." Mais c'est surtout l'attitude de son équipe qui l'a profondément choqué dans cette histoire...

 

"Ce n'était pas la décision de l'équipe, mais celle de la banque"

"Tout le monde au sein de la direction de l'équipe savait ce qui se passait à l'époque. C'était stupide de leur part de me qualifier de menteur à un moment où ils injectaient de l'EPO dans le bus et me mettaient également en contact avec une banque de sang en Autriche. Cela n’avait donc aucun sens de m'exclure parce que j’avais donné de fausses informations. Tout le monde dans l'équipe savait que je n'étais pas au Mexique à l'époque. La direction de l'équipe subissait une énorme pression de la part du sponsor. Ce n'était pas la décision de l'équipe, mais celle de la banque. Il y avait aussi la pression d'ASO, l'organisateur du Tour."

 

"Personnellement, j'espère que Nairo Quintana remportera le Tour 2020"

Désormais consultant pour un média danois, Michael Rasmussen a également donné son avis sur la première moitié du Tour de France 2020. "C'est un grand combat. ASO a réussi à faire en sorte que la course soit ouverte, et ce peut-être jusqu'au col du Grand Colombier juste avant le deuxième jour de repos. C'est assez unique d'avoir 10 coureurs en un peu plus d'une minute après dix jours de course [...] Primoz Roglic est certainement l'un des deux grands favoris et il a l'équipe la plus forte. Personnellement, j'espère que Nairo Quintana l'emportera. J'aime ce petit homme. Mais je mettrais plutôt mon argent sur Egan Bernal", conclut celui qui est désormais âgé de 46 ans.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Nicolas GAUTHIER

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Qui va devenir champion olympique du contre-la-montre mercredi ?



















Partenaires

Publicité
Publicité