Tour de France - Barguil : «Normal d'être au service de Quintana»
Tour de France
Photo : @Cyclismactu / CyclismActu.net

Tour de France - Barguil : «Normal d'être au service de Quintana»

Leader unique de la formation Arkéa-Samsic lors du Tour de France 2019, qu'il avait achevé à la dixième place, Warren Barguil arrive cette année sur le Tour avec un statut différent. Coéquipier d'un prétendant au podium, à savoir le Colombien Nairo Quintana, le Breton sera le lieutenant de luxe de ce dernier dans la montagne. Un rôle de protection qui ne l'empêchera pas de jouer sa carte personnelle sur certaines étapes, comme il l'a laissé entendre en conférence de presse vendredi.

Vidéo - Warren Barguil au départ de ce 107e Tour de France à Nice

 

"Avoir Nairo pour le général et moi qui vais pouvoir ne pas calculer [...] c'est un gros avantage"

"Il faut savoir se mettre à sa place. Quand vous avez quelqu’un qui est meilleur que vous, je crois que c’est normal de se mettre au service de cette personne. Ce sont les valeurs que l’on m’a inculquées. Le général du Tour, c’est très compliqué. C’est trois semaines de concentration, et j’ai toujours ressenti un peu de frustration après le Tour lorsque je n’avais pas pu m’exprimer en attaquant comme je le voulais. Donc là, avoir cette chance d’avoir Nairo (Quintana) qui va jouer le général et moi qui vais pouvoir ne pas calculer sur une journée en pensant au lendemain, c’est un gros avantage. Ça me plaît plus d’être à l’offensive que sur la défensive, comme on peut l’être souvent lorsqu’on fait le classement général. Surtout pour moi qui n’ai pas les jambes pour le podium ou le top 5…"

 

"Je ne pense pas que les premières étapes vont déterminer le classement final"

Conscient que les premières étapes pourraient être piégeuses, le meilleur grimpeur de l'édition 2017 ne pense pas en revanche qu'elles auront un grand impact sur le classement final. "Il peut y avoir des défaillances dimanche, mais le Tour, c’est trois semaines, donc perdre un peu de temps dimanche ou mardi à Orcières-Merlette, ce n’est rien par rapport à ce qu’il restera derrière. Les gros écarts se font toujours en troisième semaine. Des coureurs vont peut-être perdre 20 secondes, 30 secondes ou une minute, mais une minute, ce n’est souvent rien à la fin du Tour. Donc je ne pense pas que les premières étapes vont déterminer le classement final. Il y aura le temps de rattraper le temps perdu", conclut l'ancien champion de France.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Nicolas GAUTHIER

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité


News

Publicité

Sondage

Quel coureur va gagner son premier Grand Tour ?



















Partenaires

Publicité
Publicité