Tour de Lombardie - Cosnefroy : «Je n'ai pas de repères sur le Lombardie»
Tour de Lombardie
Photo : @Cyclismactu / CyclismActu.net

Tour de Lombardie - Cosnefroy : «Je n'ai pas de repères sur le Lombardie»

Pour la première fois de sa carrière, Benoît Cosnefroy va participer samedi au Tour de Lombardie, le cinquième et dernier Monument de l'année 2021. Auteur d'une excellente seconde partie de saison, marquée notamment par une victoire sur la Bretagne Classic et une médaille de bronze aux Championnats d'Europe, le Normand - qui va découvrir le deuxième Monument de sa carrière après Liège-Bastogne-Liège - s'attend à une course difficile et très relevée. Présent ce mercredi en conférence de presse virtuelle, le coureur de l'équipe AG2R Citroën Team a bien évidemment évoqué cet évènement, mais il est tout d'abord revenu sur sa quatrième place décrochée mardi lors des Trois Vallées Varésines. Un résultat qui lui a laissé quelques regrets, même s'il ne veut pas parler de déception.

Vidéo - Benoît Cosnefroy s'exprime avant son 1er Tour de Lombardie

 

Qui va remporter le Tour de Lombardie samedi ?



  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

"Je suis conscient d'être passé à côté d'un Trois Vallées Varésines"

"Déçu, ce n'est pas le mot car j'étais super content de la course, de l'équipe et du plaisir que j'ai pris. Cependant, je suis conscient d'être passé à côté d'un Trois Vallées Varésines car, au vu du parcours, de la météo et de la course complètement folle, je suis persuadé que j'avais les jambes pour gagner. J'aurais bien aimé avoir au moins le podium, mais un petit problème de dérailleur m'a empêché de l'avoir. Je suis en tout cas content d'avoir répondu présent sur la course qui me correspondait le mieux en cette fin de saison." Alors qu'il savait qu'il avait toutes les qualités pour briller sur les Trois Vallées Varésines, Benoît Cosnefroy a conscience que le Tour de Lombardie est une épreuve plus taillée pour les grimpeurs, même si des coureurs de son profil ou de celui de Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) sont tout à fait capables d'y briller.

 

"Si j'attend le coup de pétard des meilleurs..."

"Ce n'est pas du tout le même type de parcours. Même si on reste en Italie, les difficultés ne seront pas les mêmes. Alors qu'hier (mardi), on était plus sur des montées pour les puncheurs, on sera sur toute autre chose sur le Tour de Lombardie. L'adversité sera également différente, il n'y avait pas mardi de Primoz Roglic ou Adam Yates, qui ont fait un festival sur Milan-Turin aujourd'hui (mercredi). Personnellement, je n'ai pas de repères sur ce Lombardie, je ne saurai pas où me placer, mais c'est sûr que je vais faire le maximum pour moi et pour l'équipe. La tactique ?  Si j'attend le coup de pétard des meilleurs - Roglic, Yates ou Pogacar - au sommet d'un col, je ne suis pas sûr de les suivre. C'est donc certain qu'il faudra que j'adapte ma stratégie pour essayer d'anticiper ce coup-là", conclut celui qui fera notamment équipe avec Clément Champoussin et Aurélien Paret-Peintre.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Nicolas GAUTHIER

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité


News

Publicité

Sondage

Quel est le meilleur grimpeur de la saison 2021 ?















Partenaires

Publicité
Publicité