Interview - Marc Madiot : «Je suis serein, tranquille et motivé !»
Interview
Photo : @GroupamaFDJ

Interview - Marc Madiot : «Je suis serein, tranquille et motivé !»

Premier homme de la Groupama-FDJ à prendre la parole ce mardi lors de la présentation officielle de la WorldTeam française, Marc Madiot a révélé les programmes de ses principaux coureurs, et notamment au niveau des Grands Tours. Concentré sur le Tour de France l'an dernier, Arnaud Démare va retourner sur le Tour d'Italie en mai prochain, un an et demi après avoir remporté quatre étapes et le maillot cyclamen. Il sera accompagné d'Attila Valter, qui sera le leader pour le classement général. Quelques semaines plus tard, sur les routes du Tour de France, ce sont Thibaut Pinot et David Gaudu qui emmèneront la Groupama-FDJ, l'objectif fixé par leur manager général étant le podium. Outre les deux grimpeurs, Michael Storer, Valentin Madouas et Stefan Küng disputeront également la Grande Boucle.

Vidéo - Marc Madiot : "On vise le podium sur ce Tour de France 2022"

 

"On veut s'appuyer sur le collectif de l'équipe"

"Comment Thibaut et David vont se partager le leadership sur le Tour ? Il y a six mois de saison avant d'arriver sur le Tour, donc il va y avoir une évolution de la condition physique des uns et des autres par rapport à l'échéance du mois de juillet. Et quand on regarde le découpage du Tour de France, on sait qu'on a trois ou quatre journées extrêmement périlleuses au départ du Tour de France. Donc on y va avec plusieurs cartouches, et le niveau physique de nos coureurs va être pris en compte, mais également les circonstances de course qui auront inévitablement une influence sur le comportement qu'on aura sur l'ensemble du Tour de France", a déclaré Marc Madiot lors d'une conférence de presse virtuelle. 

"L'objectif est collectif à travers le podium sur le Tour, mais qui sera le principal leader ? Aujourd'hui, je suis incapable de vous répondre, et peu de gens peuvent le dire dans n'importe quelle équipe, à part celles qui n'ont qu'un seul leader. Nous, on veut s'appuyer fortement sur le collectif de l'équipe pour nous mettre en situation d'une course de mouvement au bout d'une petite semaine de course qui pourrait éventuellement tourner à notre avantage à un moment ou à un autre. C'est un peu ça l'idée. Mais pour l'heure, dire que le leader est plus Gaudu, Pinot ou Storer... Je vous raconterais des balivernes si je vous répondais maintenant", a-t-il ajouté.

 

"À priori, Storer est en-dessous de Gaudu et Pinot, mais..."

Dans ces propos, Marc Madiot n'hésite donc pas à placer Michael Storer comme un potentiel leader, même si l'Australien a moins de références que les deux Français. "On verra en fonction du déroulé de la course, mais vu ce qu'il a démontré en montagne, notamment sur la dernière Vuelta (deux victoires d'étapes et meilleur grimpeur, ndlr), ça doit être pris en considération. À priori, il est un ton en-dessous de David et Thibaut, mais encore une fois, regardez le classement de l'année dernière. D'accord, Pogacar gagne le Tour, mais ceux qui sont derrière lui, six mois avant, quasiment personne n'aurait parié sur eux pour finir dans le top 5", a conclu Madiot.

