Route
Route - Le protocole sanitaire de reprise préconisé par l'UCI Photo : Sirotti

Route - Le protocole sanitaire de reprise préconisé par l'UCI

La reprise des coureurs cyclistes professionnels s'effectue en douceur dans de nombreux pays depuis quelques jours. Si la formation Israel Start-Up Nation a pu organiser un mini-stage d'entraînement de trois jours avec ses coureurs vivant en Israël, chacun s'entraîne pour le moment de son côté en attendant que la situation sanitaire s'améliore. En prévision des prochaines étapes qui verront les coureurs se regrouper afin de faire des stages d'entraînement, l'Union Cycliste Internationale (UCI) a mis en place un protocole sanitaire que nos confrères de Cyclingnews ont pu se procurer en exclusivité.

David Lappartient, le président de l'UCI le 15 avril dernier

Fruit d'un travail orchestré par le professeur Xavier Bigard, directeur médical à l'UCI, et auquel ont collaboré des médecins d'équipes du WorldTour et les représentants des coureurs, des équipes et des courses, ce document long de quinze pages énumère les dispositions qui seront à prendre ces prochaines semaines afin de garantir la sécurité des coureurs et des encadrements. On y apprend notamment que des questionnaires seront tout d'abord soumis à l'ensemble des coureurs afin de connaître leurs antécédents vis-à-vis du Covid-19 (infection, contact avec des personnes infectées...).

 

L'UCI conseille aux équipes de mettre en place un "suivi de santé"

La deuxième phase du protocole verra les coureurs suspectés d'avoir été infectés passer des examens médicaux complets, ainsi que des tests sanguins et urinaires. Des examens cardiologiques seront également pratiqués, les scientifiques soupçonnant le fait que le coronavirus puisse engendrer des conséquences graves sur le plan cardiaque, et notamment entraîner une myocardite (inflammation du muscle cardiaque). C'est donc avec la plus grande vigilance que les différentes équipes devront gérer cette reprise de l'entraînement en extérieur.

L'UCI conseille d'ailleurs aux différentes formation de mettre en place un "suivi de santé" afin de pouvoir réagir le plus rapidement possible à une possible infection d'un coureur. La Fédération internationale a également abordé la question des entraînements en groupe en indiquant que chaque membre devra être déclaré non porteur du virus au moment de son intégration dans celui-ci. L'UCI préconise ainsi - de façon non obligatoire - de faire passer des tests Covid-19 aux coureurs une semaine avant le rassemblement et de récidiver cinq jours après le début de celui-ci. Les coureurs devront être négatifs aux deux tests pour pouvoir poursuivre l'entraînement en groupe.

 

Lotto Soudal a déjà commencé les tests

Les gestes barrières, et notamment la distanciation physique, devront également être pratiqués, que ce soit sur le vélo ou en dehors. Pour rappel, la formation Lotto Soudal a déjà fait passer des tests à certains de ses coureurs, ceux-ci étant tous revenus négatifs selon Jens De Decker, le médecin de l'équipe belge. Les coureurs sont des athlètes de haut niveau et exigent beaucoup de leur corps. Nous voulons éviter tous les risques", avait expliqué ce dernier dans les colonnes de Het Nieuwsblad.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Nicolas GAUTHIER

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité

L'actu en vidéo par Cyclism'Actu



News

Transferts

Publicité

Sondage

Chris Froome fait-il le bon choix en rejoignant Israel Start-Up Nation ?







Publicité

Partenaires

Publicité