Bilan 2019
Bilan 2019 - Bahrain-Merida, la qualité sans la quantité Photo : Sirotti

Bilan 2019 - Bahrain-Merida, la qualité sans la quantité

Faut-il privilégier la quantité ou la qualité ? Telle est la question à se poser quand on se penche sur le bilan de la formation Bahrain-Merida à l'issue de la troisième saison de son histoire. L'équipe a récolté 16 victoires, un total nettement inférieur à celui de l'an passé (28). Cependant, les homme de Brent Copeland ont davantage gagné en World Tour - 7 fois en 2019, contre seulement 4 en 2018. Vincenzo Nibali et Dylan Teuns ont été performants, mais difficile de parler de saison réussie tant la régularité a globalement fait défaut à l'écurie.

Vincenzo Nibali sur le podium du Giro

 

Nibali à la hauteur, Teuns poursuit son ascension

Avec une victoire d'étape sur le Tour de France et une deuxième place au général du Giro, Vincenzo Nibali a répondu présent. Evidemment, le Requin de Messine en attendait plus. Il est néanmoins tombé sur un os nommé Richard Carapaz dans sa quête du maillot rose. Le coureur de 35 ans a globalement été au rendez-vous pour chacun de ses objectifs puisqu'il a terminé placé sur le Tour des Alpes (3e), Milan-San Remo (8e) et Liège-Bastogne-Liège (8e).

Son coéquipier Dylan Teuns mérite quant à lui la mention très bien. Troisième du Tour de Lombardie et sixième de Paris-Nice sous le maillot de la formation BMC en 2018, le Belge a poursuivi sur sa lancée. Vainqueur d'étape à La Planche des Belles Filles sur le Tour de France, il a aussi brillé sur la Vuelta avec une 12e place au général et en portant le maillot rouge. Teuns a remporté un autre succès de prestige, sur les routes du Dauphiné, qu'il a achevé par ailleurs au 6e rang. Un excellent bilan complété par des places sur le Tour de Valence (5e), le Circuit Het Nieuwsblad (5e), Liège-Bastogne-Liège (9e) et le Tour d'Andalousie (10e).

Autres sources de satisfaction : les jeunes Mark Padun (23 ans) et Ivan Garcia Cortina (24 ans). Vainqueur de l'Adriatica Ionica Race, l'Ukrainien s'est aussi classé 18e de la Clasica San Sebastian et 5e d'étape sur la Vuelta. L'Espagnol a pour sa part enlevé une étape du Tour de Californie et terminé 3e du GP de Montréal, 7e du BinckBank Tour ainsi que dans le top 10 d'étapes de Paris-Nice, du Tour de Suisse et du Tour de France.

 

Colbrelli et Mohoric moins tranchants

Matej Mohoric se voulait ambitieux après une saison 2018 exceptionnelle. Il n'a toutefois pas eu le même rendement avec seulement une victoire - une étape du Tour de Pologne. En dehors d'un podium sur le GP de Lugano (3e) et de places d'honneur sur Milan-San Remo (5e) et Gand-Wevelgem (9e), peu de choses à mettre à son crédit. Mohoric ne s'est pas non plus illustré lors du Tour de France, qu'il disputait pour la première fois. Bilan décevant pour un coureur qui avait offert 7 victoires à son équipe l'an passé, en s'offrant notamment le BinckBank Tour, le Tour d'Allemagne et une étape du Giro.

Sonny Colbrelli a remporté trois victoires en 2019, plus que n'importe lequel de ses coéquipiers. Le sprinteur italien s'est offert une étape du Tour d'Oman, une autre du Tour d'Allemagne, et le GP Beghelli. Il n'a cependant pas passé le cap que l'on pouvait attendre puisqu'il n'a gagné sur aucune des courses WorldTour qu'il a disputées, qu'il s'agisse de Paris-Nice, du Tour de Suisse, du Dauphiné ou encore du Tour de France. Et ce alors qu'il avait levé les bras sur la Course au Soleil en 2017 et sur l'épreuve helvète en 2018.

 

L'imbroglio Rohan Dennis

L'histoire de Rohan Dennis et de Bahrain-Merida aura duré à peine neuf mois. Discret en début de saison, le champion du monde du contre-la-montre semblait pourtant monter en puissance, en témoignent sa victoire d'étape et sa deuxième place finale lors du Tour de Suisse. Le Tour de France marque cependant un point de non retour puisque l'Australien quitte la course, sans informer son équipe, pendant la 12e étape, à la veille d'un chrono pour lequel il pouvait prétendre à un résultat. Après des semaines d'interrogations, la rupture de contrat du coureur a été annoncée fin septembre.

Dossier plus embarrassant encore, celui du dopage. Deux membres de l'équipe, le coureur Kristijan Koren et le directeur sportif Borut Bozic, ont en effet été suspendus par l'UCI dans le cadre de l'opération Aderlass. Et ce quelques mois après la suspension de Kanstantsin Siutsou, contrôlé positif à l'EPO en 2018.

 

De nouvelles bases pour une nouvelle ère

L'année 2020 marquera le début du partenariat avec l'entreprise McLaren, une collaboration sur laquelle l'équipe mise énormément afin de passer un cap et de progresser encore davantage. Ce nouveau chapitre s'écrira avec de nouvelles têtes puisque l'effectif de l'équipe a été renouvelé à des postes clés. Outre Rohan Dennis, la tête d'affiche initiale du projet, Vincenzo Nibali, s'en va pour Trek-Segafredo. L'expérimenté Domenico Pozzovivo n'est pour sa part pas conservé. Dans le sens inverse, Mark Cavendish (Dimension Data), Mikel Landa (Movistar), Wout Poels (Team INEOS) et Pello Bilbao (Astana) débarquent, accompagnés de jeunes prometteurs comme Kevin Inkelaar (22 ans), Alfred Wright (20 ans) et Santiago Buitrago (20 ans).

Un recrutement plutôt séduisant, mais avec quelques inconnues. Landa pourra-t-il faire oublier Nibali ? Difficile, mais le Basque aura enfin les coudées franches et le rôle de n°1 qu'il souhaitait tant. Cavendish est-il encore capable de rivaliser avec les meilleurs sprinteurs du peloton ? Le Britannique n'a plus gagné depuis février 2018. À 34 ans, l'homme aux 30 victoires sur le Tour est face à un défi majuscule. Une chose est sûre : cette équipe Bahrain-Merida a du potentiel. À elle d'en faire la démonstration en 2020.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Quentin BALLUE

Tous vos Pronostics et vos Paris sur les courses de Cyclisme c'est ICI 

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

L'actu en vidéo par Cyclism'Actu


News

Transferts


Sondage

Qui est le coureur de l'année 2019 ?















Partenaires