Tour de France
Tour de France - Prudhomme : «Ça ne sera pas l'année des selfies» Photo : @Cyclismactu / CyclismActu.net

Tour de France - Prudhomme : «Ça ne sera pas l'année des selfies»

Présent à La Rochelle il y a quelques jours déjà dans le cadre de sa grande tournée du mois de juillet, Christian Prudhomme en a profité pour répondre aux questions de la presse. Abordant bien évidemment le sujet des mesures sanitaires qui seront appliquées sur le Tour de France 2020, le directeur de la course a bien conscience que les contacts entre le public et les champions du Tour ne seront pas aussi proches et chaleureux qu'à l'accoutumée.

Vidéo - Ch. Prudhomme : "Le monde du vélo a montré une belle image"

 

"Le choix des nouvelles dates du Tour de France 2020 s’est fait le 8 avril"

"Ce ne sera assurément pas la bonne année pour demander un autographe. Des précautions seront prises pour que les coureurs vivent quasiment en autarcie, dans leur monde. D’ailleurs, l’un des changements notables est que les coureurs devaient quitter les Pyrénées en avion pour aller jusqu’en Charente-Maritime, mais, et à leur demande, ils feront finalement la remontée entre Laruns et La Rochelle dans leur bus d’équipe." Évoquant ensuite le timing pour choisir les nouvelles dates du Tour de France, Christian Prudhomme a expliqué que la décision de placer la course entre le 29 août et le 20 septembre avait été prise relativement tôt et qu'elle va permettre un enchaînement des plus savoureux entre deux évènements majeurs.

 

"Le choix des nouvelles dates du Tour de France 2020 s’est fait le 8 avril, au moment du pic de la pandémie. On a essayé de repousser la course le plus possible, tout en essayant de rester formellement dans l’été et en tenant compte du fait que le 20 septembre était le dernier dimanche disponible avant les Championnats du monde. Cela va d’ailleurs être un véritable attrait de voir les champions du Tour de France, sur un circuit très difficile en Suisse, se jouer une revanche une semaine après l'arrivée du Tour, ce qui est quelque chose de rarissime."

 

"Il y a eu un travail d’ensemble parfaitement coordonné"

Le patron de la Grande Boucle s'est enfin réjoui du comportement du monde du cyclisme durant cette période extrêmement compliquée, et a également insisté sur le rôle majeur que va jouer le cyclisme français dans la prochaine reprise des compétitions. "Nous n’avons pas agi seuls. Nous avons travaillé depuis le début avec l’Union Cycliste Internationale, avec la Ligue Nationale de Cyclisme et avec la Fédération Française de Cyclisme. Le monde du vélo a montré une belle image en travaillant de manière coordonnée pour rebâtir un calendrier. Il y a eu un travail d’ensemble parfaitement coordonné."

 

"Un grand coup de chapeau aux autres organisateurs français"

"L’entraînement sera bleu-blanc-rouge", poursuit Christian Prudhomme. "Là où d’ordinaire les stages avaient lieu aux Canaries par exemple, toutes les équipes seront en France. C’est aussi l’occasion pour moi de tirer un grand coup de chapeau aux autres organisateurs, qui sont bénévoles et sans lesquels on ne pourrait pas faire le Tour. Bravo donc au Tour Poitou-Charentes, à la Route d’Occitanie ou au Tour de l’Ain, qui ont lieu avant le Tour de France et qui vont former une montée en puissance vers le Tour. Ces épreuves auront un plateau phénoménal, peut-être le plus beau de leur histoire, et c’est tant mieux. Cela montre aussi la force du cyclisme français."

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Nicolas GAUTHIER

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Qui est le coureur de l'année 2020 ?

















Partenaires

Publicité
Publicité