Route - Pidcock, Champoussin, Simmons... ces jeunes à suivre en 2021
Route
Photo : @INEOSGrenadiers/@AG2RCITROENTEAM/Sirotti

Route - Pidcock, Champoussin, Simmons... ces jeunes à suivre en 2021

Egan Bernal, Tadej Pogacar, Remco Evenepoel, Joao Almeida... la réussite et le succès dans le cyclisme semblent rimer avec jeunesse ces dernières années. Capables de briller sur tous les terrains possibles, ces coureurs, qui sont supposés évoluer au niveau espoirs compte tenu de leur âge, s'adjugent les courses les plus prestigieuses, que ce soit des Grands Tours, des courses par étapes ou des Monuments. Par ailleurs, de plus en plus d'équipes WorldTour misent sur la jeunesse, à l'image d'AG2R Citroën Team, Team DSM ou encore Lotto-Soudal, cette dernière ayant considérablement rajeuni son effectif à l'intersaison. En ce début du mois de février, Cyclism'Actu vous propose un tour d'horizon des jeunes les plus prometteurs à suivre en 2021.

Vidéo - Clément Champoussin, un jeune coureur à suivre en 2021

 

Clément Champoussin (22 ans) - AG2R Citroën Team 

Tout droit issu de Chambéry Cyclisme Formation, Clément Champoussin a effectué ses premières courses WorldTour cette saison, lui qui était censé démarrer au mois d'avril 2020. Présenté comme un grimpeur de grand talent, il a pris part à sa première course de trois semaines, le Tour d'Espagne, disputé exceptionnellement en octobre. Du haut de ses 22 ans, il a signé deux top 10 d'étape sur des arrivées au sommet. Le Niçois a également montré de belles aptitudes dans les courses d'un jour, prenant notamment la 24e place sur La Flèche Wallonne après avoir travaillé pour son leader Benoît Cosnefroy, dauphin de Marc Hirschi au sommet du Mur de Huy. 

Son programme de début de saison

Tour des Alpes Maritimes et du Var (19-21 février), Royal Bernard Drôme Classic (27 février), Faun Ardèche Classic (28 février).

 

Jaakko Hänninen (23 ans) - AG2R Citroën Team

Troisième des Championnats du monde à Innsbrück en 2018, le grimpeur finlandais Jaakko Hänninen poursuit doucement mais sûrement sa progression. En jambes à la reprise des compétitions au mois d'août, il a terminé 14e du Tour de l'Ain et a fini au 25e rang sur le Tour de Lombardie, montrant de belles dispositions -  déjà entrevues chez les amateurs - sur les classiques. Il a également pris part au 103e Tour d'Italie dans l'objectif d'accumuler de l'expérience, et sera certainement amené à jouer un rôle plus important sur les courses à étapes cette saison. 

Son programme de début de saison

Classica de Almeria (14 février)

 

Harold Tejada (23 ans) - Astana PremierTech

Réputé également pour ses capacités de grimpeur, le coureur colombien Harold Tejada s'est montré à son avantage au côté de son compatriote et désormais ex-coéquipier Miguel Angel Lopez sur le Tour de France. Sixième du Mont Ventoux Dénivelé Challenge avant le Tour, il a notamment fait un travail important pour son leader lors de l'ascension du Grand Colombier, terme de la 15e étape de la Grande Boucle en 2020. Avec l'absence de Superman en 2021, nul doute qu'il aura une place plus importante au sein de la formation kazakhe et qu'il devrait réussir à franchir un cap sur les courses à étapes. Il est d'ailleurs d'ores et déjà assuré de disputer le Tour d'Italie aux côtés du Russe Aleksandr Vlasov

Son programme partiel

Tour de Catalogne (22-28 mars), Tour d'Italie (8-30 mai)

 

Giovanni Aleotti (21 ans) - BORA-hansgrohe

Le coureur italien incarne le recrutement tourné vers la jeunesse de l'équipe WorldTour allemande. Champion d'Italie sur route Espoirs, Aleotti sera sans aucun doute un coureur de classements généraux dans le futur, comme en témoigne sa deuxième place décrochée sur le Tour de l'Avenir en 2019. En signant un contrat de trois ans, il trouvera un cadre pour progresser au sein de sa nouvelle structure. Le natif de Mirandola pourra apprendre aux côtés de ses leaders (Emanuel Buchmann, Wilco Kelderman...), avant d'espérer jouer sa carte personnelle dans les années futures.

