Tour Down Under
Tour Down Under - Caleb Ewan s'impose au sprint devant Sam Bennett Photo :Sirotti

Tour Down Under - Caleb Ewan s'impose au sprint devant Sam Bennett

Au lendemain de la prise de pouvoir de Richie Porte (Trek-Segafredo) à Paracombe, la quatrième étape du Tour Down Under, disputée sur un parcours sans réelle difficulté entre Norwood et Murray Bridge (153 km), a été remportée au sprint par Caleb Ewan, le coureur de la Lotto Soudal remportant ainsi son deuxième succès sur cette édition 2020. L'Australien a devancé de justesse Sam Bennett (Deceuninck-Quick Step), Jasper Philipsen (UAE-Team Emirates) et André Greipel (Israel Start-Up Nation) prenant respectivement les troisième et quatrième places. Richie Porte conserve pour sa part la tête du classement général, mais voit revenir Daryl Impey (Mitchelton-Scott) à trois secondes grâce au jeu des bonifications.

Tour Down Under - Caleb Ewan remporte la 4e étape

 

Joey Rosskopf prend de l'avance au classement de la montagne

Avec deux sprints intermédiaires placés dans les 40 premiers kilomètres et au vu des faibles écarts créés pour le moment au classement général, il était quasiment certain de voir un peloton groupé jusqu'à ce stade de la course et c'est bien ce qu'il s'est passé. Contrôlé par les Mitchelton-Scott de Daryl Impey, le peloton s'est disputé les secondes de bonifications et à ce petit jeu-là, c'est le Sud-Africain de l'équipe australienne qui s'est montré le plus fort, récoltant une seconde sur le premier sprint et deux sur le second et revenant ainsi à trois secondes de Richie Porte au classement général provisoire.

Une fois les deux sprints intermédiaires passés, cinq hommes se détachent et forment l'échappée du jour : Joey Rosskopf (CCC Team), meilleur grimpeur du Tour Down UnderJames Piccoli (Israel Start-Up Nation), Laurens De Vreese (Astana) et les deux Espagnols Jorge Arcas et Sergio Samitier (Movistar). L'écart avec le peloton dépasse rapidement les trois minutes et l'Américain Rosskopf profite de Mount Torrens, la seule ascension répertoriée du jour, pour consolider son maillot de meilleur grimpeur.

 

Jumbo-Visma tente de provoquer des bordures

Sous l'impulsion des équipes des leaders et de celles des sprinteurs, tout s'accélère dans le peloton à 60 kilomètres de l'arrivée, tant et si bien que l'écart avec les hommes de tête passe en un rien de temps de 3'20 à 30". Totalement sous le contrôle du peloton, l'échappée du jour va ainsi garder une poignée de secondes d'avance pendant un long moment, avant de se faire reprendre à 27 kilomètres du but. Une dizaine de kilomètres plus tard, la Jumbo-Visma puis la formation UAE-Team Emirates décident d'accélérer afin de provoquer des bordures.

Mais l'équipe néerlandaise est prise à son propre piège puisque son leader George Bennett est victime d'un incident mécanique à 10 kilomètres de l'arrivée, ce qui contraint ses équipiers à se relever. Bien aidé par ceux-ci et profitant d'une légère accalmie dans le peloton, le Néo-Zélandais parvient finalement à rentrer sur un peloton groupé à l'amorce des derniers kilomètres et dans lequel quelques chutes sont à signaler, dont celle de Szymon Sajnok, le sprinteur de la CCC. C'est donc par un sprint massif que se termine cette quatrième étape, l'Australien Caleb Ewan décrochant son deuxième succès de la semaine devant l'Irlandais Sam Bennett et le Belge Jasper Philipsen.

 

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Nicolas GAUTHIER

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité

L'actu en vidéo par Cyclism'Actu



News

Transferts

Publicité

Sondage

Si Chris Froome quitte la Team Ineos, dans quelle équipe il pourrait aller ?



















Publicité

Partenaires

Publicité