Mondiaux - Julian Alaphilippe en arc-en-ciel pour la 2e fois de suite !
Mondiaux
Photo : @Sirotti

Mondiaux - Julian Alaphilippe en arc-en-ciel pour la 2e fois de suite !

Au terme d'un course légendaire dans la Flandre belge, Julian Alaphilippe a conservé son titre de champion du monde ! Souvent à l'attaque dans les 50 derniers kilomètres, le Français a réussi à s'extirper du groupe des leaders à 18 kilomètres de l'arrivée, puis il a résisté jusqu'au bout pour s'imposer en solitaire. Derrière, Dylan van Baarle (Pays-Bas) a réglé au sprint un groupe de quatre coureurs pour prendre la médaille d'argent devant Michael Valgren (Danemark), médaillé de bronze, Jasper Stuyven (Belgique) et Neilson Powless (Etats-Unis). Mathieu van der Poel (Pays-Bas) a fini 8e juste devant Florian Sénéchal (France), tandis que le grand favori du jour, Wout Van Aert (Belgique), a terminé 11e.

Vidéo - Le numéro incroyable de Julian Alaphilippe en Belgique !

 

Pensiez-vous que Julian Alaphilippe pouvait le faire ?

  •  
  •  
  •     

 

 

Cosnefroy, Evenepoel et Cort Nielsen mettent le feu aux poudres

Comme prévu, une échappée composée de coureurs de petites nations prend le large en début de course, sans évidement mettre en danger les grosses équipes. À 185 km de l'arrivée, alors que le peloton évolue à un rythme modéré, trois coureurs considérés comme des outsiders sont victimes d'une chute : les Italiens Matteo Trentin et Davide Ballerini et le Danois Mads Pedersen. Si Trentin et Pedersen repartent, Ballerini semble vraiment souffrir, mais il remonte lui aussi sur son vélo. Peu de temps après, les Français décident de durcir la course, d'abord avec Anthony Turgis, puis avec Benoît Cosnefroy, qui attaque dans une bosse. Il est pris en chasse par Remco Evenepoel (Belgique) et Magnus Cort Nielsen (Danemark), et les trois hommes s'échappent ! Logiquement, le peloton ne veut pas laisser filer ces trois hommes très forts et ça réagit. Une dizaine de coureurs sortent et font la jonction avec le trio, dont Arnaud Démare (France), Kasper Asgreen (Danemark), Primoz Roglic (Slovénie), Brandon McNulty (USA), Marcus Hoelgaard (Norvège), Stefan Bissegger (Suisse) et Ben Swift (Grande-Bretagne), mais pas d'Italiens, qui sont déjà obligés faire rouler Trentin et Ballerini.

 

Le Belgique maintient l'ordre

L'entente n'est pas très bonne dans le groupe Evenepoel, même si ce dernier fait beaucoup d'efforts pour maintenir l'écart avec le peloton, mais la jonction a finalement lieu après une longue chasse. L'échappée matinale est également rattrapée, et on repart donc à zéro alors qu'il reste 130 kilomètres à parcourir. En tout cas, ces mouvements de course auront certainement laissé des traces, et les coureurs ressentent d'ailleurs le besoin de souffler. Le rythme s'accélère à nouveau ensuite, on assiste d'ailleurs à de nouvelles chutes - John Degenkolb (Allemagne) et Asgreen se retrouvent à terre) - et à de nouvelles attaques, mais l'équipe de Belgique veille au grain et maintient l'ordre. Les coéquipiers de Wout Van Aert impriment un tempo élevé et la sélection se fait par l'arrière, mais aucune attaque n'est à signaler alors qu'on entre dans les 100 derniers kilomètres.

 

Une course toujours aussi animée

Nils Politt (Allemagne) attaque ensuite et un groupe d'une dizaine de coureurs sort, avec une nouvelle fois Evenepoel mais aussi Valentin Madouas (France), Andrea Bagioli (Italie), Ivan Garcia Cortina (Espagne) ou encore Dylan van Baarle (Pays-Bas). Ces hommes prennent une trentaine de secondes d'avance, ce qui oblige les nations qui ne sont pas présentes à l'avant à rouler, dont les Britanniques. À 67 kilomètres de l'arrivée, l'écart est toujours de 30'', mais ça bouge de partout dans une côte pavée. devant, 5 coureurs se détachent : Bagioli, Evenepoel, Madouas, Van Baarle et Neilson Powless (USA), tandis que derrière, Michal Kwiatkowski (Pologne) imprime un rythme d'enfer en tête de peloton, avec Van Aert et Alaphilippe dans sa roue. Le Polonais insiste et arrive même à sortir seul avant d'être repris rapidement. Ce qu'il reste du peloton temporise alors, laissant les 5 hommes de tête reprendre un peu de champs.