Son programme partiel

Tour de la Provence (11-14 février)

 

Jordi Meeus (22 ans) - BORA-hansgrohe

Formé dans la très bonne équipe SEG Racing Academy, Jordi Meeus représente l'avenir du sprint belge. Âgé de 22 ans, il s'est illustré en remportant le titre de champion de Belgique sur route Espoirs et en remportant une étape du Czech Tour, où il a battu plusieurs sprinteurs chevronnés, dont Tim Merlier (Alpecin-Fenix). Comme en témoigne sa deuxième place sur Paris-Tours Espoirs, il semble aussi avoir de grandes dispositions pour les classiques, des courses sur lesquelles il aura l'opportunité d'apprendre beaucoup auprès de ses coéquipiers Nils PolittPeter Sagan et Marcus Burghardt.

Son programme pour 2021

Etoile de Bessèges (3-7 février), Kuurne-Bruxelles-Kuurne (28 février), Danilith Nokere Koerse (17 mars), Bredene Koksijde Classic (19 mars), À Travers la Flandre (31 mars), 4 Jours de Dunkerque (4-7 mai), Tour de Norvège (5-8 août)

 

Andrea Bagioli (21 ans) - Deceuninck Quick-Step 

Présent au sein du Wolfpack depuis l'an dernier, l'Italien dispose d'un profil de puncheur et a déjà eu l'occasion de se mettre en valeur en 2020, saison lors de laquelle il a remporté une victoire d'étape sur le Tour de l'Ain devant un certain Primoz Roglic (Jumbo-Visma) ! Mais il a également signé des résultats intéressants sur les classiques vallonnées, comme en témoigne sa cinquième place au Tour d'Emilie et sa septième place à la Flèche Branbançonne. En 2021, il devrait être capable de passer un cap, et notamment en accompagnant son leader Julian Alaphilippe sur les classiques ardennaises. 

Son programme pour la saison 2021

Amstel Gold Race (18 avril), La Flèche Wallonne (21 avril), Liège-Bastogne-Liège (25 avril), Tour d'Italie (8-30 mai), 

 

Santiago Buitrago (21 ans) - Bahrain Victorious

Pas forcément le plus connu de la liste, il peut tout de même être une belle révélation à l'issue de la saison 2021. 19e du Tour Down Under pour ses premiers pas en WorldTour en janvier 2020, le grimpeur colombien a par la suite été plus discret dans une saison profondément chamboulée. Après une quinzième place prometteuse au classement général du Tour du Luxembourg, il a ensuite fait ses grands débuts sur une course de trois semaine, le Tour d'Espagne, qu'il a achevé au 53e rang en travaillant pour son leader néerlandais Wout Poels. Cette année, il aura sans aucun doute la possibilité de montrer l'étendue de ses qualités entrevues sur le Tour de la Vallée d'Aoste en 2019, qu'il avait fini au 6e rang du classement général.

Son programme pour 2021 est encore inconnu


Attila Valter (22 ans) - Groupama-FDJ

Le jeune Hongrois Attila Valter constitue une recrue intéressante pour la formation de Marc Madiot. Bon grimpeur, il pourra apprendre aux côtés de leaders plus expérimentés tels que David Gaudu et Thibaut Pinot, qu'il pourra également épauler sur les  courses à étapes. Vainqueur de son Tour national en 2020 avec la CCC Team, il devrait avoir également la possibilité de jouer sa carte personnelle sur certaines épreuves du calendrier WorldTour. 27e de son premier Tour d'Italie, le natif de Csömör a terminé la dernière étape de montagne dans le top 10, signe de véritables prédispositions dans ce domaine.

Son programme pour 2021 est encore inconnu

 

Tom Pidcock (21 ans) - INEOS Grenadiers 

Parmi les meilleurs coureurs du monde en cyclo-cross aux côtés de Wout Van Aert et du désormais quadruple champion du monde Mathieu van der Poel, le Britannique Tom Pidcock s'apprête à débuter dans l'élite au sein de la très prestigieuse INEOS Grenadiers. Coureur complet, il a brillamment remporté le Tour d'Italie U23 en 2020 après avoir gagné Paris-Roubaix Espoirs un an auparavant. Pour sa première année chez les pros, il participera déjà à de grandes courses puisqu'on le retrouvera notamment sur Liège-Bastogne-Liège et les Strade Bianche. Le coureur de 21 ans devrait, selon toute vraisemblance, prendre également part au Tour d'Espagne, pour ce qui sera le premier Grand Tour de sa carrière. 

