Route
Route - L'UCI s'explique sur le cas Frédéric Magné 'violent' Photo : Sirotti

Route - L'UCI s'explique sur le cas Frédéric Magné "violent"

Septuple champion du monde sur piste entre 1987 et 2000 (trois titres en keirin et quatre en tandem), Frédéric Magné était depuis 2009 directeur du Centre Mondial du Cyclisme (CMC) à Aigle en Suisse. Mais l'UCI a décidé de le licencier il y a deux semaines, le Français étant accusé de harcèlement et de "régner par la terreur" selon des témoignages recueillis par l'AFP. "Sur la base d’informations reçues, l’UCI a considéré que le lien de confiance était rompu et M. Frédéric Magné a été relevé de ses fonctions de directeur du Centre mondial du cyclisme UCI", a indiqué l'UCI dans un communiqué.

Frédéric Magné.... il y a 13 ans avec Jacky Durand... !

 

"L’UCI a pris sa décision très rapidement..."

"L’UCI a pris sa décision très rapidement après avoir recueilli des informations et témoignages faisant état de faits sérieux concernant M. Frédéric Magné. Notre organisation ayant besoin de prendre connaissance de l’intégralité des informations à sa disposition, elle ne fera pas d'autres commentaires à ce stade", a ajouté l'UCI, qui a également annoncé vouloir "œuvrer à la mise en place de nouvelles mesures garantissant le bien-être des employés et des stagiaires de notre centre de formation et de développement".

 

Frédéric Magné décrit comme "violent et manipulateur"

Durant ses dix années passées à la tête du CMC, Magné aurait été l'auteur de harcèlement moral sur des cyclistes et des employés, d’abus de pouvoir et d’abus de biens sociaux. Décrit comme "violent et manipulateur" par des sources anonymes, Magné exerçait du chantage à l'emploi en obligeant certains de ses employés à s'occuper de ses tâches personnelles comme tondre sa pelouse ou laver sa voiture, le tout en étant secondé par sa numéro deux qui était devenue sa maîtresse. Il est aussi soupçonné d’avoir offert, avec les fonds du CMC, des vélos sur mesure d’une valeur de plusieurs milliers d’euros "à des proches, des connaissances et des personnalités locales et internationales du milieu politique et sportif dont il était très proche et avec qui il roulait parfois". Il aurait également exercé une "une forme de discrimination permanente" sur les cyclistes dont il avait la charge, en rabaissant constamment les coureurs africains. En réponse à ses accusations, Magné a déclaré lundi qu'il ne ferait "aucun commentaire."

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par François BONNEFOY

Tous vos Pronostics et vos Paris sur les courses de Cyclisme c'est ICI 

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

L'actu en vidéo par Cyclism'Actu


News

Transferts


Sondage

Qui est le coureur de l'année 2019 ?















Partenaires