Piste - Gros, Lavreysen: les résultats à Majorque de la Champions League

Par Arthur De SMEDT le 13/11/2022 à 08:25

Photo : @UCITCL

La deuxième édition de l'UCI Track Champions League débutait ce samedi soir avec la première manche disputée dans le vélodrome de Majorque - avant Berlin le 19 novembre, Saint-Quentin-en-Yvelines le 26 novembre, et enfin Londres le 2 et le 3 décembre. Sélectionnés de par leurs résultats obtenus aux Championnats du monde 2021 et 2022, lors de la première Ligue des Champions et tout au long de la saison 2022, 72 pistards et pistardes se sont livrés une lutte acharnée dans deux disciplines différentes : le sprint (vitesse individuelle + keirin) et l'endurance (élimination + scratch). Avec 20 points pour le vainqueur d’une course - jusqu’à 1 point pour le 15e -, il est possible d’ajouter 40 unités lors de chaque étape. Le leader de chaque classement est porteur d’un maillot distinctif, et donc célébré s'il le brandit à Londres le 3 décembre. Tous les résultats et les premiers enseignements de cette première soirée de gala sont à suivre ci-dessous !

Vidéo - Mathilde Gros avant de disputer l'UCI Track Champions League

 

Gros s'impose en vitesse... Lavreysen et Braspennincx leaders du général du sprint

Même si la soirée a été mitigée côté Français, il faut avant tout retenir la magnifique victoire de Mathilde Gros en vitesse individuelle, pour sa première compétition dans la peau de championne du monde. La pistarde de 23 ans offre à la France son premier succès dans la courte histoire de cette Ligue des Champions. A côté de ce beau succès, pas grand chose à se mettre sous la dent pour les Bleus, puisque tous - HelalDerache, Kouamé et même Gros en keirin - ont été éliminés dès les séries.

Harrie Lavreysen (1er en keirin/2e en vitesse, 37 pts) et Matthew Richardson (3e/1er, 35 pts) ont dominé les épreuves masculines de sprint et prennent le large au général. Stefan Botticher (2e/4e, 30 pts) est le seul à les suivre de près. Tom Derache (9pts) et Rayan Helal (4 pts) sont respectivement 13e et 17e. Chez les Femmes, c'est beaucoup plus serré et homogène. La régularité de Shane Braspennincx (4e/4e, 26 pts) lui permet de prendre les commandes, devant Olena Starikova (7e/3e, 24 pts). Martha Bayona (1ère/14e, 22 pts) et Lea Sophie Friedrich (3e/9e, 22 pts) se partagent la 3e place. Mathilde Gros (20 pts) paye cher son zéro pointé en keirin et est 6e. Marie-Divine Kouamé (10 pts) est 14e.

 

Stewart et Valente en tête de l'endurance, les tenants du titre en difficulté

En endurance, la tenante du titre Katie Archibald semblait bien partie pour poursuivre sa domination après sa victoire en scratch. Mais une terrible 18e place en élimination lui coûte la place de leader du général après cette première manche. Une place qui revient à Jennifer Valente (3e scratch/2e élimination, 32 pts), suivie par quatre coureuses à 24 points, avec la vainqueure de l'élimination Anita Stenberg, Lily Williams, Sarah van Dam et Tania Barbero. Côté hommes, Mark Stewart (1er/3e, 35 pts) effectue le meilleur départ. Il devance Mathias Guillemette (6e/1er, 30 pts) et Sebastian Mora (2e/5e, 28 pts). Le tenant du titre Gavin Hoover (15e/2e, 18 pts) est en retrait.

 

Mark Stewart remporte le scratch hommes, Mora 2e, Scartezzini 3e

La première finale de la soirée concerne l'épreuve de scratch masculine. 18 concurrents - avec aucun français en l'absence de Benjamin Thomas -, seulement 20 tours et 5 kilomètres pour les départager, le premier à franchir la ligne d'arrivée remportant l'épreuve et les 20 points qui vont avec. Sur une distance si courte, les attaques pleuvent, et Sebastian Mora se montre notamment très actif à domicile. Mais l'Espagnol  est finalement crucifié tout proche de l'arrivée par un impressionnant Mark Stewart. Le Britannique remporte le scratch devant Mora et l'Italien Michele Scartezzini.