Son programme en 2021

Omloop Het Nieuwsblad (27 février), Kuurne-Bruxelles-Kuurne (28 février), Strade Bianche (6 mars), La Flèche Wallonne (21 avril), Liège-Bastogne-Liège (25 avril), Tour d'Espagne (14 août - 5 septembre). 

 

 

Jake Stewart (21 ans) - Groupama-FDJ

Plus jeune d'une année, le Britannique Jake Stewart, qui évoluait jusque là avec la Conti Groupama-FDJ, a été promu en équipe première cette année. Très à l'aise au sprint, il s'est illustré la saison dernière sur le Tour du Limousin, où il a terminé à deux reprises à la deuxième place d'étape, et ce alors que des sprinteurs de la trempe de Jasper Philipsen ou Fernando Gaviria étaient présents. Par ailleurs, il était également passé proche d'une victoire sur le Tour d'Italie U23. Dans l'ombre d'Arnaud Démare, le coureur de 21 ans aura certainement l'occasion de se montrer sur certaines courses à étapes ou dans certaines classiques. 

Son programme partiel

GP La Marseillaise (31 janvier), Etoile de Bessèges (3-7 février)

 

Matteo Jorgenson (21 ans) - Movistar

Seul Américain au sein de l'équipe WorldTour espagnole, le natif de Walnut Creek pourrait bien devenir l'un des hommes forts du peloton, et ce dès la saison prochaine. Après la reprise de la saison 2020, il s'est distingué sur les classiques italiennes en décrochant des résultats intéressants sur le Grand Triptyque Lombard (21e) et surtout sur Milan-San Remo (17e). En 2021, il pourra beaucoup apprendre aux côtés d'Ivan Garcia Cortina, l'une des recrues phares de la structure d'Eusebio Unzué à l'intersaison.

Son programme partiel

Tour de la Provence (11-14 février)

 

Kevin Colleoni (21 ans) - Team BikeExchange

"Il ressemble beaucoup à Vincenzo Nibali, peut être même en plus fort", dit de lui Brent Copeland, son manager général chez Team BikeExchangeKevin Colleoni pourrait donc bien incarner le futur du cyclisme italien sur les courses à étapes, au même titre que Giulio Ciccone (Trek-Segafredo) ou Giovanni Aleotti (BORA-hansgrohe). En 2020, le coureur avait pris la troisième place du Tour d'Italie U23, seulement devancé par Tom Pidcock et Henri Vandenabeele. À son aise dès que la route s'élève, le natif de Ponte San Pietro devrait pouvoir s'illustrer sur certaines courses à étapes mineures avec sa nouvelle équipe australienne. 

Son programme pour 2021 est encore inconnu

 

Andreas Leknessund (21 ans) - Team DSM

Après Thor Hushovd et Edvald Boasson Hagen, Leknessund devrait être dans les toutes prochaines années le prochain grand nom du cyclisme norvégien. Spécialiste du contre-la-montre, il a déjà été champion de Norvège Elites dans cette discipline en 2019 et 2020. Egalement champion d'Europe Espoirs, il est également redoutable sur les courses à étapes, comme l'a montré sa victoire obtenue sur le . Membre d'une équipe tournée vers la formation des jeunes coureurs, il devrait, à l'image d'un Marc Hirschi en 2020, passer un cap très rapidement, au contact de leaders comme Romain Bardet ou Tiesj Benoot

Son programme pour 2021 est encore inconnu

 

Alberto Dainese (22 ans) - Team DSM

Pour sa première année en WorldTour, le sprinteur Alberto Dainese a montré de belles aptitudes dans sa discipline de prédilection. Troisième et cinquième étape sur le Tour de Pologne, il a su tirer son épingle du jeu face à une concurrence particulièrement relevée. Présent sur les classiques flandriennes en toute fin de saison, il ne s'est toutefois pas illustré sur ce terrain. Désormais, il sera le principal sprinteur de sa formation avec Cees Bol, qui a glané plusieurs accessits sur le dernier Tour de France. Le Team DSM étant tourné vers les très jeunes coureurs, Ilan Van Wilder, Thymen Arensman, Marco Brenner ou Mark Donovan seront d'autres jeunes à suivre cette saison au sein de la structure allemande.

