Route
Route - Reichenbach : «Avoir de la liberté sur les courses suisses» Photo : Sirotti

Route - Reichenbach : «Avoir de la liberté sur les courses suisses»

Sébastien Reichenbach (Groupama-FDJ) a couru sa saison 2020 dans son rôle habituel de lieutenant de luxe en montagne pour son leader français Thibaut Pinot. Par ailleurs, il est passé proche d'une victoire de prestige puisqu'il a terminé troisième de la 16e étape à Villars de Lans. Dans une interview accordée à Vélo'Podcast, le grimpeur helvète revient sur la saison qui vient de se conclure avant de se projeter sur l'année prochaine. 

Vidéo - Reichenbach sur le Tour de France 2020

 

"Le rôle de leader ne me convenait pas"

"Le rôle de lieutenant était un de mes souhaits avant d'arriver chez Groupama-FDJ. Quand j'étais chez IAM Cycling, le rôle de leader ne me convenait pas. Je prends beaucoup de plaisir et ce n'est pas un sacrifice. J'aurais pu faire des top 10 sur des courses par étapes d'une semaine. Mais quand on a un rôle de leader à gérer, c'est une pression différente. Ça peut limiter le coureur si ça ne lui convient pas. Quand je suis dans ce rôle où je suis totalement dévoué à mon leader pour qu'il réussisse ses objectifs, on doit vraiment être au top. C'est ce qui me convient", a-t-il expliqué.

 

"David Gaudu est un coureur très impressionnant"

Le natif de Martigny a évoqué également sa relation avec ses leaders Pinot et Gaudu mais également avec Marc Madiot : "On s'entend très bien avec Thibaut Pinot. On a la même façon de voir notre sport. On aime aussi les mêmes choses en-dehors, comme la nature. David Gaudu est un coureur talentueux, très impressionnant. Quand il a quelque chose dans la tête, il y a peu de coureurs qui peuvent le battre. C'est assez incroyable à son âge. Il gère très bien la pression. Marc Madiot est un grand passionné. Sur le Tour de France, tous les soirs quand on est en train de manger et de discuter, il veut savoir tout ce qu'il se passe dans le peloton, ce qui se dit. Il sait trouver les bons mots au bon moment" 


Enfin, le coureur a également évoqué son rôle pour la saison à venir, où il espère une petite évolution par rapport aux saisons précédentes : "J'ai déjà dit à mon équipe que j'aimerais avoir de la liberté, dans le futur, sur les courses suisses. Surtout pour jouer les étapes. 2021 va dépendre du grand tour que je vais disputer, Giro ou Tour. Ça dépendra de ce que décide Thibaut Pinot. C'est trop tôt pour l'instant. Ça dépendra aussi des plans de l'équipe pour l'année prochaine", a-t-il conclu. 

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Waldemar NEY

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Quelle équipe du WorldTour a le plus beau maillot en 2021 ?



















Partenaires

Publicité
Publicité