Mondiaux
Mondiaux - Cyrille Guimard : «Un grand Julian Alaphilippe peut gagner» Photo : @Cyclismactu / CyclismActu.net

Mondiaux - Cyrille Guimard : «Un grand Julian Alaphilippe peut gagner»

Cyrille Guimard, vainqueur à sept reprises du Tour de France en tant que directeur sportif et ancien sélectionneur de l'équipe de France, a donné son avis sur les championnats du monde qui ont lieu depuis jeudi. Le Druide a évoqué la course en ligne de dimanche, et notamment les chances de Julian Alaphilippe (Deceuninck - Quick Step), le seul Français paraissant apte à jouer le titre sur le circuit d'Imola.

Vidéo - Mondiaux 2020 - Alaphilippe et Martin, au départ à Imola !

 

Avantage pour ceux qui sortent du Tour ? Pas nécessairement

Pour beaucoup d'observateurs, les coureurs qui sortent du Tour de France seront avantagés par rapport aux autres, notamment sur la course en ligne. Un constat que partage seulement en partie Guimard"Sur une saison normale, on voit souvent que les coureurs qui brillent sur la Clasica San Sebastian sont ceux qui ont brillé sur le Tour de France qui s'est terminé une semaine avant. Maintenant, San Sebastian, ce n'est pas un championnat du monde, des coureurs qui n'ont pas fait le Tour seront quand même bien mieux préparés. Je considère que ceux qui ont fait Tirreno-Adriatico et quelques courses en ligne en Italie ou ailleurs ne seront pas désavantagés dimanche sur la course en ligne des mondiaux", explique Le Druide.

 

Pogacar et Roglic, pas à 100% mentalement ?

Pour Guimard, ils sont en tout cas nombreux à pouvoir prétendre à la victoire dimanche sur la course en ligne : "Un grand Alaphilippe, même tout seul sans équipiers, s'il a les bonnes cannes et qu'il arrive à suivre les deux ou trois costauds dans le final, il peut gagner", assure-t-il. Tadej Pogacar et Primoz Roglic font aussi partie des prétendants, mais Guimard estime qu'ils ne seront peut-être pas prêts mentalement.

 

"Pogacar est sur un nuage au paradis, et Roglic est en enfer. Dans les deux cas, c'est difficile en six jours de redescendre des étoiles, mentalement parlant. J'ai du mal à imaginer qu'ils puissent se reconcentrer à 100%, mais ils peuvent redevenir dangereux à 40 kilomètres de l'arrivée. Au fil des kilomètres, l'organisme se remet dedant, le mental aussi, et si à 40 kilomètres de l'arrivée ils sont toujours dans le coup pour aller chercher le titre, ils vont redéclencher. En tout cas, physiquement, ce sont deux des coureurs qui sont sortis le plus frais du Tour. Le problème pour eux sera surtout mental."

 

"Les quelques coureurs d'Ineos qui seront là seront aussi très forts"

"L'équipe d'Italie sera à surveiller avec un Damiano Caruso qui a très bien fini le Tour et avec Diego Ulissi qui a gagné le Tour de Luxembourg. Les quelques coureurs d'Ineos qui seront là seront aussi très forts je pense, à commencer par Richard Carapaz et surtout Michal Kwiatkowski, qui fait partie des deux ou trois grands favoris. C'est quelqu'un qui sait gagner, mais il avait un peu perdu l'habitude de lever les bras jusqu'à sa victoire sur le Tour", conclut Cyrille Guimard.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par François BONNEFOY

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Qui va remporter La Vuelta le 8 novembre prochain ?



















Partenaires

Publicité
Publicité