Tour des Flandres - Kasper Asgreen prive Van der Poel du doublé !
Tour des Flandres
Photo : @FlandersClassic

Tour des Flandres - Kasper Asgreen prive Van der Poel du doublé !

Au terme d'un final incroyable, Kasper Asgreen (Deceuninck - Quick Step) s'est offert la plus grande victoire de sa carrière en remportant le Tour des Flandres ! Tout le temps présent à l'avant, le Danois a été le seul capable de suivre Mathieu van der Poel (Alpecin-Fenix) dans le final. Les deux hommes se sont ensuite disputés la victoire au sprint, et, à la surprise générale, c'est Asgreen qui l'a emporté face à un Van der Poel visiblement à bout de force. Vainqueur du Ronde l'an passé, le Néerlandais n'a donc pas réalisé le doublé. 

Vidéo - Kasper Asgreen vainqueur du Tour des Flandres 2021 !

 

Van Avermaet complète le podium, les Français très en vue

Derrière ces deux hommes, Greg Van Avermaet (AG2R Citroën) a pris la 3e place devant Jasper Stuyven (Trek-Segafredo). Wout Van Aert (Jumbo-Visma), qui était présent à l'avant aux côtés de Van der Poel et Asgreen avant d'être distancé dans le final, a terminé 6e, tandis qu'Anthony Turgis (Total Direct Energie) et Florian Sénéchal (Deceuninck - Quick Step), très actifs tout au long de la course, ont pris respectivement les 8e et 9e places. Lui aussi très en vue ce dimanche, Christophe Laporte (Cofidis) a terminé 11e. En revanche, Julian Alaphilippe (Deceuninck - Quick Step) n'a pas obtenu le résultat espéré : présent à l'avant durant une bonne partie de la course, le champion du monde a explosé et a fini 42e, mais il peut se consoler avec la victoire de son coéquipier Asgreen.

 

Sept hommes en tête, deux coureurs exclus

Après plusieurs attaques, une échappée de cinq hommes réussit à prendre le large avec Stefan Bissegger (EF Education-Nippo), Mathias Norsgaard (Movistar), Jelle Wallays (Cofidis), Fabio Van den Bossche (Sport Vlaanderen-Baloise) et Mathijs Paasschens (Bingoal-WB). D'autres coureurs tentent de sortir en contre, et on assiste à une altercation entre Otto Vergaerde (Alpecin-Fenix) et Yevgeniy Fedorov (Astana-Premier Tech), le premier mettant un coup d'épaule au second, qui tentait de s'échapper. Après quelques minutes, le jury des commissaires décide d'exclure les deux coureurs. Entretemps, deux hommes sont sortis du peloton et rejoignent l'échappée : Hugo Houle (Astana-Premier Tech) et Nico Denz (Team DSM). À partir de ce moment-là, le peloton s'arrête complètement et l'avance des fuyards dépasse les 12 minutes.

 

Ça s'anime dans le peloton, l'écart se réduit

Pendant de longs kilomètres, l'écart entre les échappés et le peloton reste autour des 12 minutes. En effet, personne ne semble vouloir prendre la poursuite en main, même si la Deceuninck - Quick Step et la Jumbo-Visma mettent chacune un coureur à rouler. Le rythme s'accélère à l'approche du premier passage du Vieux Quaremont, et l'avance des hommes de tête diminiue très rapidement, si bien qu'à 100 kilomètres de l'arrivée, l'écart n'est plus que de 6 minutes. Quelques instants plus tard, Kevin Geniets (Groupama-FDJ) décide d'anticiper la grande bagarre entre les favoris et passe à l'attaque. Il est suivi par plusieurs coureurs costauds comme Davide Ballerini (Deceuninck - Quick Step), Nathan Van Hooydonck (Jumbo-Visma), Bryan Coquard (B&B Hotels), Oscar Riesebeek (Alpecin-Fenix), Edward Theuns (Trek-Segafredo) Joris Nieuwenhuis (Team DSM), Boy van Poppel (Intermarché-Wanty-Gobert), Luke Rowe (INEOS Grenadiers) et Edvald Boasson Hagen (Total Direct Energie). Piégée, la Bora-Hansgrohe réagit et ramène le peloton sur ce groupe de contre-attaquants. Toutes ces accélérations ont logiquement fait perdre du temps à l'échappée matinale, qui ne compte plus que 3 minutes d'avance alors qu'il reste encore 80 kilomètres à parcourir.

