Tour de France - Mark Cavendish : «J'aimerais poursuivre ma carrière»
Tour de France
Photo : @deceuninck_qst / @GettySport

Tour de France - Mark Cavendish : «J'aimerais poursuivre ma carrière»

Il y a une semaine, à Tignes, lors du premier jour de repos du Tour de France 2021, Mark Cavendish en était à 32 victoires d'étapes sur la Grande Boucle, soit à deux longueurs du recordman, Eddy Merckx. Une semaine plus tard, en Andorre, à l'occasion du second jour de repos, Mark Cavendish a deux succès de plus dans la poche, ce qui lui permet d'être l'égal du Cannibale pour ce qui est de cette statistique. Le Britannique de la Deceuninck-Quick Step pourrait même le dépasser cette semaine, que ce soit à Libourne vendredi ou sur les Champs-Élysées dimanche. Mais quoi qu'il en soit, ce n'est pas la perspective du record qui lui donnera plus de motivation.

Vidéo - Cavendish : "Je n'aurais rien pu faire sans mes coéquipiers"

 

"C'est probablement le Tour de France le plus difficile auquel j'ai participé"

"L'ambition de gagner est la même maintenant que lorsque j'essayais de décrocher ma première victoire il y a 13 ans", a déclaré Mark Cavendish ce lundi en conférence de presse. "A chaque occasion qui se présente, j'ai envie de sprinter pour la victoire. Il n'est pas question de record, il s'agit juste de vouloir gagner quand la situation se présente." Mais avant d'avoir de nouvelles opportunités de lever les bras, l'homme de l'île de Man - "qui a de loin le train le plus puissant du monde et qui n'aurait rien pu faire sans ses coéquipiers" - va devoir passer sans encombre les Pyrénées, trois étapes de montagne étant au programme des trois prochains jours.

"Je suis nerveux tous les jours par rapport aux délais", concède-t-il. "Après, et même si je n'aime pas anticiper sur le déroulement des étapes, les journées les plus difficiles pour nous semblent passées. Mais cela ne veut pas dire que ce sera facile. D'ailleurs, c'est probablement le Tour de France le plus difficile auquel j'ai participé." Enfin, le maillot vert du Tour de France a bien sûr été questionné sur une éventuelle prolongation de contrat au sein de la Deceuninck-Quick Step. Et force est de constater que l'envie de courir est toujours là chez le coureur de 36 ans.

 

"Je suis tellement heureux de refaire du vélo, et je suis tellement heureux dans cet environnement"

"Prolonger mon contrat ? J'y ai déjà pensé. Mais je dois avant tout parler à cet homme", a précisé Mark Cavendish en désignant Patrick Lefevere, le manager général de l'équipe belge, assis à deux sièges de lui. "J'adore le cyclisme. Je suis tellement heureux de refaire du vélo, et je suis tellement heureux dans cet environnement. Je ne pourrai pas continuer à faire du vélo indéfiniment, mais j'aime toujours ça et j'ai montré que je suis toujours compétitif. Donc oui, j'aimerais poursuivre ma carrière. Je veux en faire aussi longtemps que mon corps me le permettra", conclut celui qu'on devrait donc revoir dans les pelotons en 2022.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Nicolas GAUTHIER

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité


News

Publicité

Sondage

Qui est la plus grosse déception de la saison 2021 ?















Partenaires

Publicité
Publicité