Tour d'Italie - Bernal : «Inutile de faire des fausses promesses»
Tour d'Italie
Photo : @Cyclismactu / CyclismActu.net

Tour d'Italie - Bernal : «Inutile de faire des fausses promesses»

Samedi, Egan Bernal (INEOS Grenadiers) va prendre le départ de son premier Tour d'Italie. Forcément, le vainqueur du Tour de France 2019 sera l'un des principaux favoris, même s'il est un peu dans l'inconnu avant d'aborder ce Giro, lui qui est gêné par des problèmes de dos depuis de longs mois. Cependant, ces soucis ne l'ont pas empêché de réaliser un début de saison plus que correct en terminant 3e du Tour de La Provence, 3e des Strade Bianche et 4e de Tirreno-Adriatico.

Vidéo - Les mots d'Egan Bernal avant de disputer son premier Giro !

 

"Je sens toujours quelque chose dans mon dos parfois"

"Je suis impatient. C'est mon premier Giro, c'est beaucoup d'émotion. J'ai hâte", a déclaré Bernal à nos confrères de la Gazzetta dello Sport. "Je pense que la situation avec mon dos s'améliore. Après Tirreno, j'ai pu bien m'entraîner en altitude en Colombie et j'espère être en bonne forme dès le départ du Giro. Je sens toujours quelque chose dans mon dos parfois mais les choses se sont améliorées. J'espère que ça va tenir sur le Giro." 

 Forcément, cette incertitude autour de sa santé peut limiter ses ambitions. "Tout va dépendre de la façon dont mon dos répond. Si tout va bien alors je me concentrerai sur le classement général et la bataille pour le maillot rose. On prendra les jours les uns après les autres car je n'ai pas couru depuis deux mois. C'est inutile de faire des fausses promesses", a ajouté le Colombien, qui pourra notamment compter sur le soutien de Pavel Sivakov et Daniel Martinez lors des grandes étapes de montagne.

 

"Il y a beaucoup de candidats (à la victoire finale)"

Si son dos le laisse tranquille, Bernal sera l'un des principaux favoris sur ce Tour d'Italie une nouvelle fois très montagneux. "J'aime le parcours, il y a un bon équilibre entre les chronos et la montagne, ça va créer une course dure. Certaines étapes comme celles en Toscane seront très importantes. Le plus fort va gagner, et les cols difficiles comme le Zoncolan et l'étape reine vers Cortina feront des grosses différences. Il y a beaucoup de candidats et je n'aime pas donner des noms. Je veux juste débuter la course", a-t-il conclu.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par François BONNEFOY

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Qui va remporter le Tour de France ?



















Partenaires

Publicité
Publicité