VTT
VTT - Pauline Ferrand-Prévot : «J'irai jusqu'aux JO de Paris 2024» Photo :@WMNcycling

VTT - Pauline Ferrand-Prévot : «J'irai jusqu'aux JO de Paris 2024»

Opérée en début d'année 2020 d'une récidive d'endofibrose iliaque puis strictement confinée comme l'ensemble des Français pendant de longues semaines, Pauline Ferrand-Prévot avait accueilli le report des Jeux olympiques de Tokyo avec une pointe de soulagement. Totalement focalisée sur cet objectif olympique en cette année 2020, la championne du monde 2019 de VTT redoutait que ces différents contretemps ne la handicapent de façon trop importante pour l'un des grands buts de sa carrière.

Vidéo - Pauline Ferrand-Prévot championne du monde sur route 2014

"C'était dur de savoir que dans d'autres pays, les athlètes pouvaient s'entraîner en extérieur et pas nous", a-t-elle expliqué à la RTBF. "C'était quelque chose que je ne trouvais pas juste. Du coup, quand j’ai appris le report, j’étais soulagée. Je me suis dit que tout le monde aura les mêmes chances pour se préparer. C'est donc une bonne décision". Contente d'avoir vu qu'un calendrier de VTT avait été publié par l'Union Cycliste Internationale (UCI), PFP a confirmé le fait qu'elle ne ferait pas de cyclisme sur route d'ici les Jeux olympiques 2021

 

"Si je termine sans médaille olympique, j’aurais l’impression d’avoir une carrière inachevée"

"L'UCI a programmé des manches de Coupe du monde et des Championnats du monde en fin de saison. Je voulais vraiment savoir si j'allais pouvoir faire quelques compétitions de VTT avant de me décider et je vais donc continuer à privilégier le VTT jusqu'aux JO. Et peut-être qu'après je reviendrai sur la route..." Concentrée sur l'obtention d'une médaille à Tokyo - "C’est un peu le rêve de ma carrière. Si je termine le vélo sans médaille olympique, j’aurais l’impression d’avoir une carrière inachevée" - Pauline Ferrand-Prévot a également abordé l'après-2021, et donc les Jeux olympiques de Paris 2024. Une compétition qu'elle compte bel et bien disputer.

 

"Aller jusqu'à Paris 2024 serait une belle fin de carrière"

"J'ai vraiment à coeur de participer à ces JO à domicile, donc j'irai jusqu'à Paris 2024. J'aurai 32 ans, ce qui est encore jeune. Par contre, pour l'après-2024, je ne sais pas trop. J'aimerais avoir une vie de famille, des enfants, une vie un peu plus normale en somme. C'est pour ça que je me dis qu'aller jusqu'à Paris 2024 serait une belle fin de carrière", conclut la Marnaise.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Nicolas GAUTHIER

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Qui est le coureur de l'année 2020 ?

















Partenaires

Publicité
Publicité