 

Julian Alaphilippe met le feu aux poudres

Une grosse chute survient alors dans le peloton, avec une vingtaine de coureurs impliqués. Julian Alaphilippe (Deceuninck - Quick Step) notamment n'est pas tombé mais a été retardé, tout comme son coéquipier Kasper Asgreen. Cependant, après cette chute, le peloton temporise, ce qui permet le retour de tous les attardés. Le rythme s'intensifie à nouveau à l'approche de la nouvelle ascension du Vieux Quaremont, et une nouvelle chute a lieu. Rowe se retrouve à terre, mais aucun grand favori n'est impliqué. Devant, Bissegger fait exploser l'échappée dans cette difficulté mythique et s'envole seul, tandis que derrière, la Deceuninck - Quick Step fait le forcing et crée une première sélection, mais la formation belge est contrée par Mathieu van der Poel (Alpecin-Fenix) ! Le Néerlandais est seulement suivi par Asgreen, mais derrière Wout Van Aert (Jumbo-Visma) fait l'effort et ramène avec lui une vingtaine de coureurs, dont Turgis, Alaphilippe, Teuns, Sénéchal, Vanmarcke, Stuyven, Sagan, Politt, Wellens, Garcia Cortina, Naesen, Pidcock, Laporte...

Les coureurs enchaînent directement avec le Paterberg, et une nouvelle fois Asgreen et Van der Poel prennent quelques mètres d'avance, mais Van Aert fait encore l'effort. Au moment de la jonction, Pidcock attaque et sort avec Haller, Sénéchal et Wellens, puis ils sont rejoints par Laporte et Alaphilippe ! Derrière, Van der Poel et Van Aert sont piégés et doivent faire l'effort, aidés en cela par des coéquipiers revenus de l'arrière. Devant, Bissegger ouvre toujours la route et entame le terrible Koppenberg en tête, mais le groupe Alaphilippe est juste derrière. Le champion du monde est impressionnant dans cette difficulté et lâche tout le monde, et il passe au sommet en tête aux côtés de Bissegger, mais la meute n'est pas loin car Van der Poel a placé une grosse accélération. Dans la descente qui suit, sept coureurs reviennent sur le duo de tête : Van der Poel, Van Aert, Laporte, Turgis, Haller, Pidcock et Wellens. Un premier peloton d'une quinzaine d'unités pointe à une dizaine de secondes, un second est encore plus loin.

 

Van der Poel, Van Aert et Asgreen s'envolent, Alaphilippe piégé

Marco Haller (Bahrain-Victorious) profite d'une petite mésentente dans le groupe de tête pour sortir seul, tandis que le groupe Alaphilippe est repris par une dizaine de coureurs, dont Van Avermaet, Madouas, Trentin, hofstetter Sénéchal et Asgreen. Dans le Taaienberg, Van der Poel place une nouvelle accélération et seuls Asgreen, AlaphilippeVan Aert et Dylan Teuns (Bahrain-Victorious) peuvent suivre. Ils reprennent Haller, et on retrouve donc six coureurs en tête à 35 kilomètres du but. Derrière, on retrouve une dizaine de coureurs avec Laporte, Van Baarle, Stuyven, Vanmarcke, Benoot, Trentin, Wellens, Pidcock, Turgis, Sénéchal, Madouas ou encore Van Avermaet, et ils ne sont qu'à 10'' au pied du Kruisberg. Dans cette difficulté, Anthony Turgis (Total Direct Energie) fait l'effort et revient seul !

Quelques instants plus tard, Kasper Asgreen passe à l'attaque sur du plat et sort en compagnie de Van der Poel et Van Aert ! Alaphilippe est piégé derrière aux côtés de Turgis, Haller et Teuns, et Asgreen reçoit donc la consigne de ne plus rouler à l'avant, mais l'écart se creuse quand même. D'ailleurs, le groupe Alaphilippe est repris par quelques poursuivants au pied du Vieux Quaremont, et ils comptent 25'' de retard sur le trio de tête.

 

Asgreen trop fort pour Van der Poel

Les trois hommes de tête se jaugent un peu dans le Vieux Quaremont, mais Van der Poel place une attaque foudroyante au sommet ! Van Aert explose, mais Asgreen s'accroche et revient au courage sur le Néerlandais. Derrière, Turgis tente à nouveau de combler l'écart et son accélération est fatale à Alaphilippe, qui est cuit, mais le duo de tête est déjà trop loin. Asgreen et Van der Poel font jeu égal dans le Paterberg, la denière difficulté du jour, et les deux hommes vont s'expliquer pour la victoire. En effet, alors qu'il reste 13 kilomètres, Van Aert compte près de 20'' de retard et est même en passe de se faire reprendre par un groupe de poursuivants composé de Turgis, Laporte, Van Avermaet, Vanmarcke, Sénéchal, Stuyven, Van Baarle, Benoot et Vermeersch.