 

"J'attends que David Gaudu reste sur le tempo de l'année dernière"

Marc Madiot a ensuite parlé de David Gaudu, qui a connu sa meilleure saison en 2021. Le patron de la Groupama-FDJ attend toujours autant de son coureur. "J'attends que David reste sur le tempo de l'année dernière. Il a été extrêmement constant au plus haut niveau avec les meilleurs sur plusieurs types de courses, que ce soit sur les JO, sur Liège-Bastogne-Liège, le Tour du Pays basque, le Tour de France... Il a été au plus haut niveau de manière régulière. Donc j'attends la même chose cette année, avec comme il l'a dit lui-même, transformer les top 10 en top 5, les top 5 en podiums et les podiums en victoires; Il est sur une progression linéaire, psychologiquement il a franchi des étapes en deveant un vrai leader et c'est de bon augure pour la saison qui arrive pour lui comme pour ses coéquipiers", a expliqué Madiot, avant de parler de Thibaut Pinot. "Thibaut Pinot est un garçon qui aime gagner. Pour lui, prendre le départ d'une course sans ambition, c'est difficile. Donc quand il dit qu'il a envie de gagner tout au long de l'année, ce n'est pas anodin."

 

"On a sans doute loupé une marche dans la mise en route de 2021"

Madiot est ensuite revenu sur les raisons qui, selon lui, ont fait que la Groupama-FDJ n'a pas connu autant de succès qu'espéré l'an passé. "Compte tenu des circonstances entre 2020 et 2021, on a sans doute loupé une marche dans la mise en route de 2021. Autant on avait très bien géré la période de confinement avant la reprise de la saison 2020, autant je pense qu'on a eu des difficultés de rédupération et de gestion mentale et physique entre 2020 et 2021. Ce qui fait la différence entre une place d'honneur et une victoire se situe souvent dans le détail, et ce détail, on l'a traîné un peu toute la saison. Donc on n'a pas refait la même erreur, on a profité du calendrier qui a retrouvé une certaine normalité et ça nous a fait un bien énorme. Aujourd'hui, je suis serein, tranquille, concentré et motivé sur ce qui va arriver maintenant car je sais qu'on a mis en place les bonnes bases d'une bonne saison. Chez nos coureurs aussi, on sent une sérénité et une envie d'en découdre qui est bien présente. C'est quelque chose de très important", a assuré Madiot.

 

"Très heureux que Démare soit déçu de ne pas aller sur le Tour"

Enfin, Marc Madiot a conclu en évoquant Arnaud Démare, qui ne disputera pas le Tour de France et sera aligné sur le Giro"Je suis très heureux du fait qu'il soit déçu de ne pas aller sur le Tour de France. Les coureurs ont toujours envie de participer aux plus grands événements et c'est une excellente nouvelle qu'Arnaud dise qu'il est déçu. Mais je le rassure, à un moment ou à un autre, il y reviendra. Après, quand on regarde un peu plus directement les parcours du Giro et du Tour, on s'aperçoit qu'il y a moins de moments pour les sprinteurs sur le Tour. De plus, on a une revanche personnelle par rapport au Tour de France, et celui de 2022 sera déterminant en montagne. Donc on a fait des choix purement sportifs de l'instant, et on sait aussi que sur le Giro il peut y avoir beaucoup de sprints. Pour Arnaud, l'objectif c'est de gagner beaucoup, comme il l'a toujours fait, mais aussi de gagner des grands trucs, à savoir des étapes sur un Grand Tour, un Milan-San Remo ou un championnat de France par exemple. Donc la répartition des uns et des autres est assez logique."

"On prend aussi en compte les championnats du monde en Australie, même si avec la situation sanitaire, on est sûr de rien. Vu le parcours qui semble proposé, ça peut être très intéressant pour Arnaud Démare. Donc ce qui peut paraître une petite déception de ne pas être sur le Tour peut vite se retrouver en avantage s'il fait un bon Giro puis une bonne Vuelta en guise de préparation pour les mondiaux en Australie. Donc il y aura des opportunités pour tout le monde. Et même si le Tour de France est un objectif majeur, la vie ne s'arrête pas au Tour de France", a conclu Madiot.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Nicolas GAUTHIER

logo Unibet
logo Unibet
Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité


News

Transferts

TRANSFERTS
2021 - 2022
Publicité

Sondage

Quel coureur va gagner son premier Grand Tour ?



















Partenaires

Publicité
Publicité