Route
Route - Armstrong, Bruyneel, dopage... Janez Brajkovic se confie Photo : Sirotti

Route - Armstrong, Bruyneel, dopage... Janez Brajkovic se confie

Dans un long format publié dans les colonnes du média Ciclismo Internacional, le coureur slovène Janez Brajkovic est revenu sur sa carrière professionnelle marquée par les affaires de dopage. À 36 ans, le natif de Metlika n'a pas raccroché le vélo puisqu'il est actuellement au sein de l'équipe continentale Adria Mobil. Champion du monde Espoirs du contre-la-montre en 2004, Janez Brajkovic était considéré comme un futur grand lorsqu'il signe en 2005 à la Discovery Channel d'un certain Lance Armstrong. Mais le Slovène a du faire avec les affaires de dopage qui ont secoué la planète cycliste à partir des années 2010.

Vidéo - Janez Brajkovic a été le coéquipier de Lance Armstrong

 

De bonnes relations avec Armstrong et Bruyneel

Sur sa relation avec Lance Armstrong, le grimpeur slovène en garde plutôt un bon souvenir. "Il était le seul leader que je connaissais qui se souciait vraiment des coureurs, de ses coureurs. Et alors que j'ai couru aux côtés de plusieurs grands cyclistes... Aucun d'eux ne se rapproche de lui à ce niveau-là." Même son de cloche lorsque le vainqueur du Critérium du Dauphiné 2010 évoque Johan Bruyneel, son ex-manager général chez Discovery Channel, Radioshack et Astana, qu'il qualifie de "père".

 

"Tout le monde sait que j'ai été testé positif"

Abordant ensuite la question du dopage - il avait été testé positif pendant le Tour de Croatie 2018 - Janez Brajkovic assume les faits. "Si je me dopais ? C'est une question à laquelle je ne vais pas répondre directement car elle n'a rien de productif. Tout le monde sait que j'ai été testé positif." Sanctionné à l'époque d'une peine de 10 mois d'interdiction de participer aux compétitions, il explique que c'était pour soigner ses problèmes de "boulimie", une pathologie qui touche de nombreux professionnels du peloton et dont Brajkovic s'est attelé à faire de la prévention.

 

La mise en garde de Brajkovic sur l'acétaminophène 

"Je suis en meilleure santé que jamais. Et mon objectif est d'aider les autres. Le problème est que je sais que les équipes ne sont pas disposées à faire face à cela. Il est plus facile d'ignorer le problème, de prétendre que ce n'est pas le cas dans votre équipe", souligne-t-il auprès du média espagnol. Enfin, Jani pointe les incohérences des instances internationales dans la classification des produits améliorant les performances. Il alerte sur l'usage de l'acétaminophène, un produit "mortel" à forte dose alors que son "son utilisation dans le peloton est largement répandue."

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Jules DERENNE

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Qui est le coureur de l'année 2020 ?

















Partenaires

Publicité
Publicité