Dopage
Dopage - Jim Ratcliffe : «S'il y a dopage, on quitte le vélo» Photo : Team Ineos

Dopage - Jim Ratcliffe : «S'il y a dopage, on quitte le vélo»

Le décès de Raymond Poulidor a quelque peu eclipsé l'une des principales affaires de cette période de pause en cyclisme sur route : le passage aux aveux du Dr Richard Freeman. L'ancien médecin de l'équipe Sky (devenue Ineos) a bel et bien commandé les patches de testostérone qui lui avaient été livrés en mai 2011, mais pour un membre du staff Shane Sutton selon ses dires. Après plusieurs rebondissements, notamment des accusations de mensonges à volo, Jim Ratcliffe, propriétaire de l'équipe britannique a tenu à remettre les points sur les i quand à son engagement, dans un entretien au Times.

Vidéo - Dave Brailsford sur le parcours du Tour de France 2020


"L'histoire ne m'intéresse pas, seulement notre temps et notre avenir"

Lors de son arrivée en mai dernier, la première fortune d'outre-Manche avait déjà averti : "Le jour où cela [le dopage] rentre dans notre monde, nous le quitterons". Conscient de l'image déplorable subie par l'équipe après le contrôle anormal de Chris Froome en 2018, le milliardaire ne souhaitait prendre aucun risque concernant sa propre image.

Et cette affaire du "colis suspect", qui traîne comme un boulet sur Dave Brailsford depuis 2011 semble peser de plus en plus lourd. Là encore Ratcliffe a averti le manager principal : "Dave devra faire face de ce côté-là. L’histoire ne m’intéresse pas, seulement notre temps et notre avenir. S'il y a des problèmes pour Dave, il devra s'en occuper. Il ne se passe rien dans notre équipe."

 

"Il ne se passe rien dans notre équipe"

Cette dernière déclaration du boss de la pétrochimie veut résonner comme une assurance selon laquelle lui et son groupe ont vérifié et revérifié sous toutes les coutures la transparence de l'écurie vainqueure des 5 derniers Tour de France : "On a vérifié toutes les procédures, les antécédents des médecins. Quand vous achetez une équipe cycliste, il n'y a pas beaucoup de formalités juridiques mais nous avons pris beaucoup de temps pour faire preuve d'une raisonnable diligence. Ces vérifications ont été faites par des avocats externes qui ont passé au peigne fin les procédures, les tests. Nous avons fait cela avec le maximum de sérieux. Au moment du rachat, les règles et les procédures en place au sein du Team Sky étaient les plus sophistiquées et les plus rigoureuses mises en place dans le cyclisme."

Ceci afin de se dédouaner de toute responsabilité en cas de pépin associé à cette affaire d'un médecin qui a quitté l'équipe avant l'arrivée du nouveau sponsor le 1er mai dernier. Ratcliffe a une dernière fois averti : "Si notre avocat en chef me dit un jour qu'il a un problème avec l'équipe, ça sera terminé pour nous. Le jour où le doute concernant le dopage entre dans notre monde, alors nous quitterons immédiatement le cyclisme."

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Jean LEBRETON

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Qui sera champion du monde sur route dimanche ?



















Publicité

Partenaires

Publicité