Rétro
Rétro - Il y a 8 ans, Tom Boonen s'offrait son 3e Tour des Flandres Photo : Sirotti

Rétro - Il y a 8 ans, Tom Boonen s'offrait son 3e Tour des Flandres

En ces temps difficiles, Cyclism'Actu vous propose de revivre certains événements marquants du cyclisme. Le 1er avril 2012, Tom Boonen remportait pour la troisième fois de sa carrière le Tour des Flandres, égalant ainsi le record codétenu alors par les Belges Achiel Buysse, Eric Leman et Johan Museeuw, ainsi que par l'Italien Fiorenzo Magni. Retour sur ce moment d'histoire du cyclisme.

La victoire de Tom Boonen sur le Tour des Flandres 2012

 

Des années 2010 et 2011 moins prolifiques

Véritable star du cyclisme dans les années 2000, Tom Boonen, au palmarès déjà impressionnant à ce moment de sa carrière – champion du monde en 2005, deux Tours des Flandres, trois Paris-Roubaix, six étapes du Tour de France… - sort de deux saisons un brin décevantes au moment d’aborder l’exercice 2012. Dominé dans les classiques flandriennes par son grand rival Fabian Cancellara en 2010, il est également victime de nombreux problèmes physiques qui l’empêchent d’évoluer à son meilleur niveau.

C’est donc un Tom Boonen revanchard et déterminé qui débute l’année 2012, une année qui s’avérera au final l’une des plus belles de sa carrière. Vainqueur d’une étape sur le Tour de San Luis en janvier, le coureur alors âgé de 31 ans remporte quelques jours plus tard son quatrième Tour du Qatar après s’être imposé sur deux étapes. En grande forme d’entrée de jeu et malgré le fait qu’il passe de nouveau à côté de la victoire sur le Circuit Het Nieuwsblad – deuxième derrière Sep Vanmarcke – le Belge de l’Omega Pharma-Quick Step débarque sur les grandes Classiques du mois de mars avec le plein de confiance.

Et ce sentiment va se traduire dès le GP E3 et Gand-Wevelgem, deux courses qu’il remporte au sprint, respectivement devant Oscar Freire et Peter Sagan. Fin prêt pour le Tour des Flandres, Tom Boonen s’annonce donc comme l’homme à battre au départ de Bruges le 1er avril.

 

Un nouveau tracé proposé aux coureurs

Une arrivée à Audenaarde, la suppression du mythique Mur de Grammont, le triple enchaînement du Vieux Quaremont et du Paterberg dans les 80 derniers kilomètres : les nouveautés sont nombreuses sur le Tour des Flandres 2012. Désireux de redonner un coup de jeune à leur épreuve, les organisateurs du Ronde ont repensé le final dans le but de durcir encore plus la course, ce qui ne déplaît pas aux deux grands favoris de cette 96e édition : le Belge Tom Boonen, vainqueur en 2005 et 2006, et le Suisse Fabian Cancellara, sacré en 2010.

Mais de duel, il n’y en aura point entre ces deux hommes puisque la malchance se met en travers de la route du coureur helvète de la Radioshack-Nissan à 60 kilomètres de l’arrivée. Tombé dans une zone de ravitaillement après avoir roulé sur un bidon, Cancellara, victime d’une triple fracture de la clavicule, dit alors adieu à la fin des classiques flandriennes. Libéré donc de l’imposante stature de son rival suisse, Tom Boonen, dorénavant immense favori de l’épreuve, peut de plus compter sur des coéquipiers dévoués et talentueux, à l’image de Sylvain Chavanel, deuxième en 2011, et de Niki Terpstra, vainqueur d’À Travers La Flandre quelques jours plus tôt.


Boonen-Ballan-Pozzato, le trio vedette du jour

Sous l’impulsion de cet impressionnant duo, une première sélection s’opère à 35 kilomètres de l’arrivée, les trois membres de la formation de Patrick Lefevere étant notamment accompagnés d’Alessandro Ballan, de Juan Antonio Flecha ou de Filippo Pozzato. Si des coureurs parviennent cependant à revenir ensuite de l’arrière, les noms des plus costauds du jour sont désormais connus. Ce n’est donc pas une surprise de voir un trio royal se détacher dans les deux dernières difficultés du jour.

Répondant à l’attaque d’Alessandro Ballan, le vainqueur de l’édition 2007, Filippo Pozzato et Tom Boonen se donnent alors le droit de se disputer la victoire dans les rues d’Audenaarde, les deux coureurs étant bien plus rapides au sprint que le champion du monde 2008. Disposant d’une pointe de vitesse qui n’est plus à démontrer et mis en confiance par ses victoires récentes, Boonen ne laisse aucune chance au vainqueur de Milan-San Remo 2006 et remporte ainsi le troisième Tour des Flandres de sa carrière devant Pozzato et Ballan. Cette victoire lui permet en outre de devenir corecordman du nombre de victoires sur le Ronde avec Achiel BuysseEric Leman, Johan Museeuw et Fiorenzo Magni, les cinq coureurs triples vainqueurs étant ensuite rejoints en 2014 par Fabian Cancellara.

 

Tom Boonen : "Il me fallait attendre mon moment"

"Il n'était pas important pour moi de me montrer dans les monts et d'essayer de lâcher tout le monde au risque de perdre la course", expliquait Tommeke après sa victoire dans des propos rapportés par Vélo 101. "Il me fallait attendre mon moment et compter sur ma pointe de vitesse. Chavanel et Terpstra ont contrôlé la course, c'était géant de les voir là dans le final. Le parcours, lui, était différent. Je ne crois pas que c'était plus difficile qu'avant. Ça a seulement donné lieu à une course différente et je suis heureux d'avoir remporté cette première édition."

 

Classement du Tour des Flandres 2012

1. Tom Boonen (Omega Pharma-Quick Step)
2. Filippo Pozzato (Farnese Vini-Selle Italia)    m.t.
3. Alessandro Ballan (BMC)     +1"
4. Greg Van Avermaet (BMC)     + 38"
5. Peter Sagan (Liquigas-Cannondale)     + 38"
6. Niki Terpstra (Omega Pharma-Quick Step)     + 38"
7. Luca Paolini (Katusha)     + 38"
8. Thomas Voeckler (Europcar)     + 38"
9. Matti Breschel  (Rabobank)     + 38"
10. Sylvain Chavanel (Omega Pharma-Quick Step)     + 38"

 

Paris-Roubaix une semaine plus tard, puis le crépuscule…

Peut-être dans la forme de sa vie en ce début de saison 2012, Tom Boonen remportera une semaine plus tard un quatrième Paris-Roubaix, égalant là aussi le record du nombre de victoires. Difficilement imaginable à ce moment-là tant il apparaît dominateur, ce succès sur l’Enfer du Nord sera pourtant le dernier du Belge sur un Monument. Moins fort physiquement et souvent parasité par des problèmes de santé lors des années suivantes, il est petit à petit dépassé par la nouvelle génération. Passé tout près d’une cinquième victoire sur Paris-Roubaix en 2016 – deuxième derrière l’improbable Mathew Hayman – il prendra sa retraite un an plus tard sur le vélodrome roubaisien après seize saisons riches de 121 succès.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Nicolas GAUTHIER

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

publicité

L'actu en vidéo par Cyclism'Actu



News

Transferts

publicité

Sondage

Si Chris Froome quitte la Team Ineos, dans quelle équipe il pourrait aller ?



















publicité

Partenaires