 

Harrie Lavreysen domine le Keirin devant Botticher et Richardson, les Bleus out en série

C'est ensuite au tour de la finale du Keirin Hommes d'être disputée. Après les trois séries de six coureurs - avec les deux premiers directement qualifiés pour la finale - on y retrouve sans surprise le Néerlandais Harrie Lavreysen, accompagné par l'Israélien Yakovlev, les deux Australiens Matthew Richardson et Thomas Cornish, l'Allemand Stefan Botticher et le Colombien Santiago Morales Ramirez. A noter l'élimination de l'autre grand favori de l'épreuve, Jeffrey Hoogland, et des deux Français Rayan Helal et Tom Derache. En finale, le champion du monde Lavreysen s'impose et prend sa revanche sur Botticher, qui l'avait devancé dans cette épreuve à Majorque l'an passé. Richardson complète le podium final. Lavreysen prend donc déjà les commandes du général du sprint.

 

Katie Archibald déjà en tête de l'endurance avec sa victoire sur le scratch

On entame ensuite l'endurance féminine avec le scratch. Vainqueur du général de l'endurance l'an dernier, Katie Archibald fait figure de grande favorite. Contrairement aux hommes, la course est beaucoup plus prudente avec peu d'attaques. Le peloton reste groupé jusqu'au bout et on assiste donc à un dernier tour très tendu et à un sprint "massif". Katie Archibald lance la première de loin, résiste et s'impose finalement sans trembler ! La Britannique empoche les 20 points et passe déjà en tête du général de l'endurance. Elle devance l'Espagnole Tania Barbero et l'Américaine Jennifer Valente. Déception pour les Italiennes, avec la 5e place seulement de Rachele Barbieri.

 

Mathilde Gros assume et remporte la vitesse individuelle !

La vitesse individuelle féminine était très attendue côté tricolore avec l'entrée en lice de la championne du monde Mathilde Gros, qui arbore pour la première fois son maillot arc-en-ciel en compétition. Et on peut dire que la Française de 23 ans a fait honneur à sa nouvelle tunique et à son statut de favorite en maîtrisant parfaitement sa série, la demi-finale puis la finale. Vainqueur à chaque reprise, elle a dominé facilement en finale la surprise néerlandaise Hetty Van de Wouw, pourtant repêchée après les séries. Gros devient ainsi la première Française à remporter une épreuve en Ligue des Champions ! On notera les éliminations dès les séries de l'une des principales favorite de l'épreuve, l'Allemande Lea Sophie Friedrich, ainsi que de la Française Marie-Divine Kouamé.

 

Mathias Guillemette remporte l'élimination, Stewart 3e et en tête du général de l'endurance

La première course par élimination de la soirée est masculine, la deuxième épreuve d'endurance après la victoire de Mark Stewart sur le scratch un peu plus tôt. Le jeune Canadien Dylan Bibic, champion du monde de scratch, est éliminé très tôt et finit 16e. Les favoris passent tous sans encombres les premiers tours. Le premier à craquer est l'Italien Michele Scartezzini, 3e du scratch et qui sort en 9e position. C'est ensuite le Suisse Claudio Imhof qui est éliminé à la 7e place. Deuxième du scratch, l'Espagnol Sebastian Mora finit 5e. Stewart ne signera pas le doublé mais signe malgré tout une belle 3e place qui lui assure d'être leader de l'endurance, avec 35 points. La lutte finale met aux prises le vainqueur de l'endurance en Ligue des Champions 2021, l'Américain Gavin Hoover, et le tout jeune Canadien Mathias Guillemette - 20 ans. C'est finalement ce dernier qui s'impose facilement dans le dernier tour, Hoover n'en pouvant plus. 

 

L'élimination pour Anita Stenberg, Valente 3e et leader du général de l'endurance

L'élimination féminine débute ensuite avec une énorme sensation dès le départ, puisque que la vainqueur du scratch Katie Archibald se laisse surprendre par le retour de la Suisesse Andres et se fait sortir dès le premier tour ! La course suit son cours, et c'est ensuite l'Italienne Rachele Barbieri qui sort prématurément en 11e place. Laura Kenny saute elle en 8e position. Le trio final est composé de la Norvégienne Anita Stenberg et des deux Américaines Jennifer Valente et Lily Williams. Cette dernière craque la première et finit 3e. Stenberg joue bien le coup en restant dans la roue de Valente et l'aligne dans la dernière ligne droite. 3e du scratch, Valente peut se consoler avec la tête du général de l'endurance, avec 32 points.

