Tour de France
Tour de France - Bernal «ne se sacrifiera pas pour Froome et Thomas» Photo : Sirotti

Tour de France - Bernal «ne se sacrifiera pas pour Froome et Thomas»

Invité sur Eurosport Espagne où il a pu discuter - de chez lui, confinement oblige - avec Alberto Contador, Egan Bernal a évoqué le prochain Tour de France et la répartition des rôles au sein de son équipe INEOS. La formation britannique devrait aligner au départ de la Grande Boucle Chris Froome, Geraint Thomas et Bernal, et les trois prendront le départ pour gagner. "Je comprends l'équipe dans cette situation. Pour eux, ça pourrait être intéressant de gagner un cinquième Tour avec Froome, ou un autre avec Thomas. Tous les deux sont britanniques, et INEOS est une équipe britannique, c'est important, donc je pourrais comprendre la position de l'équipe", a expliqué Bernal.

Bernal et INEOS remportent le Tour de France 2019

"Je comprends aussi la position de Geraint Thomas, qui veut gagner son deuxième Tour. Il a fini 1er et 2e des deux dernières éditions donc il doit vraiment être pris en compte. Je comprends aussi Chris Froome, qui veut gagner son cinquième Tour. Vu tout ce qui lui est arrivé, ce serait pour lui la meilleure manière de revenir. Mais je regarde aussi ma situation. Je suis jeune, j'ai déjà gagné un Tour de France et je ne vais pas laisser passer l'opportunité d'en gagner un deuxième, c'est sûr. Me sacrifier alors que je suis à 100%... Je ne pense pas que je ferai ça, et les autres ne le feront pas non plus", a ajouté Bernal.

Ainsi, on pourrait bien assister une guerre des chefs au sein du Team INEOS sur le Tour de France. Mais la formation britannique a prouvé depuis des années qu'elle était capable de gérer les rivalités entre ses stars, que ce soit entre Bradley Wiggins et Chris Froome, Froome et Thomas ou l'an passé entre Thomas et Bernal. Pour le Colombien, ça dépendra surtout de la forme de chacun : "Il faudra voir dans dans quelle condition on arrive. On n'a pas couru, donc il y a beaucoup d'inconnues. Ça va sembler banal, mais la route va mettre tout le monde à sa place. Une fois les premières étapes passées, on verra où Froome se trouve, où Thomas se trouve, où je me trouve, et petit à petit ça va s'éclaircir. Aujourd'hui, même si je suis le champion sortant, je ne peux pas aller voir l'équipe en leur disant que je serai le seul leader parce que, comme je l'ai dit, il y a Froome et Thomas et je comprends la position de l'équipe. Pour le moment, il faut garder son sang froid, s'entraîner et rester concentré en faisant les choses du mieux possible, puis on ira sur le Tour et tout se mettra en place", a conclu Bernal.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par François BONNEFOY

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Quel coureur va remporter Milan-San Remo le 8 août ?



















Publicité

Partenaires

Publicité