Bilan 2020
Bilan 2020 - Une fin de saison compliquée pour la Mitchelton-SCOTT Photo : Mitchelton-SCOTT

Bilan 2020 - Une fin de saison compliquée pour la Mitchelton-SCOTT

Au terme d'une année bien particulière, la formation Mitchelton-SCOTT termine la saison avec un bilan honorable de 16 victoires, dont cinq décrochées en WorldTour. L'équipe australienne a fait preuve d'une belle polyvalence puisque pas moins de onze coureurs ont levé les bras cette saison. Cependant, les Grands Tours resteront une déception puisque Adam et Simon Yates n'ont pas pu performé au plus haut niveau pour des raisons bien différentes. 

Vidéo - Adam Yates maillot jaune pendant 4 jours sur le Tour 2020

 

Tour de Pologne, Tirreno-Adriatico : Simon Yates justifie son statut de leader malgré le Tour d'Italie

Après une saison 2019 mitigée, Simon Yates abordait celle de 2020 avec de grandes ambitions puisqu'il visait le titre sur le Tour d'Italie ainsi que la course en ligne des Jeux Olympiques de Tokyo. Dans une saison tronquée par l'épidémie de Covid-19, il s'est montré sur les routes australiennes en finissant à la septième place du Tour Down Under et dixième de la Cadel Evans Road Race

Malgré un calendrier chamboulé qui verra le report des Jeux Olympiques en 2021, le grimpeur anglais reste fidèle à son grand objectif, le 103ème Giro. Il effectuera sa reprise très tôt dès le Tour de Burgos, avant de monter en puissance sur le Tour de Pologne où il finira à la troisième place derrière Jakob Fuglsang (Astana) et Remco Evenepoel (Deceuninck-Quick Step). Pour sa dernière course de préparation, il s'adjugera la victoire finale sur Tirreno-Adriatico, étant clairement le plus fort sur l'arrivée au sommet à Sassotetto.

Alors qu'il arrivait sur les routes du Tour d'Italie dans la peau d'un grand favori, rien ne s'est passé comme prévu : dès la première arrivée au sommet à l'Etna, le natif de Bury termine loin des favoris à plus de trois minutes du vainqueur. Jamais vraiment à son avantage par la suite, il doit abandonner après la septième étape, souffrant des symptômes du Covid-19. Quelques jours plus tard, c'est toute l'équipe australienne qui devra se retirer de la course : un moment très frustrant pour les hommes de Gerry Ryan.

 

Aucune victoire mais quatre jours en jaune : un bilan mitigé sur le Tour de France

Venue sur les routes de la Grande Boucle pour viser les victoires d'étapes avec Adam Yates, Nieve, Chaves et Mezgec, la formation de Matt White est reparti sans le moindre succès. Même si elle n'est pas passée loin avec deux deuxièmes places du Slovène qui a bloqué à chaque fois sur un Soren Kragh Andersen (Sunweb) solide, et une troisième place de son leader britannique à Nice, qui en début de saison s'était adjugée la deuxième course à étapes de sa carrière, l'UAE Tour. Toutefois, le frère jumeau de Simon a pu se consoler en portant le maillot jaune pendant quatre jours et en prenant la neuvième place du clasement général final. 

 

Les grimpeurs Nieve et Chaves en retrait 

Que ce soit sur les routes du Tour de France et du Tour d'Espagne, les deux grimpeurs de poche de la formation australienne sont restés relativement discrets. Visant avant tout les étapes sur la Grande Boucle, ils ne se sont jamais montrés en mesure de jouer la gagne, le Basque ayant également dû quitter la course prématurément. En ce qui concerne la Vuelta, Chaves aura joué les premiers rôles lors des dix premiers jours, avant d'essuyer plusieurs défaillances en montagne la dernière semaine. Bien place, Nieve a légèrement craqué sur la fin de la course et prend une treizième place à l'arrivée à Madrid. 

 

Milan-San Remo, Vuelta : Dion Smith se révèle

Si de nombreux coureurs ont eu l'occasion de s'illustrer et de lever les bras dans l'équipe, Dion Smith a particulièrement été son avantage. Dès la reprise, il a pris part aux classiques italiennes et s'est distingué en signant une très belle sixième place sur Milan-San Remo. En plus de la Primavera, il a remporté sa première victoire chez les professionnels à l'occasion de la Coppa Sabatini. Le Néo-Zélandais a été aligné au départ de la dernière course WorldTour de la saison, le Tour d'Espagne. Il s'y est montré à son avantage en signant deux top 5 d'étapes. Rapide au sprint et doté d'un bon punch, il pourra être en mesure de confirmer sa progression en 2021, lui qui a prolongé avec la formation australienne.

 

Simon Yates, Lucas Hamilton et Michael Matthews leaders en 2021 

La Mitchelton-Scott a réussi une belle opération en attirant dans ses rangs son ancien coureur Michael Matthews (Sunweb). Très polyvalent, il pourra briller sur plusieurs terrains, comme les flandriennes, les ardennaises et les étapes de Grands Tours. Avec le Slovène Luka Mezgec, il pourrait bien former un duo redoutable sur plusieurs courses du calendrier WorldTour. En ce qui concerne les classements généraux, le leadership devrait revenir entièrement à Simon Yates, son frère jumeau ayant décidé de partir du côté d'INEOS Grenadiers. Jeune et talentueux, Lucas Hamilton, 24 ans, aura sûrement un plus grand rôle au sein de l'équipe et devrait être en mesure de disputer certaines courses par étapes en tant que leader. Au niveau des recrues, l'équipe a enregistré l'arrivée du grimpeur Tanel Kangert (EF Pro Cycling) et d'Amund Grondahl Jansen (Jumbo-Visma), performant lors des classiques flandriennes de printemps. Du côté des départs, le rouleur Edoardo Affini s'est engagé avec Jumbo-VismaJack Haig part en direction de Bahrain-McLaren jusqu'en 2023 et Daryl Impey va rejoindre Chris Froome chez Israel Start-Up Nation.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Waldemar NEY

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Quelle équipe du WorldTour a le plus beau maillot en 2021 ?



















Partenaires

Publicité
Publicité