 

Bayona victorieuse du Keirin, Mitchell 2e, Friedrich 3e, Gros et Kouamé sorties en série

On passe ensuite au Keirin Femmes, et la déception française dès les séries avec les éliminations de Mathilde Gros et Maris-Divine Kouamé, présentes dans la même série de 6 coureuses. La finale oppose donc la Néerlandaise Shanne Braspennickx, l'Allemande et championn du monde Lea Sophie Friedrich, la Colombienne Martha Bayona, l'Espagnole Helena Casas Roigué, la Canadienne Kelsey Mitchell et la Britannique Sophie Capewell. En spécialiste du Keirin, Martha Bayona gère parfaitement sa finale en suivant l'accélaration de Lea Sophie Friedrich à 2 tours de l'arrivée, puis en résistant au retour de Kelsey Mitchell, qui finit 2e. 

 

Richardson détrone Lavreysen en vitesse individuelle, Lavreysen leader du général du sprint

La vitesse individuelle masculine constituait le clou du spectacle de cette première manche à Majorque. Le duel final est sans surprise et oppose les deux favoris, le Néerlandais Harrie Lavreysen et l'Australien Matthew Richardson. Une affiche de rêve puisque c'est tout simplement le remake de la finale des récents Mondiaux de Saint-Quentin-en-Yvelines entre le champion du monde et son dauphin. Après avoir joué avec le champion du monde durant les deux premiers tours, Richardson finit par déborder assez nettement le Batave et prend une magnifique revanche sur leur duel des Mondiaux. Premier du Keirin et deuxième du de la vitesse, Lavreysen prend tout de même les devants au général du sprint, avec 37 points contre 35 à Richardson.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

A LIRE AUSSI

PISTE

Laura Kenny, la championne olympique, a annoncé prendre sa retraite

PISTE

Une championne olympique arrête sa carrière avec effet immédiat

PISTE

Sir Chris Hoy souffre d'un cancer : "Je suis positif et optimiste"

L'info en continu

19/04 Média Vos vidéos sont sur Dailymotion Cyclism'Actu, abonnez-vous ! 19/04 Tour de Suisse Parcours, profils de la 87e édition... la fête aux grimpeurs 19/04 Tour des Alpes Romain Bardet : "Une première pierre posée pour le Giro" 19/04 Liège-Bastogne-Liège INEOS Grenadiers avec Bernal et Pidcock sur La Doyenne 19/04 Flèche Wallonne Mattias Skjelmose : "J'avais froid jusqu'au coeur..." 19/04 ITW Alexis Vuillermoz : "Je ne veux plus partir de chez moi 300 jours..." 19/04 Agenda Liège-Bastogne-Liège, Tour de Turquie... le programme du weekend 19/04 4 Jours de Dunkerque Parcours et équipes de la 68e des 4 Jours de Dunkerque 19/04 Liège-Bastogne-Liège Pogacar : "Liège, ce n'est pas les Strade ou Roubaix" 19/04 Média Cyclism'Actu sans pub, sans pop-up... 9,99 euros et ce pour 1 an 19/04 Route Cofidis a prolongé son engagement dans le cyclisme jusqu'en 2028 19/04 Liège-Bastogne-Liège Mathieu van der Poel : "Convaincu que je peux gagner" 19/04 Tour de Romandie Rudy Molard de retour : "Je sors enfin la tête de l'eau" 19/04 Cyclo-Cross Le calendrier de la Coupe du monde 2024-2025 dévoilé 19/04 Transfert Jean-René Bernaudeau : "On discute avec Julian Alaphilippe" 19/04 Tour de Romandie Groupama-FDJ avec ses 2 leaders français... et Rudy Molard 19/04 Liège-Bastogne-Liège La Visma | Lease a Bike autour de Tiesj Benoot 19/04 Tour des Alpes Aurélien Paret-Peintre : "Vraiment une semaine réussie" 19/04 Liège-Bastogne-Liège Gerben Kuypers monte en WorldTour pour La Doyenne 19/04 Transfert Jan Tratnik chez BORA-hansgrohe dès 2025... ça semble acté !
fleche bas fleche haut
Publicité TMZ

Nos Partenaires

Publicité RM
pub STOP PUBpub Velo-Identity
Publicité AMS

Sondage

Mathieu van der Poel vainqueur de Liège-Bastogne-Liège 2024, vous y croyez ?







Publicité
Publicité
-
-