Tour d'Espagne - Guillaume Martin : «Viser les étapes est libérateur»
Tour d'Espagne
Photo : @TeamCOFIDIS

Tour d'Espagne - Guillaume Martin : «Viser les étapes est libérateur»

Guillaume Martin (Cofidis) a été l'un des principaux acteurs lors de la première semaine du Tour d'Espagne. Certes, le Français a perdu toute chance de bien figurer au classement général dès la 2e étape, mais il a su rebondir en se trouvant très souvent dans les échappées les jours suivants. D'ailleurs, il n'est pas passé loin de la victoire - 2e samedi, 6e dimanche - et il compte bien redoubler d'efforts pour accrocher un succès avant la fin de cette Vuelta

Vidéo - Guillaume Martin lors de la journée de repos de La Vuelta

 

"J'ai pu courir de manière différente"

Guillaume Martin s'est exprimé ce lundi lors de la journée de repos, l'occasion pour lui de faire un premier bilan. "C'est un bilan partagé. En tout cas, ça a été une semaine de decouverte, parce que j'ai pu courir de manière différente par rapport à ce que je peux faire habituellement. Le fait de perdre du temps dès la 2e étape, même si ce n'était pas voulu et que c'était une déception, ça m'a un peu libéré tactiquement et ça m'a permis de me lancer dans de belles offensives durant le week-end, c'était plaisant. C'était une nouveauté pour moi de courir en allant à la chasse aux étapes, en prenant des risques sans trop compter les coups de pédale. L'objectif c'était une victoire d'étape, pour l'instant elle n'est pas là, je n'en suis pas passé loin samedi et aussi dimanche. Les sensations sont bonnes et je me dis que tous les espoirs sont encore permis pour aller décrocher ce succès d'étape sur les deux semaines qui restent."

"Effectivement, ça a été une saison courte mais dense. J'ai été présent depuis début août, et en ce début de Vuelta les sensations étaient un peu étranges, j'avais l'impression d'avoir de la fraîcheur mais en même temps un peu de mal à faire des efforts très intenses", a ajouté Martin. "Il m'a fallu quelques étapes pour me mettre dans le rythme, et à partir du moment où tout le peloton était fatigué, j'ai pu mieux figurer. Les sensations que j'ai eues sur le dernier week-end me font dire que je suis encore bien et que je peux faire de belles choses sur les deux semaines qui restent. J'ai regardé de loin le parcours qui reste, toutes les étapes se ressemblent et il y a quasiment à chaque fois une opportunité de succès. C'est beaucoup d'étapes où les échappées peuvent avoir leur chance mais où aussi les favoris peuvent vouloir revenir pour se jouer la victoire dans les montées finales, des montées relativement courte mais pentues. Ça va être explosif. Je n'ai pas visé une étape en particulier, il faudra être opportuniste et quasiment considérer chaque jour comme une opportunité."

 

"Viser les victoires d'étapes, c'est aussi libérateur"

En tout cas, Guillaume Martin semble apprécier ce nouveau rôle de chasseur d'étapes. "On prend toujours du plaisir à la nouveauté, et pour moi c'est une nouveauté. Ça me permet de courir de manière un peu moins bridée, on étant moins dans une position d'attente. Je peux partir à l'attaque et effectivement c'était un plaisir nouveau. Alors je ne dis pas que c'est une douleur de faire les classements généraux à chaque fois, mais c'est différent. C'est une implication plus constante, et je trouve qu'il y a presque une forme de noblesse à faire le classement général d'un Grand Tour. Mais le fait de courir plus relâché en visant les victoires d'étapes, c'est aussi libérateur." D'ailleurs, en partant dans les échappées, Martin pourrait aussi se concentrer sur le classement de la montagne. "C'est sûr qu'à partir du moment où je suis bien classé, je peux commencer à me mettre ce classement en tête. L'objectif prioritaire reste la victoire d'étape mais si au gré d'échappées je peux récolter des points en plus, je ne vais pas m'en priver."

 

"Je fais comme si la course allait se dérouler comme prévu"

En Espagne, l'état d'urgance sanitaire vient d'être décrété, et cela pourrait avoir une incidence sur la suite de La Vuelta. Quoiqu'ilensoit, Guillaume Martin entend bien pousuivre sa course en faisant abstraction des rumeurs. "Pour l'instant je n'entends pas trop de rumeurs et surtout rien d'officiel disant que le course pourrait ne pas aller à son terme. Tant que tout va bien, je fais comme si la course allait se dérouler comme prévu. Je suis bien conscient du contexte très particulier et dramatique, mais je ne peux que me concentrer sur mon activité et essayer de faire au mieux", a-t-il conclu.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par François BONNEFOY

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Selon vous, le retour à la compétition de Thibaut Pinot va t-il être concluant ?







Partenaires

Publicité
Publicité