Route
Photo : @Sirotti

Route - Geraint Thomas : «J'ai voulu leur prouver qu'ils avaient tort...»

Publié le par Martin LARUELLE

Tel un phénix qui renaît de ses cendres, Geraint Thomas a obtenu d'excellents résultats en 2022, après une année 2021 plus compliquée. Vainqueur du Tour de Suisse et troisième du Tour de France derrière les intouchables Jonas Vingegaard et Tadej Pogacar, le Gallois a retrouvé son meilleur niveau cette saison. C'est une belle réponse au staff de son équipe, qui ne croyait visiblement plus en lui il y a quelques mois, lorsque les discussions autour du renouvellement de son contrat trainaient en longueur. Le coureur s'est confié à ce sujet dans une interview à CyclingNews. "J'ai été surpris d'un tel changement d'attitude. L'équipe me proposait surtout d'être un capitaine de route, un exemple pour les jeunes plutôt que de pouvoir défendre mes chances lors des grands rendez-vous. J'ai eu l'impression d'être réduit à des chiffres sur une feuille de calcul, et pas comme une personne que vous connaissez depuis une vingtaine d'année. Je me suis rendu compte qu'il y avait une grande différence entre le personnel et le business".

Vidéo - Geraint Thomas... 3e du Tour de France, 3e aussi à Saitama !

 

"J'ai voulu montrer ce dont j'étais capable" 

"Gé" Thomas a malgré tout décidé de prolonger son aventure avec INEOS Grenadiers. "J'ai finalement accepté le rôle qu'ils voulaient me confier. J'ai beaucoup réfléchi à toutes ces discussions autour de ma prolongation de contrat durant l'hiver, mais une fois que je me suis remis à courir, j'étais dans mon élément et j'y pensais de moins en moins". Malgré tout, cela ne lui est jamais totalement sorti de la tête et les nombreux doutes qui l'entouraient lui ont fourni une source de motivation supplémentaire. "Cela a provoqué quelque chose en moi. J'ai voulu leur prouver qu'ils avaient tort, et leur montrer que j'étais encore capable de décrocher de beaux résultats". Lors du Tour de France, il est d'ailleurs le seul des 3 leaders initiaux d'INEOS Grenadiers a avoir réellement répondu présent, les performances d'Adam Yates et de Daniel Martínez étant en-dessous des attentes.

 

"Il y a une obsession autour de la jeunesse dans le cyclisme"

Si INEOS a voulu forcer Thomas à faire un pas de côté en fin de saison dernière, c'est aussi pour laisser la place à ses jeunes pépites, comme Rodríguez, Sivakov ou Geoghegan Hart. "Ils ont énormément de potentiel et ils peuvent gagner des courses, mais actuellement, dans les plus grandes courses du monde, le niveau est encore un rien trop élevé. Ils ont le talent, mais ils manquent un peu d'expérience. Dans le cyclisme actuel, il y a une obsession autour des jeunes coureurs. On veut trouver le nouveau Evenepoel, le nouveau Pogacar, mais ce sont des coureurs uniques, on n'en aura pas un comme ça chaque année". Malgré tout, Thomas compte continuer à jouer les premiers rôles l'an prochain. Avec les départs de Yates et de Carapaz et l'incertitude qui plane toujours autour du retour au plus haut niveau de Bernal, il est fort probable que le Gallois endosse le rôle de leader sur une course de trois semaine, sans doute le Giro.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

A LIRE AUSSI

ROUTE

Evenepoel et ses rapports avec Alaphilippe : "Il m'aide beaucoup"

ROUTE

Raphaël Parisella s'engage avec l'équipe Dinan Sport Cycling

ROUTE

Intermarché-Circus-Wanty... Gerben Kuypers et Kuhn jusqu'en 2025

Publicité

L'info en continu

07:53 Média Un documentaire sur la Jumbo-Visma en mars sur Amazon Prime Video 07:30 Tour d'Italie Pascal Ackermann devrait participer à son 2e Giro en 2023 07:07 JO - Paris 2024 Les Jeux Paralympiques de Paris 2024... le programme 04/02 Média Toutes vos vidéos vélo sont à visionner sur Cyclism'Actu TV 04/02 Infirmerie Tadej Pogacar, une préparation perturbée par une gastro 04/02 Étoile de Bessèges La 5e étape, Mattias Skjelmose peut-il résister ? 04/02 Tour de Valence Femmes Lippert, Cordon-Ragot... tout sur la 5e édition 04/02 Tour de Valence Aleksandr Vlasov, 4e : "Le meilleur résultat possible" 04/02 Cyclo-cross - Mondiaux Clément Venturini : "Pourquoi pas finir 3e..." 04/02 Étoile de Bessèges Kévin Vauquelin : "On a fait des erreurs mais..." 04/02 Tour de Valence Giulio Ciccone, ravi : "Nous avons gardé le maillot" 04/02 Étoile de Bessèges Thibaut Pinot : "Il y a quand même du positif" 04/02 Cyclo-cross - Mondiaux Les Mondiaux à Hoogerheide... la suite dimanche 04/02 ITW/Le Mag Évita Muzic : "Le Tour... je n'en suis pas encore là" 04/02 Étoile de Bessèges Mattias Skjelmose : "C'était à fond dès le départ" 04/02 Cyclo-cross - Mondiaux Célia Gery, 3e : "Finir comme ça, c'est génial" 04/02 Le Mag Stéphen Delcourt : "L'UCI a fait beaucoup pour nous mais..." 04/02 Cyclo-cross - Mondiaux Thibau Nys : "Je voulais ce titre mondial" 04/02 Route Evenepoel et ses rapports avec Alaphilippe : "Il m'aide beaucoup" 04/02 Tour d'Oman Tim Merlier fera ses débuts avec la Soudal Quick-Step
fleche bas fleche haut

Nos Partenaires

pub Velo-Identitypub STOP PUB
Publicité AMS
Publicité RM

Transferts

TRANSFERTS
2022 - 2023
Publicité TMZ

Sondage

Qui va devenir champion du monde de cyclo-cross dimanche ?














Publicité
Publicité
-
-