Tour d'Espagne - Azanza (Euskaltel-Euskadi) : «La Vuelta, on en rêve»
Tour d'Espagne
Photo : @FundaCiclisEusk

Tour d'Espagne - Azanza (Euskaltel-Euskadi) : «La Vuelta, on en rêve»

La saison a démarré pour de nombreuses formations. Certaines équipes veulent faire leurs preuves le plus rapidement possible pour faire partie des équipes invitées lors des Grands Tours. C’est notamment le cas d’Euskaltel-Euskadi. La formation basque espère faire partie du prochain Tour d’Espagne. Un souhait confirmé par Jorge Azanza, le directeur sportif, lors d’une interview accordée à Diario de Navarra.

Vidéo - Luis Ángel Maté, renfort de poids pour la Fundacion Euskadi

Jorge Azanza s’est tout d’abord confié sur le début de saison de son équipe : “L'idée était de commencer très fort pour faire valoir nos mérites aux organisateurs du Tour d’Espagne. Nous ne voulions laisser aucun doute sur la partie sportive, et dans la première course que nous avons courue à Valence, nous avons terminé deuxième avec trois coureurs parmi les dix, cela ne peut pas être mieux fait. Le point noir est que les suspensions de courses vont nous contraindre à lever un peu le pied. Nous devons travailler dur.”

 

Nous rêvons d’être sur la Vuelta”

Jorge Azanza est contrarié par le calendrier, mais il souhaite relativiser. “Notre idée était d'être fort au début, et maintenant ce sera de continuer un peu. Ce qui me dérange, c'est de ne pas avoir la certitude de savoir quelles courses vont avoir lieu, et cela implique que vous soyez à la corde raide avec les coureurs, et cela crée un stress supplémentaire sur l'équipe, car il n'y a pas d'objectif clair. Mais bon, il y a des choses bien pires, à commencer par la santé. L'important c'est que l’on va bien, que les sponsors nous fassent confiance...”

La formation Basque espère avoir sa chance sur la Vuelta : “Nous sommes très confiants. Nous avons une année d'expérience de plus, nous avons suivi les directives qui nous ont été fixés, nous avons une équipe compétitive, un sponsor qui sera là jusqu'en 2024... nous rêvons de La Vuelta, même si nous savons que ce ne sera pas facile. Nous, hormis trois coureurs, tous les autres sont faits maison, beaucoup d'entre eux sortent des juniors.

 

“Cette équipe est une grande famille”

Le directeur sportif de l’équipe basque a également fait un point sur son effectif : “Maté est un pari. C'est un coureur chevronné, qui a donné de très bonnes données physiques lors des tests. Mais si nous l'avons signé, c'est parce que ce sont ces anciens combattants qui peuvent aider les jeunes. Avoir un capitaine de route comme lui est essentiel. Bizkarra est une assurance-vie dans les moments difficiles ; Iturria a une victoire dans une grande course... et des coureurs comme Gotzon, Bou, Alonso, Cuadrado sont des coureurs qui progressent et je leur fais confiance pour l'avenir. Ibai Azurmendi a traversé de bonnes et de mauvaises séries, et je pense qu'il n'a qu'à se concentrer sur le plaisir et le cyclisme. Ibai doit passer de nombreuses années dans le cyclisme professionnel.”

Jorge Azanza espère désormais pouvoir enchaîner les courses, si les conditions sont réunies : “Cette équipe est une grande famille et le fait d'avoir des gens de la terre facilite l'union. J'espère que les jeunes feront un pas en avant, je suis enthousiaste, et ce dont nous avons besoin, c'est d'avoir une carrière. L'année dernière, nous avons très peu couru et ce qui vous fait franchir un pas, c'est la compétition.”

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Lucas DUPONT

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité


News

Publicité

Sondage

Qui est la plus grosse déception de la saison 2021 ?















Partenaires

Publicité
Publicité