Son programme pour 2021 est encore inconnu

 

Olav Kooij (19 ans) - Team Jumbo-Visma

Âgé de 19 ans seulement, il rejoindra l'équipe première néerlandaise à compter du 1er juillet 2021. Présent jusqu'à cette date dans l'équipe de développement, le coureur batave, alors qu'il n'est que Juniors, peut déjà se targuer d'avoir remporté une étape de la Semaine Coppi Bartali la saison dernière. Amené à devenir un sprinteur de premier ordre, il s'est aussi distingué dans sa catégorie en gagnant des courses comme le GP Kranj ou le Orlen Nation Grand Prix. Par ailleurs, il pourra s'inspirer de Mike Teunissen ou Dylan Groenewegen, deux hommes très rapides eux aussi.

Son programme pour 2021 est encore inconnu

 

Harry Sweeny (22 ans) - Lotto-Soudal

La formation managée par John Lelangue a considérablement rajeuni son effectif pour la saison 2021, de nombreux coureurs très prometteurs ayant rejoint l'effectif de la Lotto Soudal. cette dernière a notamment signé un joli coup en s'offrant les services du vainqueur du Tour de Lombardie Espoirs, l'Australien Harry Sweeny. A l'aise sur les profils escarpés, il est également passé proche d'une victoire d'étape sur le Tour du Frioul, seulement battu par Pawel Bernas (Mazowsze Serce Polski) le dernier jour. Dans une équipe tournée vers les courses d'un jour, il aura certainement l'occasion de découvrir les classiques ardennaises ou celles du mois d'octobre. 

Son programme pour 2021 est encore inconnu

 

Quinn Simmons (20 ans) - Trek-Segafredo 

Champion du monde Juniors en 2019 à Harrogate, le coureur américain Quinn Simmons a confirmé ses bonnes dispositions sur les classiques cette saison, notamment en prenant la sixième place de la Bretagne Classic, une course d'un jour WorldTour. Assez complet, il s'est également montré à l'aise sur certaines courses à étapes, comme l'indiquent sa deuxième place derrière Attila Valter (Groupama-FDJ mais à l'époque chez CCC Team) au classement général du Tour de Hongrie ou sa 16e place au Tour de Pologne malgré un plateau relevé. Pour sa deuxième saison WorldTour, le natif de Durango s'alignera sur les classiques italiennes de printemps, avant de prendre part aux classiques flandriennes en soutien de Mads Pedersen et Jasper Stuyven.

Son programme en 2021

Royal Bernard Drôme Classsic et Faun Ardèche Classic (27 et 28 février), Strade Bianche (6 mars), Milan-San Remo (20 mars), E3 Saxo Bank Classic (26 mars), Gand-Wevelgem (28 mars), Tour des Flandres (4 avril). 

 

 

Sylvain Moniquet (23 ans) - Lotto-Soudal

Le Belge Sylvain Moniquet possède un profil intéressant, étant capable à la fois de briller sur les courses à étapes - il a été leader de la Ronde de l'Isard 2020 avant de craquer lors de la dernière étape et de terminer septième du général final -  et sur les classiques vallonnées, comme le prouve sa quatrième place lors du Tour de Lombardie Espoirs. Outre ces deux bons résultats, le Wallon avait également pris part au Tour de Savoie Mont-Blanc qu'il avait achevé au huitième rang à un peu moins de 6 minutes de Pierre Rolland (B&B Hotels). A 23 ans, il pourra progresser significativement en disputant ses premières courses en WorldTour. 

Son programme partiel

Tour de la Provence (11-14 février)

 

Diego Camargo (20 ans) - EF Education - NIPPO

La formation américaine EF Education-NIPPO a décidé d'investir sur l'avenir et elle s'est tournée pour cela vers de jeunes coureurs colombiens. Arrivé en provenance de Colombia Tierra de Atletas-GW BicicletasDiego Camargo pourrait s'inscrire dans la lignée des talents sud-américains de l'équipe, comme l'ont été ou le sont encore Rigoberto Uran, Daniel Martinez (parti chez INEOS Grenadiers) ou encore Sergio Higuita. Grimpeur prometteur, il semble être taillé pour briller dans les courses à étapes. En 2020, il s'est illustré sur son continent en finissant 18e du Tour de San Juan (3e au classement des jeunes) et surtout 11e du Tour Colombia. Dans un autre regiistre, son compatriote Daniel Arroyave sera également à surveiller de très près.

Son programme pour 2021 est encore inconnu

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Waldemar NEY

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Quel coureur va remporter le 104e Tour d'Italie ?



















Partenaires

Publicité
Publicité