Tour d'Italie
Tour d'Italie - Valentin Madouas : «Je ne m'y attendais pas» Photo : Sirotti

Tour d'Italie - Valentin Madouas : «Je ne m'y attendais pas»

De retour en France après avoir vécu un Giro dans lequel il est passé par tous les sentiments, Valentin Madouas s'est exprimé dans les colonnes du Télégramme. Le Breton, treizième du classement général et passé tout près de la victoire lors de l'étape reine de Croce d'Aune, est revenu longuement sur le premier Grand Tour de sa jeune carrière, qui ne s'est pas passé comme il l'avait prévu : "Je suis content de ma treizième place. Sincèrement, je ne m’y attendais pas trop. Avant le départ de Bologne, je m’attendais davantage à jouer une victoire d’étape, j’avais vraiment ça en tête. Je ne pensais pas trop au général."

Vidéo - 6e étape du Tour d'Italie - Madouas était dans le bon coup

A seulement 22 ans, le jeune coureur de la Groupama-FDJ, qui estime "qu'un Top 15 sur le Tour d'Italie et une victoire d'étape se valent", a conscience que ces trois semaines vont avoir une importance considérable dans sa progression. "Ce Giro m’a apporté des réponses. J’ai énormément appris sur moi-même. J’ai vu que je pouvais être régulier sur une course de trois semaines, j’ai vu que je récupérais bien. J’ai pu jouer tous les jours même si j’ai eu aussi beaucoup de moments de souffrance. J’ai disputé un grand tour sans faire gruppetto une seule fois. Je me sens fatigué mais je ne suis pas cramé."

A l'avant de nombreuses fois sur ce Tour d'Italie, le huitième de l'Amstel Gold Race considère son échappée dans la dernière étape de montagne comme étant son meilleur souvenir sur la course, puisqu'il "pensait pouvoir gagner et qu'il entendait les spectateurs crier son nom et l'encourager en italien, ce qui me faisait rigoler". Avec une victoire d'étape et un top 15 au général, l'édition 2019 du Tour d'Italie restera une bonne cuvée pour l'équipe Groupama-FDJ, même si la perte du maillot cyclamen par Arnaud Démare lors de la 18e étape demeure comme étant "le pire souvenir" de Madouas sur ce Giro.

Pour finir, Valentin Madouas compte bien revenir sur les routes du Tour d'Italie dans l'avenir, ne serait-ce que pour battre son père Laurent, qui avait fini douzième en 1995 : "Je compte bien faire mieux que lui dans les années à venir".

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Nicolas GAUTHIER

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Qui sera champion du monde sur route dimanche ?



















Publicité

Partenaires

Publicité