Tour de France - En attendant le Tour de France 2024... parcours & profil

Par Nicolas GAUTHIER le 25/10/2023 à 12:58. Mis à jour le 24/12/2023 à 10:23.
TDF
Photo : @LeTour

Ça y est, on le connaît ! Ce mercredi midi, au Palais des Congrès de Paris, Christian Prudhomme a levé le voile sur le parcours du Tour de France 2024, qui aura lieu du samedi 29 juin au dimanche 21 juillet prochain. Et avant même qu'elle ne se dispute, on sait déjà que cette 111e Grande Boucle sera historique, et ce pour deux raison. Tout d'abord, elle partira d'Italie pour la première fois depuis 1903, la ville de Florence organisant le Grand Départ. Ensuite, et ça sera là aussi une grande première, la plus grande course cycliste du monde ne se terminera pas à Paris, mais à Nice, Jeux olympiques de Paris 2024 (26 juillet - 11 août) obligent. Le menu pendant trois semaines entre Florence et Nice ? Il a donc été dévoilé ce mercredi et il est à retrouver ci-dessous !

Vidéo - Tout savoir sur le parcours du Tour de France 2024 !

 

Le parcours officiel du Tour de France 2024

- Samedi 29 juin - Étape 1 : Florence / Firenze (ITA) - Rimini (ITA), 205 km

- Dimanche 30 juin - Étape 2 : Cesenatico (ITA) - Bologne / Bologna (ITA),  200 km

image

- Lundi 1er juillet - Étape 3 : Plaisance / Piacenza (ITA) - Turin / Torino (ITA), 295 km

- Mardi 2 juillet - Étape 4 : Pinerolo (ITA) - Valloire, 138 km

image

- Mercredi 3 juillet - Étape 5 : Saint-Jean-de-Maurienne - Saint-Vulbas, 177 km

- Jeudi 4 juillet - Étape 6 : Mâcon - Dijon, 163 km

- Vendredi 5 juillet - Étape 7 : Gevrey-Chambertin - Nuits-Saint-Georges (Contre-la-montre individuel de 25km) 

- Samedi 6 juillet - Étape 8 : Semur-en-Anchois - Colombey-Les-Deux-Églises, 176 km

- Dimanche 7 juillet - Étape 9 : Troyes - Troyes, 199 km

image

- Lundi 8 juillet : Repos à Orléans dans le Loiret

- Mardi 9 juillet - Étape 10 : Orléans - Saint-Amand-Montrond, 187 km

- Mercredi 10 juillet - Étape 11 : Évaux-les-Bians - Le Lioran, 211 km

image

- Jeudi 11 juillet - Étape 12 : Aurillac - Villeneuve-sur-Lot, 204 km

- Vendredi 12 juillet - Étape 13 : Agen - Pau, 171 km

- Samedi 13 juillet - Étape 14 : Pau - Saint-Lary-Soulan Pla-d’Adet, 152 km

image

- Dimanche 14 juillet - Étape 15 : Loudenvielle - Plateau de Beille, 198 km

image

- Lundi 15 juillet : Repos à Narbonne dans l'Aude

- Mardi 16 juillet - Étape 16 : Gruissan - Nîmes, 187 km

- Mercredi 17 Juillet - Étape 17 : Saint-Paul-Trois-Châteaux - Super-Dévoluy, 178 km

image

- Jeudi 18 juillet - Étape 18 : Gap - Barcelonnette, 179 km

- Vendredi 19 juillet - Étape 19 : Embrun - Isola 2000, 145 km

image

- Samedi 20 juillet - Étape 20 : Nice - Col de la Couillole, 132 km

image

- Dimanche 21 juillet - Étape 21 : Monaco - Nice (Contre-la-montre individuel de 34 km)

image

 

Un départ musclé en Italie

Le Grand Départ de ce Tour de France 202 sera donné à Florence, en Italie. Longue de 205 kilomètres et dotée 3 800 mètres de dénivelé, la 1ère reliera Florence - où un hommage sera rendu à Gino Bartali, double vainqueur du Tour en 1938 et 1948 - à Rimini, ville dans laquelle est décédé Marco Pantani en février 2004. Vainqueur du Tour de France 1998, le Pirate sera également à l'honneur le lendemain puisque la 2e étape partira de Cesenatico, la patrie du grimpeur italien.

Plus de 200 kilomètres plus loin, les coureurs arriveront à Bologne, et ce après avoir notamment dû escalader la terrible côte de San Luca (1,9 km à 10,6%) - juge de paix du Tour d'Émilie chaque année -  à deux reprises dans le final. Le lendemain, entre Plaisance et Turin (225 kilomètres), via un passage par Tortone, où s'est éteint Fausto Coppi en 1960, les sprinteurs auront l'occasion de s'expliquer pour la première fois sur ce 111e Tour.

 

La montagne dès le quatrième jour et les chemins blancs

Après ce passage en Italie, les coureurs vont faire leur entrée sur le territoire français, quasi-immédiatement suivie d’une montée au col du Galibier avant l’arrivée à Valloire. Une excursion musclée à 2 642 mètres au quatrième jour de course : le peloton ne sera jamais monté aussi haut aussi tôt. Si les candidats au maillot vert bénéficieront d’une belle fenêtre d’expression en deuxième partie de semaine à Saint-Vulbas (étape 5) ou à Dijon (étape 6), les yeux seront bien braqués sur les prétendants au jaune au cœur des vignobles de Bourgogne pour un choc de rouleurs lors du contre-la-montre de 25 kilomètres, entre Nuits-Saint-Georges et Gevrey-Chambertin (étape 7). Après une arrivée pour sprinteurs à Colombey-Les-Deux-Églises (étape 8), les favoris seront de nouveau attendus au rendez-vous pour débattre dans la poussière et les petits cailloux autour de Troyes, pour la première introduction de chemins blancs en nombre (32,2 km au total) sur le parcours du Tour (étape 9).

