Bilan 2019
Bilan 2019 - AG2R La Mondiale, nécessaire remise en question Photo : Sirotti

Bilan 2019 - AG2R La Mondiale, nécessaire remise en question

Un leader, Romain Bardet, qui passe à côté de ses gros objectifs de la saison. Le jeune qui monte, Pierre Latour, à l'infirmerie dès le mois de février. Des valeurs sûres, Alexis Vuillermoz et Tony Gallopin, poursuivies par la malchance tout au long de la saison. Voici le triste bilan de la plupart des cadors de la formation AG2R La Mondiale en 2019. Avec 14 victoires dont 2 en WorldTour, tout n'est bien sûr pas à jeter pour l'équipe de Vincent Lavenu, le manager général pouvant se satisfaire d'avoir vu Oliver Naesen aux avant-postes dans les classiques et Nans Peters et Benoît Cosnefroy révéler de très belles qualités.

Vincent Lavenu sur le parcours du Tour de France 2020

 

Romain Bardet, l'envie d'un nouveau défi

Il incarnait depuis 2014 l'un des fers de lance de la France en matière de lutte pour le général des Grands Tours. Deux fois sur le podium en 2016 et 2017, l'Auvergnat semble marquer cruellement le pas depuis deux ans : 6ème en 2018, il est cette année sorti du top 10 (15ème) ce qui lui a au moins permis de s'octroyer de belles échappées afin de conquérir le maillot à pois. Mais c'est un bien triste bilan pour un coureur qui en 2017, lâchait Froome et Aru pour gagner en force à Peyragudes.

Depuis, la concurrence venue de Colombie, de Slovénie et d'autres nouvelles nations et équipes a mis l'homme de Brioude au second plan, notamment dépassé par un Thibaut Pinot survolté en juillet. Mais à bientôt 30 ans, Bardet n'en a pas terminé, loin de là. Conscient qu'une remise en question était nécessaire, il a pris la décision pour 2020 de s'aligner sur le Tour d'Italie, une première dans sa carrière. Tout cela avant une éventuelle participation aux JO ? Affaire à suivre.

 

Oliver Naesen, confirmation d'un talent flamand

La saison d'AG2R la Mondiale avait plutôt bien débuté, dans le sillage d'un Oliver Naesen ultra-présent dans les classiques du premier semestre. A la clé, le Belge est allé chercher de nombreuses belles places sur des courses majeures : 2ème à Milan-San Remo, 3ème sur Gand-Wevelgem, 7ème au Tour des Flandres et 13ème sur Paris-Roubaix. Révélé comme un vrai coureur de classiques, Naesen a été probablement le coureur le plus régulier de sa formation, en témoignent sa 3ème place sur Paris-Tours en octobre et sa victoire d'étape au Binck Bank Tour en août.

 

Nans Peters, Pierre Latour, Benoît Cosnefroy, la relève en route

Mis à part Naesen, l'année 2019 d'AG2R a été marquée par les performances certes isolés, mais non moins remarquables de ces jeunes coureurs. Nans Peters d'abord. Pour sa deuxième participation à un Grand Tour, le Grenoblois est allé chercher une victoire en costaud sur la 17ème étape du Giro. Tout cela avant de finir 9ème de la Route d'Occitanie trois semaines plus tard. Après la Vuelta et le Giro, l'objectif 2020 du jeune baroudeur sera le Tour de France avec probablement une victoire d'étape dans le viseur.

Benoît Cosnefroy quant à lui a enchaîné les victoires en 2019, confirmant son énorme talent : Paris-Camembert, GP de Plumelec, Polynormande et général du Tour du Limousin, voilà ses principax succès. Si ces victoires ont toutes été acquises sur le sol français, le Normand pourra se targuer d'avoir plus que mouillé le maillot sur des courses de niveau mondial. Sur le GP de Montréal, il a été à la lutte avec Julian Alaphilippe pour la victoire, qui ne s'est jouée qu'à un kilomètre près. Cette combativité lui a donné comme récompense une prestigieuse sélection pour les Mondiaux dans le Yorkshire, qu'il est parvenu à terminer après un énorme boulot dans des conditions terribles. Pour 2020, le natif de Cherbourg devrait entre autres choses viser les classiques ardennaises, notamment la Flèche Wallonne dont il a terminé à la 12ème place cette année.

Pierre Latour, enfin, n'a pas eu la même réussite. Blessé à l'entraînement, l'Isérois fut absent de février à juin, l'empêchant de participer à la Grande Boucle où il devait être le lieutenant principal de Romain Bardet. Le grimpeur s'est ensuite ressaisi en brillant sur le Tour de Pologne (6ème) et en prenant la 3ème place de l'étape de Los Machucos sur la Vuelta. Mais un tout nouveau défi s'annonce pour lui en 2020. Romain Bardet étant sur le Giro, Latour aura la tâche inédite d'assurer le leadership d'AG2R sur les routes du Tour de France. Avant cela il participera aux Ardennaises, à Paris-Nice et au Dauphiné.

 

La guigne, premier adversaire d'AG2R La Mondiale

Au delà des individualités, il est à rappeler que l'année 2019 d'AG2R La Mondiale a été aussi marquée par un long va-et-vient avec l'infirmerie. Tony Gallopin, contraint à l'abandon après une chute en fin de Giro, Alexis Vuillermoz se fracturant la rotule à l'entraînement et bien sûr Pierre Latour, absent 5 mois pour le même genre de circonstances. Lorsque trois des cadres de l'équipe, des lieutenants de premier plan pour Bardet, ne peuvent évoluer à leur plus haut niveau, l'équipe entière se retrouve pénalisée sur les courses par étapes, qui ont fait la réputation mondiale de l'équipe depuis 6 ans.

La remise en question de l'équipe ne sera donc pas totale en 2020, loin de là. Quelques changements de plan ont déjà été engagés. Sur le marché des transferts, Vincent Lavenu est resté très discret, enregistrant seulement les arrivées de Lawrence Naesen (Lotto-Soudal), Andrea Vendrame (Androni Giocattoli-Sidermec), Clément Champoussin (de la réserve Chambéry CF) et Harry Tanfield (Katusha). Côté départs, seul Nico Denz a plié bagage vers Sunweb.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Jean LEBRETON

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Quel coureur va remporter Milan-San Remo le 8 août ?



















Publicité

Partenaires

Publicité