Mondiaux - Romain Grégoire : «2e, c'est déjà ça mais ce n'est pas le top»
Mondiaux
Photo : @FFCyclisme

Mondiaux - Romain Grégoire : «2e, c'est déjà ça mais ce n'est pas le top»

L'équipe de France a réalisé une course quasi parfaite lors des championnats du monde Juniors ce vendredi matin. En effet, ils étaient trois - Romain Grégoire, Pierre Gautherat et Eddy Le Huitouze - dans un groupe de huit qui était en tête à 8 kilomètres de l'arrivée. Malheureusement pour eux, une chute dans un virage juste avant une grosse bosse a mis fin à leurs espoirs, puisque seul Grégoire s'en est sorti indemne. Mais il était déjà trop tard car le Norvégien Per Strand Hagenes avait placé une accélération foudroyante, et Romain Grégoire a beau avoir tout tenté, il n'est jamais revenu sur le futur vainqueur. Il a malgré tout réussi à sauver la médaille d'argent, mais il avait du mal à cacher sa déception après l'arrivée.

Vidéo - Mondiaux - Romain Grégoire en argent chez les juniors

 

"Sans cette chute..."

"Pierre Gautherat était notre carte numéro un, c'était sur lui qu'on comptait dans le final, il était vraiment bien mais il est tombé au pied du raidard. J'étais en dernière position du groupe donc je n'ai pas réussi à prendre la roue de Hagenes. Après, la victoire s'était envolée, sur le plat il était plus fort. Deuxième c'est déjà ça, mais ce n'est pas top", a déclaré Grégoire après l'arrivée. "Est-ce qu'on a hésité quand on était trois Français devant ? Oui et non, d'un côté on était tous à bloc mais de l'autre des coureurs comme Hagenes ne voulaient pas rouler et on ne voulait pas l'emmener sur un plateau non plus. On avait bien géré le coup, sans cette chute Pierre aurait pu basculer avec moi et on aurait joué la victoire. Hagenes était au-dessus une fois qu'on avait basculé, mais si j'avais été dans la roue dans le raidard, j'aurais pu essayer de le tenir et ça ce serait peut-être passé différemment. Mais une fois que j'avais basculé 5 secondes derrière, c'était fini, il était plus fort sur le plat."

 

"Il faut le temps de digérer"

"C'était une course très nerveuses avec pas mal de chutes, en même temps le circuit urbain s'y prêtait, ça tournait dans tous les sens. Ça n'a pas débranché, c'était une course rapide et dure nerveusement. Est-ce que je suis satisfait ? Non, à chaud le contrat n'est pas rempli", a-t-il ajouté. "C'est un championnat, on vient pour le maillot, pas pour la médaille d'argent. Il faut le temps de digérer et à froid, on devrait être satisfaits. Alors ça donne de bons horizons pour l'avenir, on peut espérer de belles choses, mais pour l'instant je pense à ce titre manqué."


Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par François BONNEFOY

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité


News

Publicité

Sondage

Le parcours du Tour de France 2022, il est parfait pour qui ?



















Partenaires

Publicité
Publicité