Route - À 29 ans, Petr Vakoc a disputé sa dernière course ce mercredi
Route
Photo : Sirotti

Route - À 29 ans, Petr Vakoc a disputé sa dernière course ce mercredi

C'est ce mercredi, à l'occasion du Tour de Vénétie - remporté par son coéquipier Xandro Meurisse - que Petr Vakoc a disputé la dernière course de sa carrière. Passé professionnel chez Omega Pharma-Quick Step en 2014, le Tchèque de 29 ans avait réalisé un début de carrière extrêmement prometteur - vainqueur de la Flèche Brabançonne, d'une étape du Tour de Pologne, de la Royal Bernard Drôme Classic... - avant d'être victime en janvier 2018 d'un accident à l'entraînement - il avait été renversé par un camion - qui l'a privé de compétition pendant plus d'un an et a totalement entravé sa progression.

Vidéo - Petr Vakoc, 2e du GP de Wallonie 2016 derrière Tony Gallopin

 

"Mon esprit aimerait toujours continuer à courir, mais..."

Membre depuis deux ans de la formation Alpecin-Fenix, Petr Vakoc - qui a réussi à redevenir un coureur à part entière et à revenir à un bon niveau - considère désormais qu'il a fait le tour de la question, comme il l'a indiqué dans un message posté sur sa page Facebook. "Après une réflexion approfondie, j'ai décidé qu'il était temps de passer à autre chose et de relever de nouveaux défis. Ça a été une aventure incroyable. Après mes blessures subies lors de l'accident où j'ai été percuté par un camion lors d'un camp d'entraînement en Afrique du Sud en janvier 2018, mon objectif n'était pas seulement de me remettre complètement, mais aussi de disputer le Tour de France à nouveau", confie le natif de Prague.

"J'ai eu de la chance de me remettre pleinement, puis j'ai travaillé avec une détermination incessante", poursuit-il. "Revenir au plus haut niveau est ce que je considère vraiment comme ma plus grande victoire. Faire le Tour de France cette année a été un événement extrêmement émouvant pour moi. Et quel Tour c'était ! Dans les semaines qui ont suivi,  j'ai cependant réalisé que les trois dernières années et demie avaient été extrêmement épuisantes et que mon corps me demandait une pause. Mon esprit aimerait toujours continuer à courir, mais dans mon cœur, je ressens une profonde satisfaction et un désir de me concentrer sur différents domaines de la vie et de nouveaux défis", conclut celui qui va poursuivre ses études universitaires en psychologie et commencer à devenir conseiller nutritionnel.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Nicolas GAUTHIER

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité


News

Publicité

Sondage

Qui est la plus grosse déception de la saison 2021 ?















Partenaires

Publicité
Publicité