Comme attendu, le groupe Turgis reprend Van Aert peu après le Paterberg. L'écart entre les deux hommes de tête et les 10 poursuivants reste ensuite stable aux alentours des 25'', et il atteint même 35'' à 3 kilomètres de l'arrivée. Les poursuivants abdiquent alors, et Van Avermaet en profite pour placer une attaque avec Stuyven dans sa roue. Devant, Van der Poel et Asgreen commencent logiquement à se regarder, et le Danois décide de ne plus passer de relais. Les deux hommes lancent le sprint en même temps, mais Van der Poel coince à la surprise générale face à la surpuissance d'Asgreen, qui remporte son premier Monument ! Derrière, Van Avermaet bat Stuyven pour la 3e place et s'offre un nouveau podium sur le Ronde.

Classement général

1DANASGREEN KasperDeceuninck-Quick Step6h02'12
2NEDVAN DER POEL MathieuAlpecin-Fenixm.t.
3BELVAN AVERMAET GregAG2R Citroen+ 32
4BELSTUYVEN JasperTrek-Segafredo+ 33
5BELVANMARCKE SepIsrael Start-Up Nation+ 47
6BELVAN AERT WoutTeam Jumbo-Visma+ 47
7BELVERMEERSCH GianniAlpecin-Fenix+ 47
8FRATURGIS AnthonyTeam TotalEnergies+ 47
9FRASENECHAL FlorianDeceuninck-Quick Step+ 47
10NEDVAN BAARLE DylanINEOS Grenadiers+ 47
11FRALAPORTE ChristopheCofidis, Solutions Credits+ 47
12BELBENOOT TiesjTeam DSM+ 49
13BELCLAEYS DimitriTeam Qhubeka NextHash+ 2'15
14ALLBURGHARDT MarcusBora-Hansgrohe+ 2'15
15SLKSAGAN PeterBora-Hansgrohe+ 2'15
16NEDVAN POPPEL DannyIntermarche-Wanty-Gobert Materiaux+ 2'15
17BELLAMPAERT YvesDeceuninck-Quick Step+ 2'15
18NORKRISTOFF AlexanderUAE Team Emirates+ 2'15
19BELVAN ASBROECK TomIsrael Start-Up Nation+ 2'15
20AUSHAUSSLER HeinrichBahrain Victorious+ 2'15
Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par François BONNEFOY

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

13:10 Sport Florian Rousseau a quitté la Fédération Française d'Athlétisme 13:00 ITW Quand Jean-René Bernaudeau raconte son recrutement de Peter Sagan 12:52 Mondiaux Michael Matthews, sacré le jour... de son anniversaire ? 12:51 Route Tony Martin prendra sa retraite mercredi après le relais mixte 12:41 Mondiaux Verbrugghe: "Je ne vois pas qui pourrait battre Wout Van Aert" 12:31 Mondiaux Le sacre de Bernard Hinault en 1980 à Sallanches : "Jouissif" 12:22 Média Vos vidéos vélo sont à revoir et à voir sur Cyclism'Actu ! 12:15 Route Movistar et Unzué ont annoncé le départ de Miguel Angel Lopez 12:08 Tour de Slovaquie Peter Sagan, le leader : "La course reste ouverte" 12:04 Trophée Matteotti Tout savoir sur le Trophée Matteotti de ce dimanche ! 11:59 Route Cavendish devrait prolonger d'un an avec Deceuninck-Quick Step ! 11:51 Paris-Roubaix À quelle date sera l'édition 2022 de Paris-Roubaix ? 11:43 Mondiaux - CLM Ganna, Van Aert, Küng... le chrono ce dimanche dès 14h40 11:15 VTT - CDM Loïc Bruni remporte le général, désillusion pour Nicole 11:02 Média Les championnats du monde en Flandre c'est à suivre sur Eurosport 10:48 Mondiaux - CLM Cancellara : "Stefan Küng a un avantage sur les autres" 10:25 Eschborn-Francfort Tout savoir sur l'Eschborn-Francfort de ce dimanche 10:19 Infirmerie Fracture du tibia et du péroné pour Davide Rebellin 10:05 Route Philippe Gilbert : "Il faut lui laisser du temps à Evenepoel... " 10:00 Mondiaux Van der Poel: "Je veux attendre avant de prendre une décision"
Publicité

Sondage

Qui va devenir champion du monde sur route ?



















Partenaires

Publicité
Publicité