 

Julian Alaphilippe sur le toit du monde

Julian Alaphilippe accélère dans une bosse et emmène avec lui une dizaine d'hommes forts qui reviennent sur le groupe de tête. Devant, on retrouve donc Bagioli, Politt, Evenepoel, Madouas, Van Baarle, Powless, Alaphilippe, Van Aert, Van der Poel, Stuyven, Sénéchal, Valgren, Colbrelli, Nizzolo, Pidcock, Hoelgaard et Stybar. Après un temps de flottement, Alaphilippe remet le feu aux poudres an attaquant plusieurs fois, et le Français parvient à sortir seul à 18 kilomètres du but ! Derrière, tout le monde est à la limite, et le Français creuse l'écart. Un groupe de quatre coureurs sort en chasse avec Valgren, Powless, Stuyven et Van Baarle, piégeant ainsi les Italiens mais aussi Van Aert et Van der Poel, qui sont battus ! Devant, Alaphilippe ne se pose pas de questions et creuse irrémédiablement l'écart puisqu'il compte 30'' d'avance sur le groupe Valgren à 6 kilomètres de l'arrivée et 1' sur le groupe Van Aert-Van der Poel. Alaphilippe ne faiblit pas dans le final et s'impose en solitaire, remportant ainsi son deuxième titre consécutif. Derrière Van Baarle prend la 2e place au sprint devant Valgren, Stuyven et Powless.

Classement général

1FRAALAPHILIPPE JulianDeceuninck-Quick Step5h56'34''
2NEDVAN BAARLE DylanINEOS Grenadiers+ 32''
3DANVALGREN MichaelEF Education-Nippom.t.
4BELSTUYVEN JasperTrek-Segafredom.t.
5USAPOWLESS NeilsonEF Education-Nippom.t.
6GBRPIDCOCK ThomasINEOS Grenadiers+ 49''
7CZESTYBAR ZdenekDeceuninck-Quick Step+ 1'06''
8NEDVAN DER POEL MathieuAlpecin-Fenix+ 1'18''
9FRASENECHAL FlorianDeceuninck-Quick Stepm.t.
10ITACOLBRELLI Sonny Bahrain Victoriousm.t.
Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par François BONNEFOY

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité


News

20:15 Tour de la Guadeloupe La 6e étape pour Thomas Bonnet, Bennett assure 19:52 Route Tiffany Cromwell prolonge de 2 ans chez Canyon SRAM Racing 19:28 Transfert Nibali, Sagan, Gallopin, Lopez... le récap des transferts ! 19:07 Divers "La société du peloton", deuxième livre de Guillaume Martin 18:44 Transfert Trois nouvelles recrues pour le Team U Nantes Atlantique 18:21 Tour d'Italie Le Grand Départ du Giro présenté ce mercredi 3 novembre 18:20 Chronique Mangeas : "Alaphilippe et Pinot, deux moments forts en 2021" 17:58 Cyclo-cross - Europe Alvarado, Brand... les sélections néerlandaises 17:35 Transfert Le Norvégien August Jensen signe au sein de la Rally Cycling 17:12 Route Pellizotti : "Si vous enlevez Pogacar d'UAE Team Emirates..." 17:00 Cyclo Le GT 20 en Corse, la grande traversée à vélo de la Corse ! 16:49 Route Zeeman : "Renforcer le socle autour de Van Aert était important" 16:40 Route Alejandro Valverde arrêtera dans un an : "Mon heure est venue" 16:26 Route Harry Sweeny : "J'ai l'impression d'être un peu polyvalent" 16:03 Route Ian Garrison : "J'ai beaucoup appris chez Deceuninck..." 15:52 Route Geraint Thomas : "La pire négociation que j'ai eue à faire..." 15:40 Transfert (F) Lizzie Holden va retourner chez Drops-Le Col en 2022 15:17 Route Bernal, Ganna... ils seront présents au 1er critérium du Giro ! 15:05 Le Mag Rossetto : "En 2022, j'espère qu'on reverra le vrai Rossetto" 14:54 Route Coquard estime qu'il lui "reste 5 à 7 années en tant que pro"
Publicité

Sondage

Le parcours du Tour de France 2022, il est parfait pour qui ?



















Partenaires

Publicité
Publicité