Route
Route - Benjamin Declercq : 'Le cyclisme est un sport brutal' Photo : Sirotti

Route - Benjamin Declercq : "Le cyclisme est un sport brutal"

Après trois saisons passées dans la formation Sport Vlaanderen - Baloise, pendant lesquelles il a pu montrer toute l'étendue de ses qualités, Benjamin Declercq va changer de braquet en 2020. Recruté par la formation Arkéa-Samsic afin de soutenir le nouveau sprinteur vedette de l'équipe bretonne, Nacer Bouhanni, le petit frère de Tim Declercq, coureur de la Deceuninck Quick-Step, espère également avoir sa chance dans les classiques de début de saison. Interrogé par Ciclismo Internacional, le Belge de 25 ans porte en tout cas un regard lucide sur son métier et est conscient que la souffrance est un sentiment souvent éprouvé par les cyclistes professionnels.

Suivez tout le cyclisme 2.0 avec Cyclism'Actu TV

"Le cyclisme est un sport brutal, pas pour les âmes sensibles. Je savais déjà que c'était brutal avant de passer pro car les jeunes coureurs souffrent également beaucoup. Mais un coureur professionnel doit également composer avec de nombreux doutes et insécurités, tels que le contrat, les maladies, les blessures, la forme… Une chose que j’ai apprise, c’est que si vous n’aimez pas être sur votre vélo, vous ne tiendrez pas longtemps dans le monde du cyclisme, et ce même si on est très doué. Les étrangers à ce monde ne voient généralement que le bon côté du cyclisme."

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Nicolas GAUTHIER

Tous vos Pronostics et vos Paris sur les courses de Cyclisme c'est ICI 

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

L'actu en vidéo par Cyclism'Actu


News

Transferts


Sondage

Qui est le coureur de l'année 2019 ?















Partenaires