Route
Route - Les regrets de Matteo Busato : «J'aurais aimé continuer» Photo : Sirotti

Route - Les regrets de Matteo Busato : «J'aurais aimé continuer»

La saison 2020 a été marquée par l’apparition de la Covid-19. Le coronavirus a en effet bouleversé le calendrier mondial, provoquant l’annulation de plusieurs courses. Les équipes ont également souffert au niveau économique, et de nombreux coureurs se retrouvent sans contrat. C’est notamment le cas de Matteo Busato. Deuxième du Mémorial Pantani 2016, ou encore troisième du Trophée Laigueglia 2018, l’Italien de 33 ans s’oriente vers une retraite anticipée, après avoir été libéré par Vini Zabù - Brado - KTM.

Vidéo - Le résumé du Trophée Laigueglia 2018

Une décision confirmée par l’intéressé lui-même, lors d’une interview accordée à Tuttobiciweb : “J'aurais aimé continuer, j'étais prêt à travailler à nouveau et à donner quelque chose en plus au cyclisme mais malheureusement cela s'est passé comme ça. La saison 2020 a été étrange, peu de choses ont été faites, et cela m'a peut-être affecté. Cela n'a aucun sens d'attendre plus longtemps, je devrai m'arrêter. Je tiens à remercier en particulier Mirko Rossato, nous avons maintenu une excellente relation et il a toujours été proche de moi. Je dois aussi dire merci à Renato Bonso, mon entraîneur à l'époque de Coppi Gazzera et bien sûr à ma famille qui m'a toujours soutenu et continue de le faire.”

 

Mettre mon expérience au service des plus jeunes”

Matteo Busato est également revenu sur ses souvenirs de cycliste. “J'ai beaucoup de souvenirs liés à ces années sur le vélo. Certains beaux, très beaux, comme le podium de l'étape du Giro del Trentino ou la participation à mon premier Giro d'Italia, d'autres moins. Sûrement, le vélo me manquera. Je manquerai les voyages à travers le monde, les nombreux endroits que, si je n'avais pas couru à vélo, je n'aurais peut-être jamais visité, les courses, les fans et les nombreuses personnes que j'ai rencontrées au fil des ans”, explique l’Italien.

Enfin, Matteo Busato espère rebondir malgré tout dans le cyclisme pour son après-carrière : “Je regarde autour de moi, j'évalue, je veux faire. J'aimerais rester dans l'environnement, le cyclisme est - et sera toujours - ma passion. J'ai suivi le stage de formation des entraîneurs techniques promu par la Fédération et je serais très heureux de mettre mon expérience au service des plus jeunes. Aider les garçons à grandir serait fantastique, moi qui ai toujours été un homme d'équipe me réjouirais avec eux des résultats et des objectifs atteints, tout comme je me suis toujours réjoui des résultats obtenus avec mes coéquipiers.”

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Lucas DUPONT

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité


News

Transferts

Publicité

Sondage

Qui va remporter Kuurne-Bruxelles-Kuurne ce dimanche ?



















Partenaires

Publicité
Publicité