 

Une deuxième semaine équilibrée

En effet, tous les types de coureurs devraient avoir leur carte à jouer sur cette deuxième semaine. A commencer par les hommes rapides, qui pourraient se jouer la gagne à l'issue des 10e et 13e étapes, avec des arrivées à Saint-Amand-Montrond et Pau. Les baroudeurs auront eux aussi l'occasion de briller, sur les étapes 11 et 12, puisque le peloton arpentera les routes du massif central, lors des finish à Le Lioran et à Villeneuve-sur-Lot.

Et pour conclure cette deuxième semaine, les coureurs rentreront enfin dans les Pyrénées, avec un week-end de folie qui s'annonce. Puisque deux grosses arrivées au sommet sont prévues. Le samedi au terrible Pla d'Adet (10km à 8,9%) et le dimanche au Plateau de Beille (15km à 7,7%), au terme de deux étapes de folie, arpentant certaines des ascensions les plus dures de ce massif pyrénéen.

 

De la montagne, de la montagne et... de la montagne en troisième semaine

Après ce court passage dans les Pyrénées, les coureurs vont prendre la direction des Alpes. Mais avant tout, une étape de transition les attend, avec une arrivée à Nîmes, qui devrait convenir aux sprinteurs, pour leur dernière chance de victoire sur ce Tour de France. Et dès le lendemain, les choses très sérieuses vont commencer, avec un enchaînement de 4 étapes de montagne. En apéritif, les coureurs arriveront à la station de ski de Super-Dévoluy, puis à la Barcelonette.

Mais c'est surtout la 19e étape qui est très intéressante et qui va faire office "d'étape reine" sur cette 111e édition. En effet, les coureurs emprunteront notamment le Col de la Bonette (23,5km à 6,8%), qui est tout simplement le col le plus haut d'Europe, avec un sommet situé à près de 2 800 mètres d'altitude, et qui n'est plus apparu sur le tracé de la Grande Boucle depuis 2008, avant d'arriver à Isola 2000. La 20e étape sera elle une grosse journée en montagne autour de Nice, avec un final au Col de la Couillole, tandis que cette 111e édition se terminera par un contre-la-montre individuel de 35 kilomètres entre Monaco et Nice. Voilà qui doit en faire saliver plus d'un...

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

A LIRE AUSSI

TOUR DE FRANCE

À 118 jours du Grand Départ du 111e Tour de France

TOUR DE FRANCE

Skoda a renouvelé jusqu'en 2028 son partenariat avec le Tour

TOUR DE FRANCE

Jean Deguerry, nouveau référent des Départements de France

L'info en continu

04/03 Média Abonnez-vous à Youtube CyclismActu et pour revoir toutes vos vidéos 04/03 Route Felix Gall : "On a de grands projets avec Décathlon AG2R La Mondiale" 04/03 Tirreno-Adriatico Le casque de Vingegaard et de la Visma, vous avez aimé ? 04/03 Paris-Nice La 3e étape... le profil et le parcours du chrono par équipes 04/03 Agenda Paris-Nice, Tirreno-Adriatico, Drenthe... au programme de la semaine 04/03 Média Cyclism'Actu recherche des nouveaux rédacteurs... alors on vous attend 04/03 Tirreno-Adriatico Romain Bardet : "Le classement général ? Si vous saviez !" 04/03 Transfert Un Suisse de 23 ans va s'engager avec Corratec-Vini Fantini 04/03 Tirreno-Adriatico La 2e étape... un parcours et un profil pour sprinteurs ? 04/03 Tirreno-Adriatico Filippo Ganna, 2e : "Nous devons continuer à travailler" 04/03 Route Les résultats du Challenge Raymond Poulidor et le Vendée U fait sa loi 04/03 Transfert Lenny Martinez quitterait la Groupama-FDJ à la fin de la saison ? 04/03 JO - Paris 2024 Que pensez-vous des affiches des JO et Paralympiques ? 04/03 Sport Jean-Claude Blanc de Ineos Sport : "On a ce côté français de râler..." 04/03 Paris-Nice Danny van Poppel, 4e : "J'ai cru que je pouvais gagner" 04/03 Tirreno-Adriatico Romain Grégoire, 10e : "C'est super satisfaisant" 04/03 Paris-Nice Laurence Pithie : "Je ne m'y attendais pas à ce maillot jaune" 04/03 Tirreno-Adriatico Jonas Vingegaard, 9e : "J'avais de bonnes sensations" 04/03 Paris-Nice Mathieu Burgaudeau est le maillot à pois : "Rester à l'attaque" 04/03 Paris-Nice Arvid de Kleijn : "Je franchis des paliers chaque année"
fleche bas fleche haut
Publicité RM

Nos Partenaires

100€ OFFERT AVEC logo Unibet
Publicité TMZ
pub STOP PUBpub Velo-Identity
Publicité AMS

Sondage

Est-ce que les Strade Bianche devraient être un Monument ?









Publicité
Publicité
-
-